FORUM FERMÉ
plus d'informations ici

Partagez | .
 

 Bestiaire ∆ les créatures du zoo magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 299
MessageSujet: Bestiaire ∆ les créatures du zoo magique   Dim 2 Mar - 15:02

Créatures du Zoo




→ Enclos



  • Acromentule XXXXX : L'Acromentule est une monstrueuse araignée dotée de huit yeux et de la faculté de parler comme les humains. Elle est originaire de Bornéo où elle vit en pleine jungle. Elle se distingue par les poils épais noirs qui lui couvrent le corps, un écartement des pattes qui peut atteindre quatre mètres cinquante, des pinces qui produisent un cliquetis caractéristique lorsque la créature est excitée ou en colère et le venin qu'elle sécrète. L'Acromentule est carnivore et manifeste un goût prononcé pour les proies de grande taille. Elle tisse sur le sol des toiles en forme de dôme. Plus grande que le mâle, la femelle peut pondre jusqu'à cent œufs à la fois. Blancs et mous, ils ont la taille d'un ballon de plage et éclosent au bout de six à huit semaines. Les œufs d'Acromentule ont été classés dans la catégorie A des marchandises interdites par le Département de contrôle et de régulation des créatures magiques, ce qui signifie que des sanctions sévères punissent leur vente ou leur importation.
    On pense que cet animal a été créé par un sorcier, peut-être pour garder sa demeure ou un trésor, comme c'est souvent le cas des monstres magiques de cette nature. En dépit de son intelligence quasi humaine, l'Acromentule est impossible à dresser et représente un danger considérable pour les sorciers comme les Moldus.
  • Chevaux ailés XX-XXXX : Les chevaux ailés sont présents dans le monde entier. Il en existe différentes races, notamment l'Abraxan (un palomino géant d'une force prodigieuse), l'Ethonan (robe brune, très appréciée en Grande-Bretagne et en Irlande), le Gronian (gris et particulièrement rapide) et le très rare Thestral (ou Sombral, robe noire, doué du pouvoir de se rendre invisible et considéré par de nombreux sorciers comme porteur de malchance). De même que pour l'hippogriffe, le propriétaire d'un cheval ailé est tenu de lui faire subir à intervalle réguliers un sortilège de Désillusion. Sont seulement représentés dans l'enceinte du parc les Abraxans et les Sombrals même si tout les visiteurs ne sont pas aptes à voir la deuxième espèce.
  • Clabbert XX : Le Clabbert est une créature qui habite dans les arbres et dont l'apparence évoque un croisement entre un singe et une grenouille. Originaire des États du Sud de l'Amérique, il s'est répandu dans le monde entier. Sa peau d'un vert tacheté est lisse et dépourvue de fourrure, ses pieds et ses mains sont palmés et ses membres longs et souples lui permettent de se balancer de branche en branche avec l'agilité d'un orang-outan. Sa tête est dotée de cornes courtes et sa large gueule, qui semble toujours sourire, est planté de dents coupantes comme des rasoirs. Le Clabbert se nourrit principalement de lézards et d'oiseaux.
    Le trait le plus caractéristique du Clabbert consiste en une grande pustule au milieu du front, qui devient écarlate et se met à clignoter dès qu'un danger menace. Les sorciers américains avaient jadis des Clabberts dans leurs jardins pour les avertir de l'approche d'un Moldu, mais la Confédération internationale des sorciers a décidé de mettre fin à cette pratique en infligeant de fortes amendes aux contrevenants. Le spectacle d'un arbre plein de Clabberts aux pustules étincelantes qui clignotaient dans la nuit pouvait avoir un intérêt décoratif, mais attirait de trop nombreux Moldus curieux de savoir pourquoi leurs voisins installaient leurs décorations de Noël au moins de juin.
  • Crabe de feu XXX : En dépit de son nom, le Crabe de feu ressemble à une grande tortue pourvue d'une carapace incrustée de pierres précieuses. Aux îles Fidji, d'où il est originaire, une longue zone côtière a été transformée en réserve pour assurer sa protection non seulement contre les Moldus, dont sa précieuse carapace pourrait exciter la convoitise, mais également contre des sorciers peu scrupuleux qui transforment ces mêmes carapaces en chaudrons de luxe très estimés. Le Crabe de feu possède cependant ses propres moyens de défense : lorsqu'on l'attaque, il projette contre son agresseur des flammes jaillies de la partie postérieure de son corps.
