FORUM FERMÉ
plus d'informations ici

Partagez | .
 

 The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Sam 8 Mar - 0:05


Kristof « Lucifer » Bartholomew-Lestrange


(Falling in reverse)▽ From the depths of Hell so far I fell, a deal made with the devil after all the dust had settled.
carte d'identité
Nom : Deux noms de famille. Tout d’abord celui de ma mère : Bartholomew. Simple traduction Anglaise de son véritable nom : Bartoloměj. Un nom de famille très commun au Royaume-Uni, et inconnu chez les sorciers. En second, j’ai hérité du nom de mon père. Un homme dont ma mère est naïvement tombée amoureuse : Lestrange. Un nom de famille lourd à porter, un nom de famille plutôt illustre dans le monde magie. Un nom qui inspire aussi bien la crainte que le respect ou même le mépris. Prénoms : Kristof, c’est le prénom que ma mère m’as donné à la naissance. Kristof, que l’on peut orographier Christophe ou encore Christof, de manière plus occidentale. Néanmoins, mon prénom est orthographié comme en Europe de l’est, afin que tout le monde saches bien que je ne suis pas totalement Anglais. Quelques mois après ma naissance, j’ai été baptisé dans une église à Manchester. Et a Kristof, deux prénoms ont été ajoutés comme le veut la coutume :  Oleksander & Mykola. Encore une fois, Oleksander est la version Ukrainienne d’Alexander, et Mykola un dérivé de Nicolas. Des prénoms qui peuvent donc sembler exotiques, mais qui finalement sont plutôt communs. Surnom : Mon surnom est par la force des choses devenu mon nom usuel, si bien que la plus part des gens pensent que Lucifer est mon véritable prénom. Lucifer l’ange déchu, le plus beau des démons et des anges, qui autrefois était le favori de dieu avant qu’il ne se rebelle contre celui-ci. Ainsi, Lucifer n’est qu’un surnom, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent. Les gens les plus proches de moi me surnomment affectueusement Lulu. Je tolère ce sobriquet, mais je n’autorise pas le premier venu à l’employer. Comme beaucoup d’autres enfants au patronyme illustre, les autres m’appellent aussi Lestrange, pour me rappeler que je ne suis pas n’importe qui. Néanmoins, les autres Lestrange présents au château aiment beaucoup m’appeler Bâtard. C’est ce que je suis, après tout. Un putain de bâtard. Âge : J’ai soufflé ma dix-septième bougie il y a peu. Enfin majeur chez les sorciers, et bientôt chez les moldus également. Je peux enfin commander une bière au beurre en toute légalité aux trois balais, et user de la magie en dehors de Poudlard. Dix-sept ans, c'est le bel âge. Date et Lieu de Naissance : C’est dans une maison close de Manchester que j’ai vu le jour, un 14 Février. Un angelot blond, né le jour de la Saint Valentin… Nationalité : Officiellement je n’ai que la nationalité Anglaise. Ma mère est de nationalité Ukrainienne et réside sur le sol Britannique de manière illégale en possession de faux papiers. Je suis donc, officieusement Anglo-Ukraininen. Il y aussi de veilles origines bretonnes du côté de mon père. Pureté du sang : Mon fardeau. Un sang affreusement mêlé. Je suis l’erreur de Rabastan Lestrange, le petit bâtard qui souille l’arbre généalogique jusqu’à présent si pur de cette vieille et respectable famille consanguine. Année d'étude & Maison : Un Lestrange chez les blaireaux. Beaucoup pensaient que ça n'arriverai jamais. Et Pourtant... Je suis bel et bien en troisième année dans la maison d'Helga Poufsouffle. C'est sans doute mon côté loyal, travailleur et patient qui as fait pencher la balance vers les jaunes plutôt que chez les verts. Orientation sexuelle : J'ai passé mon enfance dans une maison close. J'ai toujours vu de sublimes femmes se promener légèrement vêtues sous mes yeux. Comment est-ce que je pourrais ne pas être Hétérosexuel ? A vrai dire, je suis même un peu Homophobe. Casser du pédé, j'dois avouer que ça m'amuse. Mais je commence à changer d'avis, vu que maintenant, j'en ai un dans ma propre famille... État civil : On va dire que c’est compliqué. Je craque pour cette jolie blonde peroxydée, avec ses jupes trop courtes et son maquillage outragé. Lilith Selwyn. Mais a vrai dire... On est pas vraiment en couple, et c'est pas demain la veille que ça risque de devenir officiel.

