FORUM FERMÉ
plus d'informations ici

Partagez | .
 

 My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
MessageSujet: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Ven 18 Avr - 22:38


Enora Iris Avery


(Gnarls Barkley)▽ Does that make me crazy ?
carte d'identité
Nom : Avery Prénom(s) : Enora Iris Surnom : Nora Âge : 36 ans Date et Lieu de Naissance : Le 15 février 1986 à Londres Nationalité : AnglaisePureté du sang : CracmolAncienne maison : Elle n'est pas allée à Poudlard. Poste occupé/Emploi : Plongeuse aux Trois BalaisOrientation sexuelle : Hétérosexuelle État civil : Célibataire

le sorcier en toi
Baguette : Elle n'a pas de baguette. Patronus : Elle ne peut pas former de patronus, mais, si elle en avait la possibilité, il aurait probablement l'apparence d'une chauve-souris.Épouvantard : Son propre père. Particularité : CracmolAvez-vous déjà fait usage de la magie noire ? Oui, non. Non, car elle n'est pas capable de magie, mais elle en a toutefois été victime à de nombreuses reprises, notamment de la part de son père. Plutôt Ombre ou Ordre ? Pourquoi ? Ordre, car elle sait pertinemment que l'Ombre ne lui permettrait pas de mener son existence comme elle l'entend : servitude ou mort seraient probablement ses lots. Que pensez-vous de Kingsley Rosenbach et de l'arrivée des aurors au sein de l'école ? Enora ne porte que peu d'intérêt à Poudlard en elle-même, mais elle apprécie ses élèves et elle est sincèrement contente pour eux qu'ils soient protégés des dangers extérieurs. La venue des aurors ne peut être qu'un bénéfice, n'est-ce pas ? Le sortilège du Ligare Carcerum a été un choc pour beaucoup d'élèves et professeurs... Qu'en est-il pour vous ? Enora n'a pas vraiment compris tous les tenants et aboutissants de ce sortilège, mais elle a toutefois saisi qu'il s'agissait d'un véritable seau d'eau froide lancée à la figure des élèves, assez idiots pour passer leur temps à se quereller. Cela ne doit pas être un mal, en soi...Êtes-vous inquiet pour votre sécurité, celle de vos proches ? Enora n'a pas vraiment de proches pour qui s'inquiéter. De toute manière, elle a suffisamment à faire avec elle-même. Entre son nom de famille, son statut de Cracmol et ses problèmes mentaux toujours plus préoccupants, Enora a largement de quoi s'inquiéter quant à sa propre sécurité.


le moldu derrière tout ça
Pseudo : Eny Âge : 20 ans Avatar : Fairuza BalkFréquence de connexion : Un peu  tous les jours, si possible.Comment as-tu connu le forum ? Sur Google Code : Code validé par Sixtouchat.Copyright : Tout a été pris sur Tumblr, il n'y a que les vavas que j'ai modifié sur Photofiltre.
Personnage : [X ] Inventé, [ ] Scénario, [ ] Poste Vacant