  • Demiguise XXXX : Originaire d'Extrême Orient, la Demiguise est très difficile à repérer en raison de son aptitude à se rendre invisible lorsqu'elle est menacée. Seuls les sorciers spécialement entraînés à sa capture sont en mesure de la voir. La Demiguise est un herbivore paisible qui ressemble à un signe gracieux avec de grands yeux noirs mélancoliques le plus souvent cachés derrière ses cheveux. Son corps est couvert d'une longue fourrure argentée et soyeuse/ La fourrure de la Demiguise est particulièrement appréciée car les poils, une fois tissés, permettent de fabriquer des capes d'invisibilité.
  • Diablotin XX : Le Diablotin vit exclusivement en Grande-Bretagne et en Irlande. Il est parfois confondu avec le lutin en raison de leurs tailles semblables (entre quinze et vingt centimètres) mais, à l'inverse du lutin, il n'a pas la faculté de voler et ne possède pasde vives couleurs ( il est généralement brun foncé ou noir). En revanche, il partage avec le lutin le même sens de la farce rudimentaire. Ses lieux de prédilection sont les terrains humides et marécageux et on le trouve souvent au bord des rivières où il s'amuse à pousser ou à faire trébucher le promeneur sans méfiance. Les diablotins manent de petits insectes et se reproduisent de la même manière que les fées (voir plus loin), mais sans tisser de cocon. A l'éclosion des œufs, les jeunes sont déjà formés et mesurent environs deux centimètres et demi.
  • Dragons XXXXX : Sans doute les plus célèbres de tous les animaux magiques, les dragons sont parmi les plus difficiles à cacher. La femelle est généralement plus grande et plus agressive que le mâle, mais l'un ou l'autre ne doivent être approchés que par les sorciers les plus compétents et les plus entraînés. La peau, le sang, le cœur, le foie et les cornes du dragon ont des propriétés magiques très puissantes, mais ses œufs sont classés dans la catégorie A des marchandises interdites au commerce. Il existe dix espèces distinctes de dragon, bien qu'on ait parfois observé quelques croisements ayant donné des hybrides très rares/ Ces dix espèces sont les suivantes : l'Opaloeil des Antipodes, le Boutefeu chinois, le Magyar à pointes, le Noir des Hébrides, le Norvégien à crête, le Dent-de-vipère du Pérou, le Cornelongue roumain, le Suédois à museau court, le Pansedefer ukrainien et le Vert gallois.
    Naturellement, ces créatures sont bien trop grandes et trop dangereuses pour être exposées dans un parc, aussi la direction a créé la Maison des Dragons, un espace dédié à ces monstres dont les répliques miniatures et leur habitat à moindre échelle ont été reproduites pour le plus grand plaisir de nos visiteurs.
  • Epouvantard : Un épouvantard est une créature qui peut changer d'aspect à volonté et qui prend la forme la plus terrifiante possible. Pour neutraliser un épouvantard, il faut lancer le sortilège Riddikulus en se concentrant sur une pensée amusante. En présence de plusieurs personnes, l'épouvantard ne sait pas quelle forme prendre et il devient plus facile à combattre. Les Moldus peuvent également ressentir leur présence ou les entrevoir très brièvement.
    Situé près du parc des Acromentules, une attraction est proposée aux visiteurs pour apprendre à connaître leur peur la plus profonde et à la vaincre.
  • Eruptif XXXX : L'Éruptif est un grand animal africain de couleur grise, doté d'un pouvoir considérable. D'un poids qui atteint parfois une tonne, il peut être confondu, de loin, avec un rhinocéros. Il a une peau épaisse qui lui permet de repousser la plupart des sortilèges et maléfices, une corne pointue sur le museau est une longue queue semblable à une corde. Les Eruptifs donnent naissance qu'à un seul petit à la fois. Cette créature n'attaque jamais, à moins qu'on ne l'ait provoquée avec insistance mais, lorsqu'elle charges, les résultats sont généralement catastrophiques. La corde de l'Eruptif peut en effet transpercer n'importe quoi, de la peau jusqu'au métal, et elle contient une sécrétion mortelle qui provoque l'explosion de la créature ou de l'objet dans lesquels elle est injectée. Les Eruptifs ne sont guère nombreux car les mâles se font souvent exploser les uns les autres à la saison des amours. Les sorciers africains prennent grand soin d'eux. La corne, la queues et le liquide explosif de l'Eruptif sont utilisés dans la fabrication de potions classés dans la catégorie B des produits commercialisables (dangereux et soumis à un contrôle strict).