le sorcier en toi
Baguette : Bois de tremble, une baguette de révolutionnaire parfaite pour le duel et au très bel aspect, avec son bois blanc. Elle est également très performante pour les enchantements. En son cœur, un crin de chimère. Une baguette assez puissante, difficile à maîtriser parfois mais avec qui je m’entends plutôt bien. Mesurant exactement 35centimètres, elle est très fine et vive mais malheureusement très fragile. Patronus : Comme la plus part des aspirants mangemorts, je suis incapable de produire un patronus. C'est une simple brume informe. Épouvantard : Ma plus grande peur ?... Ce n'est pas une peur rationnelle. J'ai peur de redevenir moldu, tout simplement. Mes pouvoirs se sont manifestés assez tardivement, l'année de mes huit ans. J'ai peur de ne plus être un sorcier, de perdre de mes pouvoirs, de retourner vivre dans le commun des mortels. Face à moi, j'ai un grand garçon blond maladivement pâle. Un garçon sans maquillage, sans tatouages, avec des habits on ne peux plus normaux. Ce garçon, c'est moi. Ce garçon, c'est Kristof Bartholomew-Lestrange avant que je ne devienne Lucifer, avant que je ne découvre ma véritable nature. Particularité : Aucune particularité magique. Options choisies & métier envisagé : Plus tard, j'aimerais devenir un puissant mage noir. Mais professionnellement parlant... Une carrière en tant que briseur de sorts me tente plutôt bien.Avez-vous déjà fait usage de la magie noire ? J'ai bien entendu déjà fait usage de la magie noire. Je la pratique même toujours, et celle-ci à été à l'origine de mon renvoi de Durmstrang. Je l'aie étudiée durant un peu plus de trois ans dans mon ancienne école, et je continue toujours d'apprendre par moi-même, grâce à des livres volés sans scrupule dans la réserve de la bibliothèque. Mon domaine de prédilection, c'est la pyromancie. Plutôt Ombre ou Ordre ? Pourquoi ? Clairement, la question ne se pose même pas. Vous m'imaginez cinq minutes copain avec des Potter et des Weasley ? Plutôt crever. J'ai fait partie de l'Ombre lors de mes études à Durmstrang, avant de rejoindre l'Ombre de Poudlard dès mon arrivée. Les Slaves ne sont pas en reste des Britanniques, côté rébellion. Que pensez-vous de Kingsley Rosenbach et de l'arrivée des aurors au sein de l'école ? Je déteste ces gens-là. C'est inscrit dans mon ADN, ça fait partie de moi. Même si je suis un Poufsouffle et qu'on ne soupçonne jamais un paisible blaireau, je suis certain que ces enculés m'ont à l'oeil. Après tout, je suis déjà fiché pour incendie, et avec un nom comme Lestrange, je suis une cible à abattre. Peut être bien que je suis le plus jeune de la famille, peut être bien que je suis un enfant illégitime au sang mêlé mais... un jour vous verrez, ma tronche sera placardée dans tout le pays avec une récompense pour qui me remettra aux autorités mort ou vif. Le sortilège du Ligare Carcerem a été un choc pour beaucoup d'élèves et professeurs... Qu'en est-il pour vous ? Lié à une Weasley, la seule qui semble sortir du lot: miss Adélaïde Weasley, une sorcière de cinquième année à Serpentard. Pour l'instant, les choses se passent plutôt bien entre nous. Néanmoins, je suis contre ce lien. On est pas des cobayes, on est quand même des êtres humains. J'suis sur qu'il va y avoir des meurtres. Êtes-vous inquiet pour votre sécurité, celle de vos proches ? La société telle que nous la connaissons, nous les enfants d'après guerre, va radicalement changer. Bientôt vous ne serez plus en sécurité. En fait... Vous ne l'êtes déjà plus. Nous prendrons notre revanche, et il vaudrait mieux vous joindre à nous si vous voulez rester en vie.


le moldu derrière tout ça
Pseudo : Magical Baon  anciennement Undead Burger. Âge : 19 ans, le temps passe vite :8(:j'étais encore mineure quand je suis arrivée là. Avatar : Andy Biersack ♥️ Fréquence de connexion : 24/7 bitchies ! Comment as-tu connu le forum ? J'ai vu de la lumière, j'suis rentrée et ça va faire deux ans que je squatte What a FaceCode : LU03 Copyright : Tumblr all the way.
Personnage : [XX] Inventé, [ ] Scénario, [ ] Poste Vacant



•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Sam 8 Mar - 0:06


il était une fois


(Placebo) ▽ There's a space kept in hell with your name on the seat, with a spike in the chair just to make it complete. When you look at yourself do you see what I see? If you do, why the fuck are you looking at me?