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Ven 18 Avr - 22:38


il était une fois


(Gnarls Barkley) ▽ I remember when i lost my mind
Ici, l'histoire de votre personnage tout simplement. N'hésitez pas à mettre de la musique ou des images (on aime bien ça ici les images). Racontez nous les passages les plus importants dans le passé de votre petit bonhomme, qu'on puisse un peu le cerner le petit. Minimum 1600 mots.
Les ténèbres...Enora les avait toujours aimé. Quand la demoiselle était plongée dans le noir, personne ne pouvait lui faire du mal. Personne ne pouvait la blesser, personne ne pouvait la détruire. Elle était à l'abri, en sécurité, et les seules horreurs qui s'imposaient à elle étaient issues de son esprit, des horreurs qu'elle avait d'abord combattu, avant de les accepter...et de les aimer. Mais quand la lumière se faisait, quand tout devenait clair et qu'Il apparaissait...C'est là que la souffrance naissait. Toujours plus cruelle, toujours plus dure, toujours plus folle, transperçant son corps de part en part, mutilant son être et son âme...
Enora aurait dû mourir, il y a des années de cela, quand ses parents ont réalisé qu'elle était une Cracmolle, un être dénué de tout pouvoir magique. Oui, son père aurait dû la tuer...Mais il ne l'a pas fait. Non. A l'instant où il pointait sa baguette sur cette petite fille tremblante, les joues rougies par les gifles furieuses qui lui avaient été assénées, une idée bien plus intéressante lui était venu à l'esprit. Cette immondice à laquelle sa femme avait donné naissance ne serait pas complètement inutile...Elle ne se contenterait pas d'être un cadavre réduit en cendres, effacé honteusement de la surface de la Terre...Personne ne connaîtrait son existence, hormis lui, mais cela ne voudrait pas dire pour autant qu'elle devait disparaître totalement...Non...Enora ne devait pas mourir...
Avery Junior était un mangemort que nul ne sous-estimait. Il n'était peut-être pas le plus puissant d'entre eux, mais il était inventif. Et, surtout, il était dénué de toute pitié. Infliger les pires châtiments qui soit, même à la chair de sa chair...C'était là pour lui un amusement, une distraction...Une expérience enrichissante...
Enora devint son petit cobaye préféré, la demoiselle sur laquelle il tentait toutes sortes de sorts, vérifiait les effets de potions dévastatrices, repoussant un peu plus chaque jour les limites de ce qu'un être humain pouvait endurer...
L'enfant sombra rapidement dans la folie la plus pure, attendant dans les ténèbres que la lumière se fasse et que la torture commence, que la souffrance s'abatte sur ses frêles épaules et manque de la précipiter vers la mort. Mais jamais Enora n'eut droit à ce qu'elle considérait, avec ignorance, comme une délivrance salvatrice : son père veillait au grain. Torturée, soignée, torturée, soignée...La demoiselle agonisait sans jamais réellement quitter le monde des vivants, perdant un peu plus l'esprit chaque jour, devenant semblable à un petit animal blessé. Elle ne parlait plus que très peu et uniquement à des êtres issus de son imagination. Un être, plus précisément : une entité ténébreuse, sans apparence tangible, qu'Enora a baptisé Angie. Angie n'existe pas et n'a jamais existé et, pourtant, la petite fille a commencé à entendre ses plaintes, ses paroles tantôt douces tantôt incompréhensibles, ses cris...Angie était tout ce qu'Enora avait, la seule chose qui, en ce monde, ne cherchait pas à la blesser. Elle disparaissait quand la lumière se faisait et revenait à ses côtés quand la fillette était plongée dans le noir, la libérant quelque peu de cette atroce solitude qui était sienne. Les autres ne lui voulaient que du mal...Les autres n'étaient que des Avery Père en puissance...Angie était la seule...Angie était gentille...
Enora grandissait, même si cela était difficile à voir. Mal nourrie, blafarde, les yeux injectés de sang, elle ne ressemblait pas plus à une adolescente qu'à une enfant. En vérité, quand Voldemort tira sa révérence et qu'Avery fut arrêté, son domicile perquisitionné, les hommes qui trouvèrent Enora crurent sincèrement avoir affaire à un esprit frappeur, l'espace d'un instant, l'ombre d'un être humain. Puis ils réalisèrent la nature de ce qui se trouvait en face d'eux, de cette petite femme qui se marmonnait des choses, se cachant de la lumière, laissant échapper quelques hurlements et vociférations, le corps couvert de plaies, béantes ou cicatrisées...Ils comprirent ce qu'Avery avait infligé à sa fille, dont personne ne soupçonnait l'existence. Et ils surent qu'elle ne pourrait probablement jamais vivre parmi les gens normaux. Enora avait été méthodiquement détruite par un père empli de haine sadique et elle ne pouvait pas s'adapter à ce monde qu'elle n'avait jamais vraiment connu. L'adolescente fut donc envoyée à Sainte-Mangouste, devenant patiente longue durée comme d'autres avant elle, rejoignant notamment Gilderoy Lockhart et le couple Londubat. Mais Enora n'interagit avec aucune de ces personnes. Enora ne parlait qu'avec Angie, enfermée mentalement dans l'enfer au sein duquel son père l'avait plongée depuis des années. La lumière ne cessait pas de la terrifier là où le noir le plus complet lui permettait de s'apaiser un peu. La jeune femme était entravée à son lit, sous peine de se blesser dans des gestes incontrôlables, griffant ce corps qui, depuis toujours, avait été berceau de la souffrance la plus pure, ou même d'importuner les autres patients. Elle criait, riait, pleurait, mais jamais elle ne disait le moindre propos cohérent, sauf quand elle s'adressait à cette Angie dont nul ne comprenait l'essence ou la nature. Dire à Enora qu'Angie n'existait pas signifiait dire adieu à un semblant de calme pendant des heures ou même des jours, jusqu'à ce que l'esprit morcelé de la demoiselle oublie cette information dérangeante et effrayante...
