FORUM FERMÉ
plus d'informations ici

Partagez | .
 

 Lester Prior • Walking the thin line between death and life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
MessageSujet: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 10 Mai - 11:50


Lester Henry Prior


(Clark Gable)▽ Frankly, my dear, I don't give a damn.
carte d'identité
Nom : Prior. Pas vraiment courant comme nom de famille, surtout d'où Lester vient. Bien évidement, il a eu le droit à tout les jeux de mots possibles et imaginables. Lester porte le nom de son père, bien qu'il aurait préféré avoir celui de sa mère, Hudson.
Prénom(s) : Lester. D'après le musicien, Lester Young. Une sorte de référence à son héritage moldu. Sa mère a toujours été attirée par la musique moldue, elle disait que "la musique d'ici est la magie que nous n'avons pas la bas". Henry. Le nom du frère de son père. Un grand sorcier, paraît-il. "Je sais pas, j'y étais pas" répondait toujours Lester quand on lui posait des questions.
Surnom : Pas vraiment. Seul son meilleur ami l'appelait Prick.
Âge : 20 ans.
Date et Lieu de Naissance : 17 Juillet 2002. Né à Jedburgh, Ecosse. Petite ville non loin de la frontière Ecosse/Angleterre. Il n'y a passé que peu d'années avant d'aller rejoindre son père à Londres. 
Nationalité : Ecossais, même s'il n'est pas proche de sa culture, ni de celle de sa famille. Ayant passé une importante partie de sa vie en Angleterre, avant de joindre Poudlard.
Pureté du sang : Sang-mêlé, né d'une mère de sang-mêlé, et d'un père d'ascendance moldue.
Année d'étude & Maison : Serpentard. Déterminé, audacieux, malin. Décidé à changer la réputation de sa maison. Il est Serpentard tout comme ses parents.  
Orientation sexuelle : Lester n'y a jamais vraiment pensé. Après tout, ce serait dommage de se restreindre. Il n'a pas vraiment de chance en amour, que ce soit avec les filles ou avec les garçons. Il aime se faire plaisir, passer du bon temps; mais quand il cherche quelque chose de sérieux, c'est peine perdue.
État civil : Célibataire.

le sorcier en toi



Baguette : De petite taille, taillée dans l’écorce d’un chêne blanc, mêlée à un crin de Sombral.
Si elle est moins puissante que d’autres baguettes plus grandes, Lester se base sur sa rapidité et sa souplesse, lui permettant de désarmer ses adversaires souvent plus expérimentés que lui. On dit que la composition d’une baguette décrit mieux que personne son propriétaire. Le crin de Sombral renforce le lien de Lester avec la mort, ce dernier étant d’ailleurs capable de voir les Sombrals, ayant vu la mort lui même.

Patronus : Lester a mis du temps à produire un patronus. Voyant que tout le monde autour de lui commençait à maitriser le sort, il s’est entrainé longuement, pour finalement être un jour capable de lancer un patronus. Si le serpent est l’emblème de la maison, le Renard est peut-être celui qui en symbolise les valeurs. Intelligent, astucieux et discret. Il lui est plus facile de lancer un patronus lors de simples démonstrations, que pendant un combat, car ce qui lui permet de lancer le sort, c’est le calme. Il n’a encore trouvé aucun autre moyen pour invoquer son patronus. Le jeune garçon a besoin d’un environnement sans perturbations, silencieux ; il ne se base pas sur un souvenir en particulier, mais plutôt des sensations. C’est pourquoi son patronus ne lui est pas d’une grande aide dans des moments cruciaux.

Épouvantard : Devant les yeux du garçon, l’épouvantard prend une forme bien connue, celle de la faucheuse. Il est habituel d’avoir peur de la mort, mais ce dernier a eu une relation toute particulière avec cette dernière, l’ayant côtoyé. Il a beau se vanter de ne pas être facilement apeuré, mais la vision de cette créature de mort lui glace le sang, et le paralyse sur place. Parfois, Lester jurerait que la faucheuse porte le visage de son père.

Particularité : Lester est un « marqué », un Shadow-kissed. Il se retrouve dans cette condition, qu’il considère comme une malédiction plus que comme un don, après avoir rencontré la faucheuse alors qu’il était entre la vie et la mort.

Avoir frôlé la mort change énormément de choses en lui. Il ressent une sensation de vide constant, de froid; à moitié entre la vie et l'entre-deux. Il est beaucoup plus sensibles aux fantômes, ainsi qu'à la mort, aux catastrophes et différents évènements qui apporterait la mort. Il est sujet à de rares hallucinations, impressions de voir des personnes qui devraient être morte, ou des objets qui n'ont pas leur place où ils se trouvent. C'est dans son sommeil qu'il est le plus proche de la mort, il n'arrive pas à distinguer ses cauchemars, et la réalité. Sa condition le rend légèrement paranoïaque, se sentant parfois mal à l'aise, comme "observé".

Il se rend compte au fur et à mesure qu'il est plus sensible aux mauvais pressentiments, et est capable de "sentir" certains évènements à l'avance. Il n'est pas encore capable de déterminer la gravité de ses pressentiments, et ne peux pas empêcher certaines catastrophes, seulement les prévoir. Il se remet constamment en question et mesure ses faits et gestes. Pour le moment, il n'arrive pas vraiment à mettre son don à son avantage, sa priorité étant d'essayer de se contrôler, de ne pas devenir fou ou complètement parano.