Travelot. Pédale. Ces insultes-là, tu les entends tous les jours. Visage blême et yeux bleus soulignés à outrance de khol noir, silhouette longiligne et androgyne ayant déjà induit en erreur plus d’un homme à la recherche d’une conquête féminine. Tu les emmerdes tous autant qu’ils sont. C’est ce que tu te dis chaque matin devant le miroir de la salle de bain des garçons. En nouant cette cravate jaune et noire aux couleurs de ta maison autour de ton cou ; toi Lucifer le maître des enfers, t’essayes de te convaincre que tu vaux mieux que l’étudiant moyen ici. Malgré ton sang mêlé, malgré ta maison, malgré ton nom de famille. Ou plutôt… Tes noms de famille. Ta mère est une pute. Grande blonde aux yeux bleus venue tout droit d’Ukraine, ayant fini sur le trottoir comme beaucoup d’autres jeunes femmes cherchant à fuir la misère de l’ex URSS. Tombée en cloque par accident et sans doute bien trop jeune à tout juste dix-neuf ans, entretenant naïvement une liaison qu’elle croyait passionnée avec un client régulier, un certain Monsieur Lestrange. Ton père. Ton sorcier de père, ton connard de père,  ton démon de père comme dis ta mère. Dès qu’elle a appris la véritable nature de son amant, dès qu’elle a su que celui-ci ne comptais pas quitter femme et enfants pour ses grands yeux bleus, elle t’a tout de suite détesté, avant même que tu ne sois né.

Kristof Oleksander Mykola Bartholomew-Lestrange de ton nom complet, né le 14 Février à Manchester dans une maison close, baptisé quelques mois plus tard dans l’église du coin. Ta mère voulait sauver ton âme, sans savoir qu’il était déjà trop tard.


Fils de pute. Sale immigré. T'y a eu le droit toute ton enfance. Tu ne sers à rien et personne ne veut être ton ami, personne ne veut jouer avec toi. Pas même ta mère, qui la plupart du temps te repousse dès que tu quémandes la moindre affection comme n'importe quel autre petit garçon. T'as pas de copains avec qui jouer à l'école. Ta mère n'a pas les moyens de t'inscrire au sport le week-end comme les autres, ni de t'envoyer en colonie de vacances l'été, malgré les quelques livres qu'envoie ton père tous les mois pour que tu restes loin de lui. Alors il faut t'occuper. Craquer une boite d'allumettes, vider le gaz d'un briquet trainant sur la table de la cuisine à côté des clopes de ta mère, jouer avec la flamme d'une bougie quitte à te brûler les doigts. T'as beau savoir qu'en rentrant elle va t'en mettre une, tu t'en fiches bien. Les flammes, ça te réconforte. Ça te fait sourire, même si déjà plus d'une fois l'appartement a bien failli prendre feu à cause d'une allumette craquée trop près d'un rideau. Avec ça l'espace de quelques heures t'oublie ce que tes petits camarades te font subir à l'école. Racket, violence, injures. T'es une cible facile. Tout le monde dans le quartier sait que ta mère vend son cul pour une poignée de billets. Tout le monde sait que tu n'as pas de père. Et bien sûr, même si tu rentres fréquemment avec un oeil au beur noir ta mère n'ira jamais se plaindre pour ne pas risquer d'être expulsée du pays. Dans ton quartier, les gens ne sont pas très riches. Pour la plupart, ils sont ouvriers et font partie du bas de la classe moyenne sans pour autant être dans la misère. Alors quand ils t'ont vu arriver avec ton uniforme de seconde main élimé, rapiécé et trois fois trop large pour ton corps maladivement maigre, ils s'en sont pris à toi. Parce que t'es pire qu'eux. Parce qu'en te méprisant ils se sentent supérieurs.
Mais tout vient à point à qui sait attendre, n’est-ce pas ?  Au fond de toi t’as toujours su que t’étais spécial. T’as longtemps cherché qui pouvait bien être ton père, cherchant la moindre ressemblance physique ente toi et n’importe quel homme passant le pas de la porte du bordel, silhouette bien souvent aperçue à la va vite par une porte entre ouverte. Jusqu’au jour où tout a basculé. Jusqu’au jour où ta mère n’a pas eu d’autre choix que de t’avouer qui était ce Monsieur Lestrange t’ayant engendré. Claquer des doigts et regarder cette flamme danser. C’est arrivé comme ça, sans prévenir, devant le générique de la famille Addams un soir après l’école.  Veille série télévisée moldue des années soixante. Une série que t’as toujours adoré regarder, les aventures d’une famille de sorciers. Enfant, t’étais même amoureux de Morticia la mère de la famille, cette grande brune mince à l’humour macabre. Du haut de tes huit ans tu t’es mis à rire t’identifiant à cette famille si bien connue des moldus.  Si aujourd’hui t’as un look pareil, la famille Addams y est sans doute pour quelque chose. Une fois ta mère rentrée, naïvement tu t’étais empressé de lui montrer, fier de toi. Toi qui espérait la faire sourire, t’as eu le droit à une gifle et un sermon en Ukraininen, aussitôt envoyé au lit sans manger. Les choses allaient enfin changer dans ta petite vie si tranquille…