Dans un premier temps, personne ne voulait croire qu'Enora puisse un jour guérir. Et pourtant...Pourtant, petit à petit, la demoiselle progressait...
Elle s'ouvrait aux autres, répétant les propos qu'on lui adressait comme s'il s'était agi d'un jeu amusant, elle cessait de hurler pour articuler difficilement quelques mots dont elle comprenait parfois le sens..."Manger", "Boire", "Noir"...Elle aimait beaucoup ce dernier mot : "Noir". Enora l'employait à tort et à travers, l'utilisant pour désigner toutes les choses et gens qu'elle appréciait.
La jeune fille apprit également à apprivoiser la lumière, comprenant progressivement que cette dernière ne signifiait pas douleur, que la souffrance n'accompagnait pas forcément la clarté.
Des années de patience furent nécessaires pour qu'Enora apprenne à s'exprimer. La lecture lui demeurait impossible, les lettres ressemblant à ses yeux à de jolis dessins, mais elle parvint à compter. Ça, son père le lui avait appris. Un, deux, trois, quatre, cinq coups de fouets si elle n'était pas sage, si elle ne se laissait pas faire...C'était une leçon d'arithmétique qu'Enora avait vite assimilé. A présent, la jeune fille sait compter jusqu'à dix, mais l'existence de nombres supérieurs lui échappe toujours. Après dix, c'est...beaucoup. Juste beaucoup.
Enora réapprit également à marcher normalement, elle qui avait pris l'habitude de ramper ou de se déplacer à quatre pattes. Courir lui était impossible, ses jambes ayant été sévèrement touchées par les traitements que son père lui infligeait, mais elle pouvait cependant marcher et, difficilement, trottiner.
Quand Enora cessa définitivement d'être le cobaye apeuré pour devenir une femme suffisamment "saine" pour intégrer la société, aidée par des médicaments et sous la tutelle d'un adulte responsable, gérant pour elle son argent et son existence, des années s'étaient écoulées. Enora n'était plus une adolescente ni une jeune femme : elle était une adulte de plus de trente-cinq ans, une adulte qui, si sa vie avait été normale, aurait probablement dû fonder une famille, avancer dans une carrière démarrée depuis longtemps, observant avec nostalgie une enfance qui appartenait au passé...
Mais Enora n'avait jamais vraiment pu être une enfant et elle comptait bien profiter de son intégration au monde pour savourer cette sensation.
Certes, la demoiselle travaillait, exerçant un métier de plongeuse aux Trois Balais, un travail facile à comprendre que lui avait déniché son tuteur, mais elle n'en demeurait pas moins une gamine coquette et curieuse de tout. Les bonbons étaient devenus son péché mignon, dont elle se gavait sans cesse, et elle achetait mille beaux vêtements, tous noirs, se déguisant et se maquillant maladroitement en ces jolies femmes qu'elle voyait dans la rue et auxquelles elle pensait ne pas arriver à la cheville.
Un an s'est écoulé depuis sa sortie de Sainte-Mangouste. Son tuteur veille au grain, freinant l'appétit dépensier de la demoiselle et veillant à ce qu'elle se rendre à son travail. Et Enora, dans tout ça ? Elle est heureuse...Parfois angoissée, souvent égarée, mais heureuse. Et Angie est toujours avec elle, dans sa tête...Enora lui parle quand personne ne la regarde. Angie est contente, elle aussi...
Enora aime toujours les ténèbres, tolérant difficilement la lumière. Elle l'accepte, mais uniquement parce que son tuteur lui dit de le faire. Il est gentil avec elle, même s'il ne la laisse pas faire tout ce qu'elle veut...Parfois, elle aimerait pouvoir manger entièrement son paquet de bonbons d'une traite sans qu'il ne le lui retire. Mais elle sait aussi que ce n'est pas possible, que cela lui ferait mal au ventre...Il n'est pas comme son père. Il ne veut pas qu'elle souffre.
La baguette qu'il parvient à manier ne l'attire pas du tout. Contrairement à d'autres Cracmols, Enora n'a jamais manifesté le désir de maîtriser la magie. La magie fait mal, elle fait peur...Ce n'est pas une bonne chose. Même si elle n'est plus aussi paniquée qu'avant lorsqu'elle voit quelqu'un lancer un sortilège, Enora ne peut s'empêcher de frissonner, comme si l'on s'apprêtait à l'agresser, à l'attaquer...La magie est mauvaise...
Elle apprécie son travail, même si elle préférerait parfois jouer à se déguiser, car le bruit de l'eau qui coule a, pour elle, quelque chose de rassurant, de réconfortant, la ramenant aux rares instants de répit de son passé : lorsque son père ouvrait le robinet de son petit cachot pour qu'elle puisse boire et se décrasser un peu. Laver et utiliser longuement cette eau douce et apaisante, quoi de mieux pour Enora ?
Oui, Enora a de quoi être heureuse : elle est une femme libre. Surveillée et maternée, certes...Ignorante de bien des choses et parfois inadaptée...Mais libérée de la souffrance...libérée de la peur...