Options choisies & métier envisagé : Après sa cinquième année, Lester a décidé de se pencher vers la divination et l’étude des runes, pensant que son « don » pourrait lui être d’une certaine utilité dans ses domaines. En tant que membre de l’Ordre, il se sent dans le devoir de continuer à se battre à leurs côtés, il désire fortement devenir Auror au service du Ministère de la magie. L’examen d’entrée est réputé comme un des plus complexes et moins accessibles qu’il y est, mais la détermination est ce qui caractérise Lester.

Avez-vous déjà fait usage de la magie noire ? "Et faire comme mon père ? Ouais, non merci." Le jeune garçon ferait tout pour ne pas marcher dans les pas de son paternel, ce qui implique dons de ne pas en venir à l’utilisation de la magie noire. Être Serpentard, ça veut dire mettre la famille en avant, et les suivre. C’est aussi pour ça que Lester se bat, pour faire tomber ses clichés. Sûr, les disciples de la maison de Salazar sont tous plus enclins à être attirés par la magie noire, mais Lester lui a ses propres ténèbres, et c’est bien suffisant.

Plutôt Ombre ou Ordre ? Pourquoi ? Depuis tout petit, Lester est plongé dans un environnement qui tend vers l’Ombre.  Si en plus il ne s’est jamais senti à sa place dans cet univers, l’histoire sombre du monde de la magie le pousse à se battre pour le bien et la justice. Ce qui implique de se retourner contre sa propre famille et leurs idéaux. Après plusieurs années à Poudlard, Lester décide de rejoindre l’Ordre, pour protéger les élèves des disciples de l’Ombre, mais aussi pour prouver qu’il vaux mieux que la réputation de sa maison et des gens qui l’ont précédés, et surtout pour se prouver à lui même qu’il peut mettre sa vie au service du bien.

Que pensez-vous de Kingsley Rosenbach et de l'arrivée des aurors au sein de l'école ? C'est très jeune qu'il a commencé à admirer les Aurors et à souhaiter intégrer leurs rangs. Leur présence est rassurante, et prouve que le Ministère met en place des mesures importantes pour contrer les disciples de l’Ombre. Néanmoins, depuis l’arrivée de Rosenbach parmi eux, les mauvais pressentiments que Lester ressent habituellement se font de plus en plus fréquents. Toujours incapable de bien les décrypter, il sent que quelque chose de mauvais se prépare, que l’Ombre est proche et prête à répliquer.  

Le sortilège du Ligare Carcerum a été un choc pour beaucoup d'élèves et professeurs... Qu'en est-il pour vous ? L’utilisation du sortilège était pour le moins… Inattendue. Le ministre cherche seulement à aider, pourtant cette démarche est singulière et plutôt étrange. Comme pour beaucoup de monde, Lester a eu du mal à s’ajuster à sa nouvelle condition. Être seul était sa partie favorite de la journée, car même s’il aime être entouré de plusieurs personnes, il n’y a rien de mieux que de prendre du temps pour soit. Devoir être collé à une même personne 24/24 est beaucoup plus fatiguant qu’il ne l’imaginait ; il y a moins d’intimité, et son rythme de vie est complètement bouleversé.

Êtes-vous inquiet pour votre sécurité, celle de vos proches ? Ce n’est plus un secret que la paix du monde magique est menacée, et c’est à Poudlard qu’on le ressent le plus. L’école devrait être l’endroit le plus sûr pour tous les élèves, pourtant elle est la première cible des attaques de mangemorts. Lester craint en effet pour sa sécurité, mais cela depuis bien plus longtemps. Il est assez peu sensible à la peur, mais les évènements récents ont des conséquences sur sa personne, sur son mental. Les ténèbres sont plus que jamais présentes autour de lui, la mort rôde ; et il est le seul (il n’a pas connaissance d’autre personnes partageant sa « condition ») à le sentir aussi près. Ses cauchemars se multiplient, toujours aussi flous et imprescriptibles, mais ils sont de plus en plus nombreux. La sensation de froid est constante, presque oppressante. Il n’arrive pas à se projeter dans l’avenir, et à déterminer quel tournant va prendre sa vie.
Quant à la sécurité de ses proches, pour être honnête il ne s’en préoccupe pas plus qu’il ne le devrait. Il sait sa sœur en sécurité, mais son père étant partisan de l’Ombre, il s‘inquiète surtout pour celle de sa mère. Cette dernière n’a jamais été claire sur son allégeance, préférant la neutralité plutôt que la guerre.



le moldu derrière tout ça
Pseudo : Eden
Âge : 18 ans (champagne !)
Avatar :Sebastian Stan
Fréquence de connexion : A partir de la semaine prochaine, 5 jours par semaine
Comment as-tu connu le forum ? Alors ça me stresse parce que je suis sûre d'avoir été inscrit ici un jour mais j'ai oublié qui étais mon perso. Hm.
Code : Code validé par Charles
Copyright : J'ai tout trouvé sur Tumblr, après individuellement, je sais pas.
Personnage : [x] Inventé, [ ] Scénario, [ ] Poste Vacant


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 10 Mai - 11:50


gather around


(Keith Davis) ▽ I've got friends on the other side.