Ton père est un sorcier. Et finalement t'est comme lui Kristof. J'aurais dû m'en douter... Elle a finit par te l'avouer. Te raconter qu'elle était amoureuse de lui et qu'il est parti un soir de juin, quand elle lui a dit que t'étais là, que neuf mois plus tard t'allais naître et brailler à pleins poumons. Rabastan Lestrange est parti, affirmant qu'il n'allait pas quitter sa femme et ses deux enfants pour Loreleï et le fils qu'elle portait dans son ventre. Mais Monsieur Lestrange a promis autre chose ce soir-là : tous les mois, il verserait un peu d'argent. Pour ton éducation, mais surtout pour que tu restes loin de lui. Pour que jamais personne ne saches que l'arbre généalogique jusqu'à présent si pur est désormais souillé par un bâtard au sang affreusement mêlé.

Weirdo. Démon. Et surtout Lucifer. L'adolescence arrivant, t'as fini par commencé à changer. Ton visage perdant peu à peu les rondeurs de l'enfance, un corps devenant de plus en plus masculin. Mais des traits toujours aussi fins. La première fois, tout le monde a rigolé. Ils se sont tous foutus de ta gueule. Le fils de la pute perds les pédales. Habillé comme ça, il va finir sur le trottoir comme sa mère. Ils se sont moqués. Mais t'as pas chialé, t'as gardé la tête haute et t'as marché droit; avec sur le dos des sapes noires volées dans le placard de ta mère. Les lèvres rouges carmin, les yeux charbonneux et les ongles vernis. T'étais vraiment bien plus mignonne que la plupart des filles. Si mignonne, que plus d'un mec s'est laissé avoir. Mademoiselle. Putain ce que tu pouvais en rire !

Ils ont commencé à t'appeler Lucifer dans ton quartier. Lucifer, cet ange déchu. Le plus beau des anges, celui qui autrefois était le préféré de dieu. Celui qui un jour a été renvoyé du paradis, déchu pour avoir osé s'opposer au tout puissant. Descendu aux enfers, Lucifer est devenu l'alter égo démoniaque de dieu. A vrai dire, ça t'as tout de suite plu ce surnom se voulant pourtant insultant. Ta mère savait plus quoi faire. Elle a passé des journées entières à chialer, à prier en espérant que dieu allait pouvoir sauver ton âme. Elle t'as même envoyé dans le trou du cul du monde, en Ukrainne pour les vacances d'été. Les moldus de ta famille ont eu peur, quand t'as failli tuer un de tes cousins s'étant montré particulièrement insultant. Ils ont fait venir un prêtre. Un putain de prêtre pour t'exorciser et te ramener dans le droit chemin. Ces bouseux n'avaient jamais rien vu de tel dans leur misérable vie, au fond de cette campagne de l'Ex URSS. Tu lui as fait peur à ce vieil homme d'église bedonnant. Le lendemain, t'étais dans un avion direction l'Angleterre. Retour à l'envoyeur.