  • Fangieux XXX : Le Fangieux habite les marais d'Europe et d'Amérique du Nord et du Sud. Lorsqu'il est immobile, il ressemble à un bout de bois mort mais, en l'examinant de plus près, on distingue des pattes munies de nageoires et de dents très pointues. Le Fangieux glisse et serpente à travers les marécages, se nourrissant de petits mammifères, et peut infliger des blessures graves aux chevilles des promeneurs. La nourriture préférée du fangieux reste cependant la mandragore. Les sorciers qui cultivent des mandragores ont parfois la très désagréable surprise, en prenant une de leurs précieuses plantes par les feuilles pour la sortir de son pot, de découvrir qu'un Fangieux a transformé sa partie inférieure en une charpie sanguinolente.
  • Farfadet XXX : Plus intelligent que la fée et moins malveillant que le diablotin, le lutin ou le Doxy, le farfadet est néanmoins espiègle. Présent exclusivement en Irlande, il peut atteindre une taille de quinze centimètres et sa peau est entièrement vert. On sait qu'il est capable de fabriquer des vêtements rudimentaires à l'aide de feuilles. Parmi les membres du « petit peuple », les farfadets sont les seuls à être doués de parole bien qu'ils n'aient jamais demandé à entrer dans la catégorie des êtres. Le farfadet est vivipare et habite principalement les bois et les forêts, mais il aime attirer l'attention des Moldus et figure presque aussi que les fées dans la littérature destinée aux enfants. Les farfadets ont la faculté de produire une substance à de l'or lais qui, à leur grand amusement, disparaît quelques heures plus tard. Leur régime alimentaire se compose de feuilles et, à notre connaissance, ils n'ont jamais causé de préjudices durables à des humains, en dépit de leur réputation de farceurs.
  • Fée XX :La fée est une petite créature décorative d'une intelligence médiocre. Souvent utilisée par les sorciers comme élément ornemental, elle habite généralement les bois et les clairières D'une taille variant de deux à douze centimètres, la fée a une tête, des membres et un petit corps humanoïdes, mais arbore de grandes ailes semblables à celles des insectes, transparentes ou multicolores selon les cas. La fée possède quelques faibles pouvoirs magiques dont elle peut se servir pour échapper à ses prédateurs, tel l'Augurey. Elle est d'une nature querelleuse mais en raison de sa vanité excessive, elle devient très docile chaque fois qu'on lui demande de servir d'ornement. En dépit de son apparence humaine, la fée est incapable de parler et communique avec ses semblables en émettant des bourdonnements aigus. La fée pond jusqu'à cinquante œufs à la fois sur la face inférieure des feuilles d'arbre. Les œufs éclosent en libérant des larves aux couleurs éclatantes. A l'âge de six à dix jours, elles s'enroulent d'elles-mêmes dans un cocon d'où elles émergent un mois plus tard sous la forme d'adultes pourvus d'ailes.
  • Hippogriffe XXX : L'hippogriffe est natif d'Europe mais s'est répandu dans le monde entier. Il a la tête d'un aigle géant et le corps d'un cheval. Il est possible de le dresser mais seuls des experts peuvent s'y risquer. Lorsqu'on s'approche d'un hippogriffe, il est indispensable de le regarder dans les yeux. Il convient alors de s'incliner pour montrer ses bonnes intentions. Si l'hippogriffe rend le salut, on peut se permettre de l'approcher plus près. L'hippogriffe creuse la terre pour y trouver les insectes dont il se nourrit, mais son régime alimentaire comprend également des oiseaux et des petits mammifères. Les hippogriffes construisent à même le sol des nids dans lesquels ils pondent un seul œuf grand et fragile qui éclot vingt-quatre heures plus tard. Dans un délai d'une semaine, le jeune hippogriffe est prêt à voler, mais il lui faudra attendre encore plusieurs mois avant de pouvoir accompagner ses parents sur de longs trajets.
  • Horglup X : Originaire de Scandinavie, le Horglup s'est répandu dans tout le nord de l'Europe. Il ressemble à un champignon rose et charnu parsemé de quelques poils durs et noirs. Doué d'une faculté de reproduction prodigieuse, le Horglup peut recouvrir un jardin de taille moyenne en quelques jours. En guise de racines, il déploie des tentacules musculeux qui fouillent le sol à la recherche de vers de terre. Le Horglup est le mets préféré des gnomes mais c'est son seul usage connu.
    Dans la Réserve Magique Pokeby, les Horglups parcourent en toute liberté le parc pour éviter de mobiliser un enclos qui ne servirait pas à grand chose. Chaque lundi, durant la fermeture hebdomadaire, des Musards et des Gnomes sont lâchés dans le parc pour réduire le nombre imposant de ces créatures.
    Enfin, prière de ne pas marcher sur les Horglups.