Little children, what have they done to the fire inside your souls

Un cri strident retentit dans le sombre couloir, déchirant le silence qui y régnait habituellement. La jeune femme bondit de son siège et dévala les escaliers, manquant presque la dernière marche. On pouvait entendre le bois craquer lourdement sous ses pas. Recroquevillée au pied d’une armoire, la petite fille tentait de ravaler ses sanglots, encore tremblante. Sa mère la souleva d’un seul bras et la serra contre sa poitrine, caressant doucement ses cheveux. Des scènes comme ça, il y en avait tous les jours. Lester, alors 8 ans, ricana doucement, et s’enfuit en courant avant que sa mère ne puisse l’attraper. Dans sa course, il emmena avec lui l’objet des tourments de sa petite sœur.

"Lester," hurla Jemma Prior "si tu ne relâche pas cette grenouille tout de suite, je te la fait manger en dessert !"

De l’autre bout du couloir, elle entendit le couinement étouffé de son garçon, et après quelques minutes de silence, ce dernier revint vers sa mère, trainant ses pieds. Johanna s’accrochait au chemisier de sa mère, séchant ses larmes sur son épaule.

"Mais c’est pas bon les grenouilles. C’est tout gluant et ça colle à mes dents." Chouina le petit garçon, feignant un remord.

"C’est la troisième fois cette semaine que tu fais peur à ta sœur comme ça. Et tu sais ce qui arrive aux petits garçons qui sont méchants avec leur petite sœur ?" Lester baissa la tête, fixant ses pieds, et murmura ;

"Les gobelins les mangent tout crû…" Cet affreux mensonge avait toujours un effet immédiat sur le garçon. Il tenta de rouspéter, mais quand il croisa les yeux furieux de sa mère, il s’éclipsa rapidement, claquant bruyamment la porte de sa chambre.

"Viens ma chérie, on va aller cueillir des fleurs, d’accord ?" Soupira Jemma.

Elle aimait ses enfants aussi fort qu’elle pouvait, mais certains jours étaient moins supportables que d’autre, surtout avec un fils turbulent comme le sien. Elle aurait préféré que ce soit sa petite fille qui hérite de ses pouvoirs de sorcière. A la place, c’était son fils, destiné à devenir un sorcier. Johanna elle était née moldue, sans pouvoirs. Ce n’est pas comme si elle regrettait qu’il soit capable de maitriser la magie, elle craignait simplement pour l’avenir de son enfant, inquiète qu’il ne se rapproche trop de son père.

La chambre du garçon était petite, plutôt poussiéreuse, et en désordre ; il était difficile d’accéder au lit, pour cela il fallait slalomer entre les piles de livre, les vêtements sales, et les quelques jouets en bois. La mère de Lester lui avait fait juré que tant qu’il ne maitriserait pas la magie, elle ne lui viendrait pas en aide pour ranger ses affaires. Après tout, tout pourrait être réglé avec un simple sort, mais le garçon devait apprendre à se débrouiller par lui même. Mais il se sentait bien dans son propre désordre, il aimait se poser au sol et se cacher derrière un carton emplis d’encyclopédies. Il pouvait cacher dans sa chambre tout ce qu’il voulait, que ce soit des bocaux abritant des insectes, des sucreries, ou des livres sur la magie.

Il ne fut pas proche de cet univers magique étant enfant, sa mère ayant décidé d’élever ses enfants auprès des moldus. Son père désapprouvait forcément, lui étant très impliquée dans les différentes affaires concernant le monde magique. Même après plusieurs années de mariage, Jemma et Andrew Prior ne s’entendait pas sur plusieurs points, tout deux avaient connu les dommages que la guerre avait occasionné. Elle tenait plus que tout à protéger sa famille, lui désirait les rallier à sa cause. Il vivait loin de ses enfants et de sa femme, par choix. Lester adorait son paternel, enfin plutôt l’image qu’il avait de lui. En vérité il ne le connaissait que très peu, n’ayant partagé que quelques mois de sa vie avec lui. Mais il devait être un homme important, pas vrai ?




And your insides turn cold as you realize you're standing on an empty grave

L’odeur de la rue lui prit les narines et lui donna la nausée. Il s’empressa de traverser le passage piéton et s’engouffra dans une petite ruelle. Son cœur battait au rythme de la pluie qui fouettait son visage. Tu parles d’un été, 3 semaines que l’école est terminée, et pas un seul jour ensoleillé. Dans ces moments la, il préfèrerait être dans sa campagne natale. Au moins la bas il aurait un peu de répit, et il pourrait surtout sortir de chez lui sans se soucier de la météo. La lourde porte rouge grinça en s’ouvrant, le jeune garçon la referma rapidement avant d’inonder le hall de l’immeuble.

La vieille horloge résonnait dans tout l’appartement, accentuant l’impression de vide que Lester ressentait tous les jours en rentrant chez lui. Il traversa le salon sur la pointe des pieds, retenant presque sa respiration. Sa chambre n’était qu’à quelques mètres, il s’élança, quand une poignée ferme le saisit par le col, et il se sentit décoller du sol. Le garçon se crispa et serra les poings.

"Il me semblait t’avoir dit de ne pas quitter ta chambre." La voix grave tonna si fort que le garçon se mit à trembler.