Petit con. Délinquant. T'as mal tourné Lucifer. C'était à prévoir de toute manière et ça n'a pas surpris grand monde. Plus d'une fois ta mère est venue te chercher au commissariat en pleine nuit. Dites à votre fils d'arrêter de faire brûler les poubelles du quartier. Madame, il n'a pas encore l'âge de trainer dans les pubs. Et surtout, il faudrait qu'on arrête de vous le ramener ivre mort trois soirs par semaine après une bagarre. A Durmstrang aussi, t'as eu des problèmes. T'étais peut-être bon en classe, mais les professeurs étaient unanimes à ton sujet: C'est un merdeux arrogant et prétentieux.

Personne ne semblait te prendre au sérieux, toi le drôle de type au sang mêlé. Le gars efféminé de troisième année. Alors t'as fini par péter une durite, une bonne fois pour toutes. Si après les poubelles et les boites aux lettres incendiées les voitures semblaient être la prochaine étape... Tu t'est attaqué à une école. Un établissement scolaire avec des couloirs bondés d'élèves se dirigeant vers le réfectoire. Feudeymon. T'aurais jamais dû regarder dans les bouquins de magie noire de Lou-Sixte. T'as vu les tapisseries au mur prendre feu, t'as entendu la bête rugir et tu ne t'es jamais senti aussi bien qu'en entendant tous ces gens commencer à hurler. T'as observé la cohue, la confusion générale.

Renvoyé de l'école. Ton petit exploit dans la gazette, le quotidien sorcier le plus lu. Ton père n'a plus eu le choix. Il a dû se bouger, pour venir à Manchester. Toute ta putain de vie t'avais attendu ce moment avec impatience. Toi qui as tellement désiré avoir un père présent à tes côtés. Quelqu'un qui aurait pu t'apprendre à devenir un homme, un vrai. Mais tu t'es fait tout seul et voilà le résultat : renvoyé de Durmstrang et à ce qu'on raconte il y a déjà une cellule avec ton nom dessus à Azkaban. Pourquoi faut-il que toujours que les gens en rajoutent ? Tout ça, ça fait partie du personnage. Il faut bien entretenir la légende, broder un peu et fabuler pour rendre l'acte plus épique.

Te voilà donc accoudé sur le comptoir d'un pub moldu, l'esprit déjà embrumé à cinq heures de l'après-midi. Tu sais bien qu'il doit venir aujourd'hui, ce monsieur Lestrange. Ta mère t'as demandé en vain d'avoir l'air présentable. Mais comme à ton habitude, t'as décidé de mettre un jean troué et tes vieilles bottes de motard trop lâches pour tes jambes si fines. Sans oublier le maquillage. Maintenant, ça fait bien deux ou trois ans que tu ne sors plus sans tes peintures de guerre. Les alcooliques du coin te regardent d'un air effaré. Tu fais tâche dans le décors, dans ce pub aux couleurs de l'équipe de football de Manchester, où la moyenne d'âge est de quarante-cinq ans. T'est encore qu'un adolescent, t'est encore qu'un enfant malgré ce que tu veux faire croire. Un gamin de seize ans qui attends son paternel. Un homme portant un costume moldu. Et tout ce que t'as trouvé à faire c'est relever les yeux vers lui, lâcher deux minutes ta clope et une énième peinte de Guiness pour articuler mollement : Papa ?

Il a les mêmes yeux que toi. Finalement, tu ne les tiens peut-être pas de ta mère. Monsieur Lestrange est imposant. C'est le genre d'homme qui force au respect. Malgré l'alcool, tu te rappelles de la manière dont il t'as attrapé par le col pour te trainer dehors. Dans la ruelle adjacente au pub, à côté des bennes à ordure crasseuses. Tu l'as regardé longuement, t'as pas flanché quand il a sorti sa baguette pour te la mettre sous la gorge. Espèce de sale petit bâtard de merde ! Je devrais te tuer. Alors vas-y, c'est comme si ma mère avortait seize ans trop tard. C'est peut-être pas plus mal. Ton père s'est reculé, après t'avoir à moitié assommé contre le mur en briques rouges. Tu me manques de respect. C'est quoi ton nom déjà ? Christofer ? Je préfère qu'on m'appelle Lucifer. Parce que ton truc c'est de foutre le feu ? T'as claqué des doigts, pour lui montrer la flamme, pour t'allumer une clope. Tu l'as regardé dans les yeux et t'as haussé les épaules. Quitte a crever dans cette ruelle glauque à souhait, autant partir avec panache, et t'en griller une dernière. Direction Poudlard la semaine prochaine. J'ai pas d'autre choix. Je te conseille de faire profil bas, bâtard. Sinon quoi ? Sinon c'est Azkaban, si t'as la chance que les aurors te retrouvent avant moi.


