FORUM FERMÉ
plus d'informations ici

Partagez | .
 

 (k.e.v) in the land of the gods and monsters

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
MessageSujet: (k.e.v) in the land of the gods and monsters   Lun 20 Oct - 14:44


kenzo eirin verderinde


(lana del rey)▽ everytime i close my eyes it's like a dark paradise
carte d'identité
Nom : Verderinde, le patronyme du côté de sa mère. Cette dernière s'est battue pour que je conserve ce nom de famille là. Prénom(s) : Kenzo pour remémorer mes origines italiennes, et Eirin tout simplement parce que ma mère est adoratrice des prénoms originaux. Surnom : Enzo, simple et court. Âge : Dix-neuf ans à rechercher qui je suis. Date et Lieu de Naissance : Le vingt-quatre janvier deux-mille trois à Bristol, dans le manoir familial.  Nationalité : Anglais avec des origines italiennes. Pureté du sang : Sang-Mêlé, un père moldu et une mère sorcière. Année d'étude & Maison : Sixième année d'études, à Serpentard. Orientation sexuelle : Hétéro d'apparence... Mais j'avoue être attiré par les mâles. État civil : Célibataire, avec comme philosophie "L'amour est une faiblesse".

le sorcier en toi
Baguette : Elle mesure vingt-trois centimètres, est faite en bois de cerisier et contient une écaille de sirène. Patronus : Un lynx, et aussi paradoxal et nunuche que ça puisse paraître, je me remémore la période où j'étais en couple. J'ai beau en ressortir brisé c'est la période où je ressentais vraiment quelque chose et où j'étais heureux, où je pensais avoir trouvé un juste milieu. Épouvantard : Me voir amoureux. Le seul et unique homme que j'ai aimé m'a brisé, je ne me pensais pas aussi réceptif à l'amour mais après l'avoir vécu je considère ce sentiment comme la pire des faiblesses et met tout en oeuvre pour ne plus ressentir cette émotion. Particularité : Je suis irrésistiblement craquant ? Matières au choix : Divination et Soin aux Créatures Magiques. Avez-vous déjà fait usage de la magie noire ? Jamais. Bien que l'envie d'user d'un sortilège d'Endoloris m'a souvent traversé l'esprit. Plutôt Ombre ou Ordre ? Pourquoi ? Ordre. J'ai grandis avec une grand-mère prônant les idées mangemoresques mais malheureusement pour elle, elle n'a pas réussit à m'inculquer cette idéologie là. C'est bien la seule qu'elle n'a pas sus me dicter d'ailleurs... Que pensez-vous de Remington Bloodworth et de son arrivée au sein de l'école ? A mon avis, cela va entraîner plus de problèmes: cela va créer certes une impression de sécurité, de barrière. Mais l'Ombre n'aura qu'une seule envie: détruire ces barrières parce que cette fois ci ils auront quelque chose de concret à éradiquer pour atteindre l'Ordre.Quel est votre avis sur l'arrestation massive des mangemorts ? Je sais que ma famille ne semble pas effrayée. Peut-être parce qu'ils se sont assurés de cacher leurs jeux. Mais dans tout les cas, le fait de s'intéresser à nouveau aux mangemorts n'annonce rien de bon pour les miens. Êtes-vous encore inquiet pour votre sécurité, celle de vos proches ? Je suis très inquiet pour ma famille. Ils font partit des méchants je sais, mais je pars du principe que l'on ne né pas mauvais, mais qu'on le devient. Par exemple, ma grand-mère ne parle jamais de son passé, il a  du lui arriver quelque chose pour la pousser à devenir une alliée du Seigneur des Ténèbres mais elle n'en parle pas. Au fond, elle pourrait avoir la rédemption si elle le désirait mais ses convictions sont si fortes qu'elle préférerait mourir.