  • Kelpy XXXX : Le Kelpy est un démon des eaux métamorphe qui hante les rivières et les lochs de Grande Bretagne et d'Irlande. Sa forme la plus commune est celle d'un cheval possédant une crinière constituée de joncs. Le Kelpy est connu pour son attirance et son appétit insatiable pour l'être humain, qu'il invite, dans un premier temps, à monter sur son dos. À peine la victime a-t-elle grimpé sur son dos que l'animal plonge et l'entraîne au fond de l'eau pour la dévorer. Lorsqu'un sorcier rencontre un Kelpy, il peut le neutraliser et même le contrôler en lui plaçant une bride sur la tête en utilisant, de préférence, un sortilège de Mise en place.
    Le sortilège Repousse-Moldu généralement utilisé pour dissimuler certaines créatures magiques, parfois même pour protéger les Moldus trop curieux, est inefficace avec le Kelpy. Ce dernier a en effet la faculté de neutraliser les effets de ce sortilège, ce qui rend l'animal bien plus dangereux. Le Kelpy du Loch Ness est à la fois le plus grand et le plus célèbre. Les Moldus le connaissent sous le nom de "monstre du Loch Ness".
  • Lutin de Cornouailles XXX : Le lutin se trouve principalement dans le comté de Cornouailles , en Angleterre. C'est une créature de petite taille et de couleur bleue. D'un caractère particulièrement malicieux, le lutin prend le plus grand plaisir à se livrer à des farces de toutes sortes. Bien qu'il soit dépourvu d'ailes, il a la faculté de voler et s'amuse parfois à saisir par les oreilles des humains sans méfiance qu'il dépose au sommet des grands arbres ou des immeubles. Il émet des jacassements aigüs que seuls ses congénères peuvent comprendre. Ils sont vivipares.
  • Musard XXX : Le Musard est u escargot géant qui change de couleur toutes les heures et laisse derrière lui une traînée si venimeuse qu'elle ratatine et brûle toute la végétation sur laquelle il passe. Natif de divers pays africains, il a été élevé avec succès par des sorciers d'Europe, d'Asie et d'Amérique. Ceux qui apprécient ses couleurs de kaléidoscope en font un animal de compagnie et son venin est par ailleurs l'une des rares substances capables de venir à bout du Horglup.
    La réserve Magique est d'ailleurs fermée le lundi pour permettre aux Musards de sortir de leur enclos et de décimer un peu la population de champignon magique.
  • Salamandre de feu XXX : La salamandre est un lézard qui vit dans les flammes dont il se nourrit. D'un blanc éclatant, il paraît bleu ou rouge vif selon l'intensité du feu dans lequel il se trouve. Les salamandres peuvent survivre six heures hors des flammes si on les nourrit régulièrement de poivre. Elles vivent aussi longtemps que dure le feu d'où elles ont jailli. Le sang de salamandre a de puissantes propriétés curatives et reconstituantes.