Bâtard. Sang impur. Finalement ce sont ces insultes-là qui te font le plus mal. Ce sont ces mots, qui pourtant peuvent sembler insignifiants à la vue des insultes diverses et variées aux quelles tu as eu le droit depuis toujours. Parce que ces injures-là sont là pour te rappeler que malgré toute la volonté du monde jamais tu ne seras un véritable Lestrange. Juste un enfant illégitime à qui son père a bien voulu donner son nom. Demi Lestrane, comme le dis si bien ton demi frère Rohàn. Vous n'avez pas grand chose en commun, tes ainés et toi. A part peut-être ton air ronchon qui ressemble à s'y m'éprendre à celui d'Alesya et ta grande taille. A dix-sept ans t'est déjà presque aussi grand que Rohàn. Seulement, vous n'avez pas la même carrure. Toi t'as un corps fin et nerveux comme celui de ta mère. T'as la peau très pâle aussi. Tes cheveux sont blonds comme les blés naturellement et tes yeux sont bleus. Comme votre père certes, mais en comparaison avec leurs cheveux et leurs yeux bruns... Vous ne vous ressemblez pas vraiment. Alesya a bien raison d'insister sur le demi, quand elle assume que vous partagez le même père. Demi frère, et non pas frère.

On n'a pas élevé les hippogriffes ensemble, comme le dis si souvent ta grande demie soeur. Peut être, mais dans le fond on est pareils nous deux Alesya. On a ce même désir de revanche. Cette même envie de faire ses preuves. Cette même hargne. On a le même sang, en partie, et les mêmes tares. On dit souvent que c'est toi le plus atteins dans cette putain de famille. Mais finalement t'es pas pire que les autres. La folie, elle est juste ressortie autrement chez toi. Ta soeur est une putain de banshee. Ta cousine Morrigan n'est pas mieux et a souvent des accès de colère. Quant à Rohàn c'est un pédé, un homme sexuellement divergeant et violent. Finalement il n'y a sans doute que ton cousin Benjen qui ait été épargné par les tares récurrentes des Lestrange. Qui que non, à bien y réfléchir... T'as remarqué la manière dont il porte toujours des manches longues ou des bracelets sur les poignets. Puisque tu te fais la même chose, même si Ben' n'en dit rien, tu sais bien qu'il doit avoir des cicatrices. Que lui aussi cherche à faire partir le mal comme ça, avec une putain de lame de rasoir.

Chez les Lestrange il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Mais au fil du temps tu commences à te faire une place dans ce joyeux bordel. Tu commences même à les aimer et eux commencent à accepter ta présence dans leurs rangs. Lou-Sixte y est sans doute pour quelque chose. Finalement le destin n'est pas si terrible, au moins, tu l'as retrouvé lui à Poudlard cette année, loin de Durmstrang. Toi qui il y a tout juste un mois ou deux avait envie d'ôter la vie à ton propre frère, t'as changé d'avis en le voyant sévèrement brûlé à cause de toi. Toi qui pensait que ta soeur était une salope sans coeur, t'as aussi changé d'avis en le retrouvant en pleurs. Peut être qu'enfin, ils vont bientôt s'apercevoir à leur tour que t'est pas qu'un putain de bâtard au sang affreusement mêlé réparti dans une maison que l'on dénigre bien trop souvent...