le moldu derrière tout ça
Pseudo : Je ne dirais juste mon prénom parce que mon pseudo me fait un peu honte now, ou du moins je peux plus me le supporter What a Face Aaron  Âge : Bientôt 18 piges Avatar : Colton Haynes Fréquence de connexion : Un peu chaque jours Comment as-tu connu le forum ? PRD ! Code : KE10 Copyright : Parce qu'on ne veut pas d'histoire avec les créateurs des bannières, icônes, musique que vous utilisez, mettez ici les artistes à qui vous avez piqué tout ça. (bannières de tumblr, avatar de nalex, icônes de hollow art).
Personnage : [X] Inventé, [ ] Scénario, [ ] Poste Vacant Pseudo et aval du créateur : (cette section ne concerne que les membres ayant choisi un scenario. Une fois que votre fiche est terminée, veuillez contacter le créateur dudit scénario afin de recueillir son avis. Cette étape est primordiale pour votre validation donc ne l'oubliez surtout pas!) [] Oui, [] Pas encore


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: (k.e.v) in the land of the gods and monsters   Lun 20 Oct - 14:44


il était une fois


(lana del rey) ▽ kiss me hard before you go, summertime sadness, i just wanted you to know, that baby you're the best
I- Pretty lie, ugly truth
Quand on prend la peine de réfléchir un tout petit instant, on peut venir à croire que toute notre vie et notre personnalité ne sont basés que sur une seule et même chose : le désir. Le désir nous pousse à faire telle ou telle choses qui influencent le destin différent que si nous avions pris un chemin différent. Le désir nous pousse parfois à nous remettre en cause pour mettre la main sur l'inaccessible et parfois, cela peut s'avérer dangereux. A deux reprise j'ai goûté à la peine que cela provoquait, de se sentir changer pour quelqu'un d'autre que soi, on devient dès lors le spectateur de sa propre existence sans être capable de faire machine arrière. J'en ai payé les frais et j'en suis venu à me dire que qui je suis et mon existence n'est basé que sur une horrible chimère alors que j'avais toutes les cartes en mains pour être qui j'avais envie d'être.
J'ai vus le jour par une froide journée d'hiver deux-mille trois, à Bristol. Ce jour là, ma grand-mère aidait sa fille à accoucher dans le manoir familial tandis que mon père, moldu, se retrouvait piégeait dans le salon ; incapable de rejoindre sa fiancée ou de sortir de cette maison infernale. Infernal ? C'était un euphémisme. Les Verderinde, originaires d'Italie, était une famille de mangemorts. Pas aussi importante que les Black ou Lestrenge certes, mais ma famille comptait parmi les rangs du Seigneur des Ténèbres. Mon père, cracmol, a eu ce que l'on peut décrire comme le coup de foudre pour ma mère. Roman Mills, journaliste pour la partie sport d'un journal, classe sociale moyenne et d'après ce que les gens m'ont dit sur lui, naïf, tête et l'air et pourtant intelligent et altruiste. Ma mère, Cordélia Verderinde, directrice adjointe d'une école de danse servant d'une sorte d'école pour mage noires d'après ce que j'ai compris du tristement célèbre héritage familiale. Particularité ? Elle n'a jamais adhéré à Vous-Savez-Qui malgré les ferventes croyances de sa famille. Quand elle a vus que Bryan flirtai avec elle, elle c'est dit qu'elle devait stopper là pour lui éviter des ennuis. Mais de fil en aiguille, s'il y avait bien une chose que ma mère ne pouvait stopper malgré sa force magique, c'était bien le sentiment d'amour. Une relation secrète, des fiançailles en douce. Une vie dans l'ombre pour les deux amants maudits de la famille. Les parents de Bryan refusait catégoriquement qu'il ne s'accouple avec une sorcière afin de lui éviter les ennuis, encore moins avec la fille d'un famille de mangemorts ! Les parents de Cordélia eux voulaient un sorcier de sang-pur ou dans un dernier recours, un inceste afin de perdurer la lignée des Verderinde. Mais évidemment, les choses ne se passèrent pas comme prévu pour le couple qui avait planifié de s'enfuir loin, très loin de leur vies respectueuses. Lorsque ma grand-mère Cora découvrit la supercherie, ma mère était déjà enceinte de plus de huit semaines. Elle fit en sorte d'éradiquer Bryan de la mémoire de ses parents et le séquestra dans le manoir, tout comme sa propre fille en attendant la naissance du « bâtard ». Le jour venu, c'est ma grand-mère qui me mis au monde en serrant les dents, une fois l'accouchement terminé elle savait ce qui lui restait à faire : me tuer, tuer mon père et camoufler tout cet accident aux yeux des autres mangemorts pour préserver la fierté de la famille. Un nourrisson dans ses bras, la sorcière quitta la pièce en m'emmenant dans les grands jardin du domaine familiale, à deux doigts de me laisser tomber dans l'eau d'une fontaine glaciale. Puis elle me regarda un petit moment et ne pouvait décidément pas se résoudre à tuer son propre sang aussi impur soit-il, elle ne pouvait exécuter un nourrisson malgré les ténèbres qui occupaient son cœur. Elle décida de remettre l'enfant à sa fille et de laisser le couple partir, ne voulant plus entendre de nouvelles de Cordélia qu'elle venait de renier. Mais lorsqu'elle retourna dans la chambre, sa propre fille avait mis fin à ces jours. La sorcière entra dans une colère noire, tellement noire qu'elle en vint à dissimuler la peine de la sorcière. Elle déposa l'enfant sur le lit, près du corps de sa défunte mère avant de retourner Bryan au rez-de-chaussée. Elle lui fit part de la mort de sa fiancée. Et de sa fausse couche. Il se mit à hurler. A se griffer jusqu'au sang le visage. A l'insulter. A s'abattre au sol. Comme toute réponses, ma grand-mère tandis une dague au moldu. Plus tard, lorsqu'elle s'assura que mon père avait bien mis fin à ses jours, elle décida, le petit bout de chair que j'étais dans ses bras. Elle prit place sur un fauteuil, près de la cheminée en face du cadavre dans une marre de sang. Elle s'alluma une cigarette et se jura de faire en sorte de rattraper les erreurs qu'elle avait commis sur sa fille avec moi. De mon côté, je suis bien sûre au courant de la vérité et qu'est ce que j'en pense ? Je n'en sais trop rien. Ma grand-mère a réussit mon éducation, du moins comme elle l’entend elle : insensible, un cœur de pierre, un masque ne laissant paraître aucun sentiment à la même image que la Comtesse de Vertreuil dans les Liaisons Dangereuses. Est ce que je lui en veux ? Non. Car j'ai grandis avec des notions qu'elle m'a elle même inculqué et parmi elles figurent la suivante : la mort est toujours préférable à la honte. Et bien que je me fiche de savoir si la personne en face de moi est un sang-pur ou un né-moldu, dans ma tête une union moldu et sorcier est une abomination. Est ce que je me considère comme une abomination ? Oui. Et je ne peux rien y changer. En revanche, je peux faire en sorte de faire honneur aux Verderinde, même si c'est souvent dur de supporter tant de devoirs.