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Ven 18 Avr - 23:02

OMG cela faisait une éternité que je n'avais pas vu cette actrice Razz
Bienvenue parmi nous   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 5504
Statut : » FIANCEE A VLAD KARKAROFF
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Ven 18 Avr - 23:06

Bienvenue
Comme annoncé sur la CB, n'hésite pas si tu as la moindre question, le moindre doute, ma boite à MP est grande ouverte

•••••••••••••••••••••••••••••


† and the snakes start to sing

I'll seek you out, flay you alive... One more word and you won't survive. And I'm not scared of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain... I got nothing for you to gain .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 10/11/2012
Parchemins écrits : 1449
Statut : Heart under arrest
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Sam 19 Avr - 11:40

Ooooh, une Cracmole

Bienvenue et bon courage pour ta fichette Si t'as des questions, n'hésite pas à MP le Staff

•••••••••••••••••••••••••••••

Bite into me harder

Now I must admit that I have played a part in the way that things have gotten out of hand, but it's escalated almost to an art. I want to fix him but I don't think I can. I'm falling deep into a pit of vipers over me, over me and I can't break free. Secrets run deep when you're in a pit of vipers, slithering, whispering, feel the venom poisoning me.
©️ Silver Lungs & Simon Curtis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 07/04/2013
Parchemins écrits : 520
Statut : C'est compliqué
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Sam 19 Avr - 13:37

Une Avery Carcmole ca promet d'être intéressant   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Sam 19 Avr - 17:07

Bienvenue à toi   

Bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Dim 20 Avr - 13:16

Bienvenue sur le forum  

Bon courage pour ta fiche ^^ 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Dim 20 Avr - 14:32

Merci à vous tous ! J'espère que le résultat final convient ^^.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Dim 20 Avr - 14:34

Personnage très interessant et bien mené... Ava original. Bref Bravo Wink
Bienvenue officiellement
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Dim 20 Avr - 23:30

YAAAAY une copine tout aussi maquillée que moi BIENVENUE :D

•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   Lun 21 Avr - 13:30




Félicitation & bienvenue



Ton travail et ta détermination ont porté leurs fruits et te voilà désormais pleinement membre de HRI ; pour cela, nous te remercions et te félicitons, bienvenue dans la famille !
Tu peux dès à présent poster dans l'intégralité du forum, y compris le flood et les jeux.

TOUTEFOIS
Pour bien continuer ton aventure parmi nous, il te faudra créer un carnet de relation ( ICI ) et pourquoi pas un répertoire de RP ( ICI ) . Surtout n'oublie pas d'aller réserver ton avatar ( ICI ). Si ton personnage a des parents tirés de la saga, il te faudra aussi remplir un formulaire ( ICI ). Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, ils sont là pour ça ! & Histoire de t'en sortir dans les bruits de couloir, n'hésite pas à consulter régulièrement la gazette qui se trouve ici ICI. Ensuite, tu trouveras une liste d'emplois à pourvoir Edimbourg ou à Pré-au-Lard ! Enfin, lorsque tu seras assez actif tu pourras si tu le souhaites faire une demande de logement ICI.

Enfin, nous t'invitons à checker régulièrement le tumblr de HRI

Bon jeu parmi nous


Bienvenue, cher
Sorcier

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

My Father, my Nightmare...Enora I. Avery [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» What is my real ambition? - Seth Avery [terminée]
» Ordre de mission : Dévaliser la boutique. Complice : Caelia. | Caelia Avery [Terminé]
» Jansen Avery [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HRI • RPG :: Présentations de nos anciens membres-