"Pardon, je voulais juste voir mes amis. Pardon." Suppliait-il doucement.

"Ce n’est pas en désobéissant que tu deviendra un homme respectable." Gronda à nouveau l’homme.

Les pieds de l’enfants claquèrent sur le carrelage, il se rattrapa de justesse en s’agrippant au dossier d’un des sièges. Son père le terrifiait, bien plus qu’il n’aurait pu se l’imaginer. Tandis que Lester restait immobile, l’homme vint s’asseoir sur le siège en cuir, et soupira.

"Va enlever ton manteau, tu va mettre de l’eau partout."

Il détestait sa chambre. Trop blanche, trop vide. A vrai dire, il détestait tout ce qui le rattachait à cet endroit. Son père, cette ville, cette pluie… Ces sorciers. Ce qu’il connaissait du monde de la magie, c’est ce qu’il avait pu apprendre dans les livres empruntés à sa mère, et en écoutant aux portes. Andrew recevait souvent des invités, eux aussi sorciers. De ce qu’il avait pu comprendre, ils étaient tous plus ou moins issus de familles importantes, riches et supposément célèbres. La seule chose qu’il savait pour sûr, c’est que la seule qui unifiait ces hommes et femmes, était la maison Serpentard.

Il rejoint son père dans le salon après s’être changé. Ce dernier tenait une cigarette presque consumée entre ses doigts, les jambes croisées. Lester connaissait bien cette position, il savait qu’il allait être puni. Il se fit penaud sur le canapé, et fixa ses genoux. Le silence était irritable, presque insupportable ; alors Andrew le brisa en se raclant la gorge.

"Dans un an, tu aura quatorze ans," il commença "tu sais ce que cela signifie ?" Lester leva les yeux.

"J’intègrerai Poudlard." Dit-il, hésitant.

"Exactement, et je m’attend bien à ce que tu fasse honneur à ta famille. Les temps sont difficiles, mais tant que tu sais ou…" Il fut interrompu par son fils.

"Et si je refuse de faire ce que tu veux ?" Sa voix était tremblante, mais quelque chose dans ses yeux brillait.

L’homme se redressa dans son siège, et posa une main sur son genou. Il écrasa sa cigarette dans le cendrier en verre devant lui.

"Sans moi tu ne vaut rien." Ses mots firent l’effet d’une douche froide à Lester. Il se crispa, mais maintint le regard insistant de son père.

"Je ne veux pas faire comme toi. J’aime la magie, mais je ne veux pas faire de mal." Il haussa le ton.

Son père claqua des talons ; prit de panique, Lester ne sentit que trop tard la main épaisse qui s’écrasa contre sa joue. La douleur fut momentanée, mais ce n’est qu’après quelques secondes qu’il sentit une chaleur vive qui lui enroba la moitié du visage.

Ne pleure pas, pas devant lui se disait-il. Au lieu de ça il s’empressa de regagner sa chambre. La pièce semblait encore plus grande qu’il n’y a quelques instants. Il sentait sa tête tourner, et derrière la porte en bois il pouvait entendre son père jurer. Une boule se formait dans son ventre, mais ce n’était pas de la tristesse, c’était plus fort. Il était furieux. Le garçon attrapa le premier objet qui lui vint à la main ; ses mains tremblaient tant il était en colère.

"Je te déteste, je te déteste." Crachât-il. Page après page, il déchirait le livre. Il ravalait ses larmes en jurant tout bas. "Je te déteste, je te déteste…" Quand il se retourna, le miroir posé sur sa commode lui faisait face. Dans un élan de rage, il envoya valser les restes du livre sur la surface froide, et regarda son reflet se briser en plusieurs morceaux.

Le seul autre jour où il ressentit cette même douleur, ce fut quand on lui posa le Choipeau sur la tête. Sans hésitation, ce dernier lui annonça Serpentard. Malgré les applaudissements, il ressenti un malaise, comme si le sol se dérobait sous ses pieds, et qu’il était impuissant, qu’il n’y avait aucune autre issue que la chute. La salle commune était immense, pourtant il étouffait. Il pouvait le sentir, il allait grandir pour devenir la personne qu’il détestait le plus au monde. Une professeure le fit se relever, et lui montra du doigt la table vers laquelle il devait se diriger. Ses oreilles ne cessaient de bourdonner, il devait résister pour ne pas tomber.

Il fut ramené à la réalité quand son voisin de table lui serra la main et se présenta à lui. Tout autour de lui, ces visages qu’il ne connaissait pas, mais qu’il avait l’impression de revoir. Ces uniformes verts qui représentent Salazar Serpentard. Il se mordit la joue et pris une grande inspiration. Après tout, le Choixpeau ne se trompait pas, sa présence à cette table était donc justifiée. Quand la jeune fille assise en face de lui se présenta à son tour, il ravala sa peur, et afficha son plus grand sourire.

"Enchanté, je m’appelle Lester Prior."




Death's kiss is bitter and sweet on your lips

"Train en gare de Jedburgh, cinq minutes d’arrêt."

La voix monotone du chauffeur résonna dans les haut-parleurs du vieux train, et le garçon fut tiré de sa sieste. Il balança ses jambes en avant et attrapa son sac. Le quai était vide, et comme toujours, la gare avait l’air aussi accueillante qu’un hôpital abandonné. La massive horloge indiquait déjà 18h.