•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 26/01/2013
Parchemins écrits : 1758
Statut : Un joli bordel désorganisé.
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Sam 8 Mar - 0:13

Bonne refonte Lulu

•••••••••••••••••••••••••••••



∞ le temps seul révèle l'homme juste
un seul jour dévoile le perfide

(c) dusty scarecrow


Un Sixtouchat pas très content :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Sam 8 Mar - 1:10

Merci sixtou chat

•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 5504
Statut : » FIANCEE A VLAD KARKAROFF
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Sam 8 Mar - 3:54

Bonne refonte petit frère

•••••••••••••••••••••••••••••


† and the snakes start to sing

I'll seek you out, flay you alive... One more word and you won't survive. And I'm not scared of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain... I got nothing for you to gain .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Sam 8 Mar - 8:49

courage pour ta refonte lucette mais je vois que tu as déjà bien avancé, tu gères
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Sam 8 Mar - 19:29

Toi, tu as vraiment un truc pour choisir les vavas ;o; ♥ Bonne refonte de Lulu le bâtard *PAN*
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 11/01/2014
Parchemins écrits : 146
Statut : I'M SCARED TO GET CLOSE AND I HATE BEING ALONE I LONG FOR THAT FEELING TO NOT FEEL AT ALL.
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Dim 9 Mar - 1:04

Oh bah t'avais pas encore vu la tête de mon Lucifer ? :o T'avais vu que Zanou ? XD Bref merci, et comme ça, tu vois aussi le troisième, Thaddeus, si tu l'avais pas encore vu xD

Merci morrie choue & sister !

•••••••••••••••••••••••••••••

    I've seen some weird shit
    THERE IS A HELL BELIEVE ME I'VE SEEN IT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Dim 9 Mar - 3:26

Haha non j'avais trop pas fait gaffe, juste à Zanouille ;o; Olà je connais pas Thaddeus mais tu l'as bien choisis lui aussi (a) Merci pour les présentations *PAN et sort* xD
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 26/10/2012
Parchemins écrits : 676
Statut : Fiancée enfuie, largué par son petit copain, en relation extra-incestueuse avec sa cousine d'amour
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Dim 9 Mar - 12:12

bonne refonte petit tarba panda

•••••••••••••••••••••••••••••

now i'm haunted.
Stood there and watched you walk away from everything we had but I still mean every word I said to you. Something's made your eyes go cold. Come on, come on, don't leave me like this. I thought I had you figured out. Something's gone terribly wrong, you're all I wanted. @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 5504
Statut : » FIANCEE A VLAD KARKAROFF
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Mar 11 Mar - 19:06

Ooooh, elle est trop bien ta fichette
( et oui, t'es plus qu'un bâtard mon Lulu, t'es le little-bro et c'est pour ça qu'on va faire passer Lilith à la casserole What a Face on fait ça par amour, tout ça tout ça ♥️ )


Félicitation & bienvenue

“ Poufsouffle avait le goût du travail acharné
Tout ceux de sa maison y était destiné. „



Ton travail et ta détermination ont porté leurs fruits et te voilà désormais pleinement membre de HRI ; pour cela, nous te remercions et te félicitons, bienvenue dans la famille !
Tu peux dès à présent poster dans l'intégralité du forum, y compris le flood et les jeux.

TOUTEFOIS
Pour bien continuer ton aventure parmi nous, il te faudra créer un carnet de relation ( ICI ) et pourquoi pas un répertoire de RP ( ICI ) . Surtout n'oublie pas d'aller réserver ton avatar ( ICI ). Si ton personnage a des parents tirés de la saga, il te faudra aussi remplir un formulaire ( ICI ). Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, ils sont là pour ça ! Et histoire de t'en sortir dans les bruits de couloir, n'hésite pas à consulter régulièrement la gazette qui se trouve ici ICI. Enfin, ton personnage peut rejoindre l'Ordre ou l'Ombre selon ses idéaux.

Enfin, nous t'invitons à checker régulièrement le tumblr de HRI

Bon jeu parmi nous


Bonne chance à toi
Jeune Poufsouffle


•••••••••••••••••••••••••••••


† and the snakes start to sing

I'll seek you out, flay you alive... One more word and you won't survive. And I'm not scared of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain... I got nothing for you to gain .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   Mar 11 Mar - 19:17

Merci la mifa ♥

•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer   

Revenir en haut Aller en bas
 

The city looks so pretty, do you wanna burn it with me? × Lucifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dark City 2.10 FIN
» Pink city
» Pretty Little Liars [Drame]
» Paradise City
» 04. Pretty little liars.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HRI • RPG :: Présentations validées-