II- Steal me with a kiss
Durant toute mon enfance, j'ai grandis avec la magie. Les elfes de maisons faisaient presque tout, ma grand-mère chérissaient ses mandragores et nourrissaient gracieusement ses sombrals... Bref, le domaine Verderinde avait suffit à me montrer dès mon plus jeune âge la réalité à laquelle j'appartenais. J'ai reçu ma lettre d'admission à Poudlard lorsque j'eus quatorze ans, je me souviens encore de la fausse joie que j'avais. Toute la famille était fière, moi ça ne me faisait ni chaud ni froid mais comme ma grand-mère me l'avais appris, je devais faire bonne figure, donc j'ai simulé une incroyable crise de joie qui dupa tout le monde. Tout le monde, sauf celle qui m'avait éduqué. Et dans le fond, elle était fière de voir à quel point je pouvais manipuler les gens, et me manipuler moi même car au fur et à mesure que je faisais les choses comme Cora l'entendait, je m'éloignais de qui j'étais, de qui mes parents auraient voulu que je sois.
A l'école de sorcellerie de Poudlard, j'ai de suite apprécié les cours de défense contre les forces du mal, de sortilèges et enchantements, de botanique et de potions. Je n'ai jamais vraiment accroché au quiditch et à force de côtoyer des créatures fantastique au domaine j'ai vite développé une sorte d’empathie animale qui m'a beaucoup aidé en soin aux créatures magiques. Ma grand-mère m'aidait pour la divination et sans le savoir je lui laissais voir qui j'étais, de A à Z. C'est d'ailleurs comme ça qu'elle apprit un secret lourd que je n'assumais. Lorsqu'elle fit le rapprochement dans des feuilles de thé, elle me gifla avec violence. Comme si la honte de sa propre fille ne lui avait pas suffit, il fallait maintenant que son petit-fils aime les hommes ? Un moldu qui plus est. L'histoire se répétait. J'ai rencontré Ethan durant les vacances avant ma quatrième année, j'avais dix-sept ans et je l'ai rencontré pour la première fois à la bibliothèque. Je me rappel parfaitement de lui : une silhouette grande et svelte, des cheveux courts et ébouriffés et des yeux noisettes. Rien de bien exceptionnel, mais assez pour provoquer en moi plus que du désir mais de la passion. J'ai eus des relations avec des filles pour terminer de dorer le blason de l'enfoiré que je devais être, mais j'ai toujours sus que ce que je désirais c'était un homme, fort qui saurait me dominer ou assez exceptionnel pour que je le protège comme si ma vie en dépendait. C'est ce que j'ai ressentis pour Ethan. Le véritable coup de foudre. Nous avons mis du temps à admettre les choses, bien que notre flirt crevait les yeux. Nous nous sommes échangés nos sentiments et relâchés nos pulsions un dimanche, chez lui. Suite à cela j'étais à deux doigts de lui révéler le fait que j'étais un sorcier puis je me suis rappeler de l'histoire d'amour entre ma mère et son moldu. J'ai rapidement fais des rapprochements et fut décidé à fermer cette partie là de ma vie à mon âme-sœur. Dans tout les cas, lorsque ma grand mère l'apprit elle avait pointé sa baguette sur moi. Je ne bougeais pas, respirait lentement. Je faisais bonne figure et gardait mon sang-froid comme elle me l'avait apprit. Elle rangea son arme avant de placer une mèche grise derrière son oreille, serrant les dents et sifflant comme un serpent « Je veux que tu oublie ce moldu. Que tu oublie la totalité des sentiments que tu éprouves pour lui. Je me suis trop battu pour cette famille pour laisser l'amour nous briser une seconde fois. » et en soit, ce n'était pas le fait que je sois gay qui devait la déranger, mais bien de voir que le sentiment d'aimer était la cause de la perte des Verderinde. J'ai finis par me rendre compte de l'ampleur de la situation, j'avais longuement réfléchit et je ne pouvais me résoudre à l'oublier. Pourquoi ? Parce que si je ne me souvenais plus de la peine que provoquait l'amour, je retomberais à nouveau dans ce cycle funeste. Je devais garder dans mon cœur la douleur de cette épine. A la place, ma grand-mère lança un sort d'amnésie sur Ethan. Il m'oublia et continua sa vie tandis que moi je compris, comme ma grand-mère que l'amour était une faiblesse. Et ce jour là elle me fit son premier compliment « Je suis fière de toi Kenzo. »