→ Volière



  • Augurey XX (aussi connu sous le nom de Phénix irlandais) : Bien qu'on puisse parfois le trouver dans certains pays d'Europe du Nord, l'Augurey est natif de Grande-Bretagne et d'Irlande. D'une couleur vert très foncé, presque noir, l'Augurey est un oiseau maigre, d'apparence lugubre, semblable à un petit vautour sous-alimenté. Cette créature d'une très grande timidité niche dans les buissons épineux, se nourrit de gros insectes et de fées, ne vole que sous la pluie battante et passe le reste du temps cachée dans un nid en forme de larme.
    Le cri de l'Augurey, constitué de notes basses lancées avec une sorte de lent vibrato, fut jadis considéré comme un présage de mort. Les sorciers évitaient les nids d'Augurey par peur d'entendre cette lamentation à fendre le cœur et l'on pense que plus d'un mage a été victime d'une crise cardiaque en passant devant des fourrés d'où s'élevait soudain la plainte d'un Augurey caché parmi les ronces. De patientes recherches finirent par révéler que l'Augurey chante simplement à l'approche de la pluie. Depuis ce temps, l'Augurey est devenu un animal de compagnie très à la mode chez les amateurs de prévisions météorologiques bien que beaucoup trouvent ses continuels gémissements pendant les mois d'hiver assez difficiles à supporter. Les plumes de cet oiseau ne sont d'aucune utilité pour écrire car elles repoussent l'encre.
  • Dirico XX : Le Dirico est originaire de l'île Maurice. C'est un oiseau incapable de voler, au corps replet, aux plumes bouffantes, qui se distingue par sa façon remarquable d'échapper au danger. Il a en effet la faculté de disparaître dans un tourbillon de plumes et de réapparaître ailleurs.
    Il est intéressant de signaler que les Moldus eurent connaissance, à une certaine époque, de l'existence du Dirico qu'ils désignaient alors sous le nom de Dodo. Ignorant le fait qu'il peut disparaître à volonté, les Moldus sont convaincus d'avoir provoqué son extinction à force de le chasser.
  • Focifère XXX : Le Focifère est un oiseau africain au plumage éclatant ; il peut être orange, rose, vert ou jaune. Il a longtemps fourni des plumes fantaisie très appréciées pour écrire et ses œufs sont ornés de motifs éblouissants. Son chant, bien qu'il paraisse très agréable au début, finit par rendre fou celui qui l'écoute trop longtemps et c'est pourquoi, avant de les vendre, on fait subir aux Focifères un sortilège de Mutisme qui doit être renouvelé chaque mois.
    Cependant, une attraction spéciale au sein de la Volière permet d'écouter le début du chant de cet oiseau sous l'oeil – et l'oreille – vigilant de spécialistes. Par le passé, plusieurs sorciers et sorcières ont essayé de prouver que le chant du Focifère ne rendait pas fou. La dernière victime en date n'est autre que Lavinia Pokeby, petite-fille du grand magizoologiste qui, après l'avoir écouté pendant trois heures, est devenue folle et s'est jetée dans l'enclos des Acromentules. On peut encore voir son fantôme errer dans l'enceinte du parc, guidant les visiteurs.
  • Jobarbille XX : Le Jobarbille (Europe et Amérique du Nord) est un minuscule oiseau bleu et tacheté qui se nourrit de petits insectes. Il n'émet aucun son jusqu'au moment de sa mort, où il laisse échapper un long cri constitué de tous les sons qu'il a entendus au cours de sa vie et qu'il reproduit en sens inverse. Les plumes de Jobarbille sont utilisées dans la fabrication des sérums de vérité et des potions de Mémoire.
  • Phénix XXXXNB : Le Phénix est un magnifique oiseau rouge vif, de la taille d'un cygne, avec une longue queue dorée, un bec et des serres également dorés. Il niche sur les sommet montagneux et habite l’Égypte, l'Inde et la Chine. Le phénix vit jusqu'à un âge très avancé mais possède la faculté de régénération : en effet, lorsque son corps commence a décliner, il s'enflamme soudain et renaît aussitôt de ses cendres sous forme de poussin. Le phénix est une créature paisible qui se nourrit exclusivement d'herbes et sembla n'avoir jamais tué quiconque. Tout comme le Dirico, il peut disparaître et réapparaître à volonté. Le chant de cet oiseau est magique : il a le pouvoir de renforcer le courage de ceux qui ont le cœur pur et de provoquer la terreur chez ceux qui ont le cœur mauvais. Les larmes du phénix possèdent de puissantes propriétés curatives.
  • Vivet doré XXXX : Le vivet doré est un oiseau d'un espèce extrêmement rare et donc protégée. De forme sphérique, avec un très long bec fin et luisant, des yeux rouges semblables à des pierres précieuses, le vivet doré vole à une vitesse considérable et a la faculté de changer de direction avec une habileté et une rapidité déconcertantes, grâce aux articulations de ses ailes qui peuvent tourner dans tous les sens. Les plumes et les yeux du vivet doré sont si recherchés qu'il a jadis été menacé d'extinction à force d'être chassé par les sorciers. Le danger a été perçu à temps et l'espèce a aussitôt bénéficié d'une protection, la mesure la plus notable ayant été le remplacement du vivet par le Vif d'Or dans le jeu de Quidditch. Des sanctuaires sont réservés aux vivets dorés dans le monde entier.