Les vacances d’été, c’était ce que Lester préférait dans l’année. Sûr, pouvoir étudier la magie toute l’année pendant que les autres adolescents de son âge prennent des cours d’histoire et de grammaire, c’est génial. Mais rien n’est plus agréable que de rentrer chez soi, à la maison. Poudlard est un autre type de maison, plus grande, avec une famille plus importante, et beaucoup plus d’activités. Mais Lester l’aime sa campagne natale, ce coin paumé empli de verdures et de ruines de monuments historiques. Il n’y revenait que l’été, et parfois à Noël, mais très rarement.

Il se dirigeait vers la route pavée, quand une voiture le frôla à tout vitesse, et freina juste à temps pour ne pas tomber dans le ravin. Un jeune homme, sûrement du même âge que Lester, s’extirpa du véhicule. Il n’avait pas l’air de grand chose, son jean était troué et la veste qu’il portait était déchirée à certains endroits, décolorée à d’autres. L’inconnu tituba pour retrouver la route, trainant ses bottes sur le pavé. Il était évident qu’il était alcoolisé, Lester pouvait sentir l’odeur nauséabonde de la liqueur de la où il se tenait.

"Tu sais que t’as juste l’air du clochard ?" Lester lâcha en rigolant. Il réajusta son sac sur son dos et s’avança vers la voiture.

"Tu t’es vu ? J’ai cru que t’étais un auto-stoppeur qui… Oh merde t’a encore grandi enfoiré." Répondit l’autre jeune homme qui s’accrocha de justesse à son ami, manquant de s’étaler au sol.

"Ca fait moins de 5 minutes que je suis rentré, et toi t’es déjà ivre mort. Nan mais ça fait plaisir de te revoir Raleigh, vraiment." Dit-il, un brin de mécontentement dans sa voix.

Pourtant il était vraiment heureux d’enfin revoir son meilleur ami. Raleigh étant moldu, Lester était obligé de lui faire croire qu’il étudiait à l’étranger, ne pouvant pas révéler qu’il étudiait en fait la magie non loin d’ici. Ca fait mal de mentir autant à son plus vieil ami, et sûrement celui qui contre toute attentes vous connaît le mieux. Le pauvre avait pas eu plus de chance que Lester dans la vie, père inexistant, mère bipolaire, et un grand frère disparu sur le front. Ils se complétaient bien ces deux idiots, 17 ans de conneries et de problèmes familiaux.

Ils se dirigèrent tout deux vers la vielle voiture poussiéreuse, et le jeune sorcier lâcha son ami sur le siège passager et prit la place du conducteur. Il démarra l’engin d’un coup de main et s’aventura sur la route principale, la nuit tombant déjà. C’était Raleigh qui avait appris à conduire à Lester d’ailleurs. Qui d’autre ? Les alentours étaient déserts, normal pour une campagne paumée après tout. Après quelques minutes, le temps que son ami reprenne à peu près ses esprits, il se gara près d’une vieille ferme abandonnée. Ils connaissaient bien l’endroit, c’est ici qu’ils avaient passer une grosse partie de leurs étés en tant qu’enfant ; la ou ils avaient gouté à l’alcool pour la première fois aussi d’ailleurs.

L’endroit n’était pas accueillant, et il faisait froid. Ils allèrent se poser dans l'herbe, au pied d'un petit arbre. Ils restèrent assis au sol sans échanger un mot, quand un claquement brisa le silence.

"Mec, t’es con sérieux." Sursauta Raleigh. Lester se tourna vers lui.

"Je sais ouais, pourquoi ?"

"T’as rien d’autre à faire que de me balancer de la caillasse dessus ?" Grogna-t-il. Il se frottait l’épaule, l’air énervé.

"J’ai une gueule à lancer des cailloux sur des gens ?" Il se redressa légèrement, puis les deux s’échangèrent un regard inquiet. "Je déconne pas, c’est pas moi." A peine eut-il fini qu’un autre projectile fila dans l’air, touchant cette fois l’oreille de Lester.

"Putain !" Il bondit sur ses pieds. Il était presque impossible de distinguer quoi que ce soit dans la pénombre. Une silhouette se rapprochait d’eux. Lester donna un coup de pied à son meilleur ami pour que celui ci se lève. Personne ne vivait près d’ici, c’était sûrement un gamin qui venait les embêter, ou un ivrogne. Quand il s’approcha, les deux garçons distinguèrent son visage : ce n’était qu’un homme perdu, de petite taille, la cinquantaine peut être. Raleigh s’avança légèrement vers l’inconnu, pestant :

"Tu trouve ça drôle ? Fermier de mes deux…" Il fut interrompu par un bruit sec.

Lester n’arrivait pas à voir ce qu’il se passait, l’homme était caché derrière son ami. Ce n’est qu’après que Raleigh eut lâché un gémissement sourd qu’il n’aperçut l’éclat de la lame à la lumière de la lune. Quand les genoux de Raleigh touchèrent le sol, le garçon sentit tout son corps se raidir. Son premier réflexe fut de courir aussi vite que possible. Son cerveau ne semblait même plus fonctionner correctement, tout ce dont il pensait, c’était qu’il regrettait de ne pas être allé voir sa mère directement après être arrivé. Alors qu’il sprintait en direction de la grange, il sentait des larmes couler sur ses joues rougies par le froid.