III- Power and control
Voilà où j'en suis donc : obligé à faire bonne figure pour représenter l'image des Verdeinde, une famille d'anciens mangemorts qui dans l'ombre font désormais partit des mages noirs actifs que les aurors poursuivent. Peut-être ma grand-mère est-elle heureuse, après tout j'ai réussi à grandir sans trop de rebellions, je possède les principes des Verderinde, principes qui sont à mon avis plus despotique, anarchique et tyrannique qu'autre choses, mais bien sûre j'ai appris à montrer le contraire de ce que je pense. Cela risque de poser certains problèmes à Cora, si certaine dernière apprend que son bourrage de crâne n'a pas marché à ce niveau là elle risque de vouloir me tuer. Je suis rentré à Serpentard, c'est déjà une bonne chose. Je suis arrivé à m'y faire une place comme l'enfoiré qui passe bien avec sa belle gueule et ses bonnes notes. J'ai cassé avec ma pseudo-coupine, je dois me trouver une autre couverture et c'est mon principal problème en ce moment. Quant à la guerre secrète entre Ordre et Ombre... au début ça me faisait rire mais quand je vois les proportions que cette histoire a prise ça en devient hallucinant. Avec le temps j'ai finis par rejoindre l'Ordre, je viens tout droit d'une famille de mangemorts mais malheureusement je n'adhère pas aux idéologies mangemoresques contrairement à ce que l'on pourrait croire. C'est même un avantage: les gens me croit membre de l'Ombre, ou totalement indifférent de cette Guerre. Je me concentre également sur mes études, mon image de garçon parfait et sur Evan, mon chat. Car oui j'ai une réputation à tenir, avec mon sourire de séducteur, mes remarques cyniques et mon caractère sarcastique, mon air désinvolte et ma façon de draguer toutes les nanas en reluquant les culs des mecs, ma manière de faire rire certains et de faire baisser les yeux à d'autres. Le parfait cliché du connard oui, et heureusement pour mon image, personne n'a encore sus qui je suis vraiment. Enfin si, mais il a subit un sort d'amnésie...






Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 26/10/2012
Parchemins écrits : 676
Statut : Fiancée enfuie, largué par son petit copain, en relation extra-incestueuse avec sa cousine d'amour
MessageSujet: Re: (k.e.v) in the land of the gods and monsters   Lun 20 Oct - 18:58

Maintenant je veux savoir ton pseudo What a Face
Bienvenue sur HRI ! :D bon choix d'ava

•••••••••••••••••••••••••••••

now i'm haunted.
Stood there and watched you walk away from everything we had but I still mean every word I said to you. Something's made your eyes go cold. Come on, come on, don't leave me like this. I thought I had you figured out. Something's gone terribly wrong, you're all I wanted. @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: (k.e.v) in the land of the gods and monsters   Lun 20 Oct - 19:23

Tu sauras pas XD
Merci :D Et je te retourne le compliment
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 10/11/2012
Parchemins écrits : 1449
Statut : Heart under arrest
MessageSujet: Re: (k.e.v) in the land of the gods and monsters   Lun 20 Oct - 19:36

Haha, moi j'ai eu le temps de le voir What a Face Que me donnes-tu en échange pour que je ne le divulgue pas ?

Anyway, bienvenue sur HRI et Bon courage pour ta fichette Ah et, Rohàn est pris

Ah et bis, c'est pas le bon code

PS : je te réponds bientôt, d'abord je m'occupe de l'ordi de ma soeur Arrow

•••••••••••••••••••••••••••••

Bite into me harder

Now I must admit that I have played a part in the way that things have gotten out of hand, but it's escalated almost to an art. I want to fix him but I don't think I can. I'm falling deep into a pit of vipers over me, over me and I can't break free. Secrets run deep when you're in a pit of vipers, slithering, whispering, feel the venom poisoning me.
©️ Silver Lungs & Simon Curtis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: (k.e.v) in the land of the gods and monsters   Lun 20 Oct - 19:43

Ah bah pas grand chose puisque Charles a l'air pris lui aussi XD A la limite, une sucette à la menthe ? Ou une lucky strike ?

Code modifié

Merci à toi et pas de soucis :)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 28/06/2014
Parchemins écrits : 137
Statut : ∆ FUCK OFF
MessageSujet: Re: (k.e.v) in the land of the gods and monsters   Mar 21 Oct - 2:33

Bienvenue, du coup What a Face

•••••••••••••••••••••••••••••


the fucked-up one
The wasted years, the wasted youth, the pretty lies, the ugly truth... Adolescence didn’t make sense a little loss of innocence. The ugly years of being a fool, ain’t youth meant to be beautiful ? I wanna be a virgin pure a 21st century whore. I want back my virginity, so I can feel infinity †

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: (k.e.v) in the land of the gods and monsters   Mar 21 Oct - 9:36

Merci
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: Re: (k.e.v) in the land of the gods and monsters   Jeu 23 Oct - 10:09

bienvenue :D Bonne fichette ^^

•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (k.e.v) in the land of the gods and monsters   

Revenir en haut Aller en bas
 

(k.e.v) in the land of the gods and monsters

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» in the land of gods and monsters (jaden)
» (M / Libre) Tyler Hoechlin (négociable) ⊰ in the land of gods and monsters
» In the land of Gods and Monsters she was an Angel (Anash)
» tutorial chariot de guerre sur base de land raider
» land speeder dark eldar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HRI • RPG :: Présentations refusées-