→ Serre



  • Billywig XXX : Le Billywig est un insecte natif d'Australie. Long d'un peu plus d'un centimètre, il a une couleur d'un bleu saphir étincelant, bien que la vitesse à laquelle il vote le rende la plupart du temps invisible aux Moldus et même bien souvent aux sorciers qui ne s'aperçoivent de sa présence que lorsqu'ils ont été piqués. Les ailes du Billywig sont attachées au sommet de sa tête et ont une vitesse de rotation telle que la créature tourne sur elle même en volant. L'extrémité inférieure de son corps se termine par un long dard très fin. La victime d'une piqûre de Billywig souffre de tournis suivi d'un état de Lévitation. Des générations de jeunes sorciers australiens ont essayé d'attraper des Billywigs pour se faire piquer et éprouver le plaisir de ces sensations ; trop souvent, cependant, la personne piquée flotte dans les airs pendant plusieurs jours de suite sans pouvoir redescendre et, en cas de réaction allergique grave, cet état de lévitation peut devenir permanent. Les dards séchés de Billywig sont utilisés dans diverses potions et font partie, croit-on, des ingrédients qui entrent dans la composition des Fizwizbiz.
  • Botruc XX : Le Botruc est une créature gardienne des arbres, présente principalement dans l'ouest de l'Angleterre, le sur de l'Allemagne et certaines forêts scandinaves. Elle est extrêmement difficile à repérer en raison de sa petite taille (25 cm de hauteur maximum) et de son apparence semblable à un mélange d'écorce et de brindilles, avec deux petits yeux marrons. Le Botruc, qui se nourrit d'insectes, est un animal paisiblemet terriblement timide mais, si l'arbre dans lequel il vit est menacé, il arrive qu'il bondisse sur le bûcheron ou le forestier qui tente de s'en prendre à son logement et lui crève les yeux à l'aide des ses longs doigts pointus. Une offrande de cloporte calmera le Botruc suffisamment longtemps pour qu'un sorcier ait le temps de couper dans son arbre de quoi fabriquer une baguette magique.
  • Erkling XXXX : L'Erkling est une créature semblable à un elfe, originaire de la Forêt-Noire, en Allemagne. Plus grand qu'un gnome (90 cm en moyenne), le visage pointu, l'Erkling pousse un caquètement aigu particulièrement attirant pour les enfants qu'il essaye d'éloigner de leurs parents pour les manger. Au cours des derniers siècles, les contrôles stricts opérés par le ministère de la Magie allemand ont permis de diminuer de manière spectaculaire les meurtres commis par ces créatures.
  • Moke XXX : Le Moke est un lézard vert argenté qui peut atteindre une longueur de vingt-cinq centimètres et qu'on trouve en Grande-Bretagne et en Irlande. Il a la faculté de rétrécir à volonté et n'a donc jamais été remarqué par les Moldus. La peau recouverte d'écailles du Moke est très recherchée parmi les sorciers qui en font des bourses et des sacs à main ; elle a en effet le pouvoir de se contracter à l'approche d'un inconnu, tout comme le faisait l'animal de son vivant. Les voleurs ont ainsi beaucoup de mal à repérer les bourses en peau de Moke.