Ce n’était pas réel, il n’était pas en train de fuir un malade mental armé d’un couteau, il ne venait pas de laisser son ami seul alors qu’il venait de se faire poignarder, sûrement à plusieurs reprises. Mais en ce moment, il n’avait peur que pour sa propre peau. Cours, idiot, cours putain. Il ne voyait même pas où il allait, il sentait ses pieds buter contre des pierres, des bouts de bois… L’idée d’utiliser de la magie pour se défendre ne lui passa même pas à l’esprit, il ne pensait qu’à fuir pour le moment. Il reçu un coup violent dans le creux du genoux, se retrouvant projeté au sol, face dans la terre humide. Il tenta de ramper dans l’herbe, sa jambe droite ne répondant plus. Ses mains s’enfonçaient dans le sol quand quelqu'un l’attrapa par l’épaule et le plaqua sur le dos. Il ne pu même pas voir le visage de son agresseur quand ce dernier lui assena un coup violent à la gorge.

Ses mains tremblaient tellement, son corps entier semblait ne plus répondre. Il appuyait sur la plaie tant qu’il pouvait, mais il sentait ses forces le quitter. Le sang chaud se répandait sur ses vêtements, se mêlait à la boue. Il allait mourir au milieu d’un champ abandonné, tué par un fou furieux. De tous les scénarios qu’il avait imaginé, celui la était sûrement le dernier. Quand il cru avoir lâché son dernier souffle, ses yeux refusèrent de se fermer. Ainsi il aperçut la créature se dresser devant lui, terrifiante, froide. Son souffle glacé balaya le visage sans vie de Lester.

Il ne resta conscient que quelques secondes, pourtant cela semblait une éternité. La sensation de froid était la pire. La main cadavérique de la faucheuse se tendit vers le cou ensanglanté du garçon, et le caressa du bout des doigts. Lester pouvait déjà se sentir partir, comme aspiré par la silhouette drapée de noir. Alors ce qu’on dit sur la gardienne de la mort était vrai, elle est absolument horrifiante, imposante… Le cœur du garçon s’arrêta, et il sentit son corps tomber, comme s’il venait de quitter le monde des vivants.

Ne croyez pas ce qu’on vous dit, l’enfer n’est pas un endroit brûlant. Rien n’est plus froid que l’enfer. Il n’y a rien après la mort. Votre seul compagnon est votre voix qui appelle à l’aide alors que personne ne vous entendra. La mort est néant, et le retour à la vie est encore plus douloureux.

Le réveil fut pire que tout. La douleur résonnait dans tout son corps, et pourtant il ne ressentait rien. Quand sa mère posa sa main sur son épaule, il ne sentit pas sa chaleur. Etait-il mort ? Tout autour de lui semblait irréel, il ne vît même pas le médecin se pencher sur lui, l'air abasourdi. Aucun son ne parvenait à ses oreilles. Qu'est-ce qu'il se passe, pourquoi je suis la, qui c'est celui la, pourquoi je ne sens plus mon corps, où est Raleigh. Toutes ces questions se bousculaient dans sa tête, mais il n'arrivait pas à articuler un seul mot.

Il était mort. Pourtant il était la. Il ravala un sanglot, il avait un goût infect dans la bouche, un goût qui se rapprochait le plus de l'odeur de la mort elle même. Il ne se rendit pas compte que sa propre main touchait le bandage qui lui entourait le cou et qui l'étranglait presque. C'est comme si son corps ne lui appartenait plus. Cet enveloppe de chair n'était plus la sienne, celle si avait été déjà tuée. Son âme était prisonnière dans ce corps.

Il s'évanouit quand il cru voir, dans le coin de la pièce, Raleigh ensanglanté lui souriant.





Oh son, these ghosts are gonna drive you mad

Depuis l'arrivée des Aurors à Poudlard, les tensions se font de plus en plus forte. L'Ombre est la, en secret elle s'est formée, et les mesures prisent par le ministère prouvent que l'organisation est prête à oeuvrer. C'est pour cela que Lester a rejoint l'Ordre, pour défendre les valeurs de cette école, pour empêcher le mal d'encore une fois détruire l'équilibre déjà fragile du monde magique. Être un Serpentard et suivre l'Ordre, c'est un peu à double tranchant. Certes, la maison n'est plus ce qu'elle était, on compte maintenant beaucoup plus de sang mêlé et d'élèves à ascendance moldus dans leur rang, et l'après-guerre a poussé les descendants de Salazar à se racheter, à nettoyer leur image bafouée par leurs prédécesseurs. Mais il est dur d'oublier une histoire qui remonte à plusieurs siècles, un passé de préjudices et de mal. Lester ne connait que trop bien ce à quoi ressemble les anciens de la maison, c'est cette image de son père qui le pousse à vouloir de battre pour le bien.

Depuis plusieurs semaines, des couvre-feux ont été établis, les professeurs et Aurors rodent dans les couloirs, il est presque impossible de leur échapper. Pourtant c'est pendant la nuit que certains membres de l'Ordre se réunissent, en secret, éloignés des potentiels partisans de l'Ombre. Leur location n'est jamais la même, il est impératif qu'ils ne soient pas repérés, même par les enseignants. La salle de demande était bien sûr le premier lieu potentiel à être rayé de la liste. Après tout, tous se souviennent que cette salle accueilli il y a peu un groupe de résistants contre les force du mal; ils seraient repérés trop facilement. Mais pourquoi se donner autant de mal alors qu'on veut oeuvrer pour le bien ? Car en ces moments de chaos et confusion, il est difficile de situer qui se trouve du côté du bien et mal.