→ Réserve



Les créatures sous-nommée ne sont pas accessibles au grand public et ce pour plusieurs raisons. Seuls les spécialistes et les étudiants ayant fait preuve d'assez de motivation et de savoir-faire peuvent se risquer dans cet endroit.

  • Licorne XXXXNB : La licorne est un animal magnifique qu'on trouve dans les forêts d'Europe du Nord. Il s'agit d'un cheval d'une blancheur immaculée, portant une corne à l'âge adulte ; les poulains, cependant, ont tout d'abord un pelage doré qui devient argenté et ne prend sa couleur blanche que lorsqu'ils ont atteint leur pleine maturité. La corne, le sang et les crins de licorne possèdent des propriétés magiques puissantes. L'animal évite généralement le contact avec les humains mais se laissera plus facilement approcher par une sorcière que par un sorcier. Le galop de la licorne est si rapide et si léger qu'il reste très difficile de la capturer.
  • Moremplis XXXXX : Le Moremplis est fort heureusement une créature très rare que l'on trouve seulement dans les climats tropicaux. Il ressemble à une cape noire d'un peu plus de un centimètre d'épaisseur qui glisse sur le sol la nuit. Il est également connu sous le nom de Suaire vivant. Le seul sortilège connu permettant de repousser un Moremplis est le sortilège du Patronus. La créature attaquant généralement des personnes endormies, il est rare que ses victimes puissent user de magie pour se défendre. Une fois sa proie étouffée, le Moremplis digère son repas sur place, dans le lit même de la victime. Puis il quitte la maison, légèrement plus épais et plus gros qu'à son arrivée, en ne laissant aucune trace, ni de lui-même ni de sa proie.
    Attrapé il y a seulement deux décennies, le Moremplis de la Réserve est le seul spécimen présent en Grande-Bretagne. Son caractère nocturne est particulièrement dangereux rend cette créature inappropriée dans un zoo mais reste parfaite en tant que sujet d'étude. Résistante à tout type de sortilèges, le seul moyen de la garder en sécurité est une barrière magique faite en Patronus par plusieurs gardiens qui se relayent tour à tour pour ne jamais interrompre le sort.
  • Pitiponk : Le Pitiponk est une petite créature d'aspect frêle dotée d'une seule patte. Tenant une lanterne qui est son énergie vitale, il est constitué de fumée étant un esprit des marais... Grâce à sa lanterne il envoûte les personnes croisant sa lumière et les attire vers les sols marécageux. Situé dans les marécages qui bordent le lac au sud de la réserve, la Réserve Magique a décidé de le garder à l'abri des visiteurs, étant incapable de garantir leur constante sécurité, aucune barrière magique n'ayant été trouvée pour empêcher la magie de la créature de fonctionner.


→ Dangerosité des animaux

X : Animal ennuyeux
XX : Inoffensif / Peut être domestiqué.
XXX : Ne pose pas de problème à un sorcier compétent.
XXXX : Dangereux / Exige une connaissance spécialisée / Maîtrise possible par un sorcier expérimenté.
XXXXX : Connu pour être un tueur de sorcier. Impossible à dresser ou à domestiquer.
Nota Bene : La Licorne est classée XXXX non pas en raison d'une quelconque agressivité mais parce qu'elle doit être traitée avec un très grand respect. De même que le Phénix est classé XXXX en raison de sa domestication extrêmement difficile.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Bestiaire ∆ les créatures du zoo magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Créatures Humanoïdes.
» ~ Le Bestiaire ~
» Le Bestiaire
» 05. Bestiaire des Créatures et Animaux en tous genres
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HRI • RPG :: “ Réserve Magizoologique-