Le rendez vous pour cette nuit est une salle de classe. Banal me direz vous. Mais cette salle en particulier était peu utilisée, très petite, usée par le temps. Il y avait une odeur forte qui régnait, peu supportable. Lester était le premier arrivé, de toute façon il ne dormait pas beaucoup, il était sûr de ne pas être en retard. La nuit était quelque peu devenue son ennemie, le jeune garçon avait du mal à dormir, et quand il y arrivai, ce n'était que pour faire des cauchemars plus oppressants les uns que les autres. Il étouffait dans son dortoir, il lui arrivait de passer des nuits entières dans la salle commune, éveillé. Le sol grinça de l'autre côté de la porte, et quelqu'un toqua discrètement.

"Ouvre, c'est Alexia."

D'un coup de baguette, il déverrouilla la porte. La jeune fille pénétra dans la pièce, couverte de sa cape, le visage enfoui dans son écharpe aux couleurs rouges et ors. Elle se frotta les mains, puis traversa la sombre salle pour s'assoir près de la fenêtre, la ou Lester se tenait déjà depuis un moment. Elle enleva sa cape qu'elle posa sur un bureau, et tendit une enveloppe froissée au garçon.

"Olive ne viendra pas, elle a un contrôle demain en potions je crois." Alexia soupira.

"Qu'est ce que c'est ?" Demanda Lester, retournant l'enveloppe dans ses mains avant de l'ouvrir.

"Elle m'a donné ça avant que je parte, elle l'a trouvé dans la grande salle, après le dîner."

L'enveloppe contenait une lettre, ou plutôt un bout de papier tâché avec ce qui ressemble à un éclat de soupe. L'écriture est imprécise, désordonnée; sûrement un jeune élève. Le message lit Nous sommes là et nous ne nous cachons plus. Trop longtemps dans l'ombre, nous referons surface. Lester leva un sourcil et lança un regard dubitatif à Alexia.

"Et elle ne sait pas qui l'a écrite ? Si ça vient d'un première ou deuxième année, c'est peut être une farce." La jeune fille retira une mèche de cheveux de devant des yeux et appuya son dos contre le mur froid.

"Peut être, ou peut être que l'Ombre recrute déjà chez les plus jeunes. On ne peut pas prendre cette lettre à la légère."

Lester resta dubitatif un instant, puis glissa la lettre dans la poche arrière de son pantalon. Il préférerait que son hypothèse soit la bonne, qu'un jeune élève se soit juste amusé à effrayer ses camarades pendant le repars. Pourtant il savait qu'il avait probablement tord. Sa cicatrice au cou le lança pendant quelques secondes, il ravala un gémissement de douleur. Alexia elle, scrutait l'extérieur. De la où ils étaient, ils pouvaient voir les lueurs des baguettes des Aurors, tournant autour du bâtiment. Ils n'étaient que deux à être venu au rendez vous, peut être que les autres membres n'avaient pas voulu risquer de se faire prendre. Lester réajusta son écharpe et s'éclaircit la gorge.

"On devrait rentrer, ça ne sert à rien si les autres ne sont pas la. On se verra demain en classe."

Il voulu rajouter Et je n'ai pas un bon pressentiment, mais il ravala ses mots et à la place il salua la jeune fille d'un signe de la main, et quitta en silence la pièce. Alexia attendit quelques minutes avant de sortir à son tour, pour éviter de se faire surprendre à deux par un professeur.

Lester regagna rapidement la salle commune des Serpentards, et au lieu de retourner dans sa chambre, il prit place sur un des vieux canapés drapés de vert. Il se rapprochait le plus possible de la cheminée, pourtant la chaleur semblait n'avoir aucun effet sur sa peau refroidie. Le dortoir semblait silencieux, il ferma alors les yeux pendant un instant. Il cru sentir une forte poignée le tirer en avant, et quand il ouvrit les yeux, il se rattrapa de justesse à l'accoudoir. Haletant, il scruta les alentours, mais il ne vit rien. Il était seul dans l'immense pièce. Putain, il cracha tout bas. Il se rassit sur l'épais canapé, appuya ses jambes sur la table basse en bois; mais cette fois ci il garda les yeux ouverts. Le jour devrait se lever dans quelques heures de toute façon. A ce point la, dormir ne lui était plus d'aucune utilité. Il attendit simplement, dans l'obscurité.







Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 26/10/2012
Parchemins écrits : 676
Statut : Fiancée enfuie, largué par son petit copain, en relation extra-incestueuse avec sa cousine d'amour
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 10 Mai - 11:59

FIIIIIIIIIRST ! *met la corde autour du cou et attache dans son parking privé* What a Face
Bienvenuuuuuue !!! I love you Très trèèès bon choix d'ava J'exige un lien avec mes persos et puis si t'es bi, y'aura moyen qu'on ait un bon lien, hein, pitié, meme si tu l'es pas, *sbaff* Arrow

Bon courage pour ta fiche en tout cas

•••••••••••••••••••••••••••••

now i'm haunted.
Stood there and watched you walk away from everything we had but I still mean every word I said to you. Something's made your eyes go cold. Come on, come on, don't leave me like this. I thought I had you figured out. Something's gone terribly wrong, you're all I wanted. @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 5504
Statut : » FIANCEE A VLAD KARKAROFF
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 10 Mai - 12:02

#ROHANLEMORTDEFAIM

Bienvenue sur HRI En effet, je plussoie l'avatar et puis un Ordre ! YOUHOU N'hésite surtout pas si tu as la moindre question, le staff est là pour ça et toujours dispo pour aider

•••••••••••••••••••••••••••••


† and the snakes start to sing

I'll seek you out, flay you alive... One more word and you won't survive. And I'm not scared of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain... I got nothing for you to gain .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 26/10/2012
Parchemins écrits : 676
Statut : Fiancée enfuie, largué par son petit copain, en relation extra-incestueuse avec sa cousine d'amour
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 10 Mai - 12:11


Et je suis meme pas mort de faim, d'abord, j'ai une vie conjugale épanouie ...

bref, n'écoute pas la vilaine soeur, je vais pas te manger t'inquiètes pas What a Face

•••••••••••••••••••••••••••••

now i'm haunted.
Stood there and watched you walk away from everything we had but I still mean every word I said to you. Something's made your eyes go cold. Come on, come on, don't leave me like this. I thought I had you figured out. Something's gone terribly wrong, you're all I wanted. @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 10 Mai - 12:24

Allons, allons, y a assez de Lester pour tout le monde   

Merci ! J'ai déjà une petite idée de ce que je vais faire pour ma fiche, je devrais avoir vite fini. D'ailleurs j'avais une question Alesya, je t'envoie un MP de suite.

  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 10 Mai - 12:38

Bienvenue à toi charmant jeune homme   
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 10 Mai - 13:15

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 10 Mai - 14:01

Bienvenue parmi nous ! ^^

Je te souhaite bon courage pour la forme, vu qu’apparemment tu n'auras pas de mal à faire ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 10 Mai - 21:04

Sebastian Stan + Sang-mêlé + Ordre + 6ème année   

Bienvenue à toi  et bon courage pour ta fiche  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Dim 11 Mai - 7:45

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fichette  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Jeu 15 Mai - 22:06

Vous êtes chous  

Je suis enfin débarrassée de mes partiels, alors demain ma fiche devrait être terminée 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 07/04/2013
Parchemins écrits : 520
Statut : C'est compliqué
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Ven 16 Mai - 8:23

Bienvenue parmi nous   

J'aime beaucoup le début de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Ven 16 Mai - 14:06

Bienvenue :D bonne fiche ~

•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 17 Mai - 23:21

Alesya Y. Lestrange a écrit:
#ROHANLEMORTDEFAIM

*s'étouffe de rire*   
Mais je comprends monsieur Rohàn cela dit, ça donne faim   

Bienvenue et bon courage pour ta fiche   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 5504
Statut : » FIANCEE A VLAD KARKAROFF
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 24 Mai - 11:10

Et voilà le moment de vérité
En dehors de quelques petits soucis de conjugaison, nous n'avons rien à redire je viens donc t'ouvrir les portes d'HRI ! Tu vas surement recevoir un petit MP de la part de Lou-Sixte mais pas d'inquiétude, ce n'est rien de grave


Félicitation & bienvenue

“ Serpentard assoiffé de pouvoir et d'action
Recherchait en chacun le feu de l'ambition. „



Ton travail et ta détermination ont porté leurs fruits et te voilà désormais pleinement membre de HRI ; pour cela, nous te remercions et te félicitons, bienvenue dans la famille !
Tu peux dès à présent poster dans l'intégralité du forum, y compris le flood et les jeux.

TOUTEFOIS
Pour bien continuer ton aventure parmi nous, il te faudra créer un carnet de relation ( ICI ) et pourquoi pas un répertoire de RP ( ICI ) . Surtout n'oublie pas d'aller réserver ton avatar ( ICI ). Si ton personnage a des parents tirés de la saga, il te faudra aussi remplir un formulaire ( ICI ). Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, ils sont là pour ça !Et histoire de t'en sortir dans les bruits de couloir, n'hésite pas à consulter régulièrement la gazette qui se trouve ici ICI. Enfin, ton personnage peut rejoindre l'Ordre ou l'Ombre selon ses idéaux.

Enfin, nous t'invitons à checker régulièrement le tumblr de HRI

Bon jeu parmi nous


Bonne chance à toi
Jeune Serpentard


•••••••••••••••••••••••••••••


† and the snakes start to sing

I'll seek you out, flay you alive... One more word and you won't survive. And I'm not scared of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain... I got nothing for you to gain .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   Sam 24 Mai - 13:08

Merci   

Je suis désolée pour les fautes d'orthographes et de conjugaison, j'ai un peu de mal a écrire en français :/ mais je ferais attention pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lester Prior • Walking the thin line between death and life   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lester Prior • Walking the thin line between death and life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Feel like I'm walking on a line ♫ 01/01 à 14h
» Maé || there's only a thin line between love and hate
» la fiche de Méline Laura
» Aëline
» Education féline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HRI • RPG :: Présentations de nos anciens membres-