FORUM FERMÉ
plus d'informations ici

Partagez | .
 

 Pacôme Ø faites moi souffrir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
MessageSujet: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 18:38


Pacôme Nolan Ovis


(Gainsbourg)▽ -Tu corresponds à mes critères esthétiques. Tu as la beauté diaphane et une certaine désesperance tragique. Tu comprends ce que je suis en train de te dire ?
-Tu veux me sauter ?
-Peut-être, mais je le dis d'une façon poétique.


carte d'identité
Nom : Ovis, un nom de famille chargé d'histoire qui tient ses racines dans l'antique Rome et son sénat. Ovis signifit "brebis", et à l'époque où la famille se joignit au Lord, elle prit pour habitudes de marquer ses descendants d'un mouton noir sur l'omoplate, symbole discret de la différence de choix et d'idéaux. Prénom(s) : Nolan, Pacôme Surnom : Pacman Âge :24 ans Date et Lieu de Naissance : Le 2 juillet 1997Nationalité : Irlandais d'origine Italienne, de Rome plus précisément. Pureté du sang : sang pur Ancienne maison : Serdaigle Filière choisie et année : 2ème année en Science Politique à l'université, option Langues Anciennes (Atlante) Job étudiant : La famille Ovis est suffisamment riche pour qu'il n'ait pas besoin d'un emploi étudiant, il travaillera quand il en aura envie et le jeune homme manquant cruellement de motivation, ce n'est.... pas vraiment le cas pour le moment. Orientation sexuelle : Bisexuel État civil : Futur fiancé à sa meilleure amie avec qui les relations sont de plus en plus tendus, il est pourtant toujours à la recherche du grand amour, désespéré sentimental maniaco dépressif.

le sorcier en toi
Baguette : Chêne rouge avec en son coeur une écaille de sirène. Une baguette rapide, d'une taille moyenne d'environ 19,6 centimètres, ce qui lui confère souplesse et précision. Ce n'est néanmoins pas la baguette avec laquelle il avait auparavant fait ses études à Poudlard, puisqu'il a cassé cette dernière en sixième année. Sa première baguette, elle,  était en bois de séquoi avec un poil de griffon. Cette baguette là lui manque et même s'il a eu d'abord du mal à s'adapter à sa nouvelle plus capricieuse, il n'échangerait sa baguette actuelle pour rien au monde car elle convient finalement parfaitement à son état d'esprit. Patronus : Le patronus de Pacôme, comme tout sorcier digne de s'appeler Ovis, prend la forme d'un animal de la famille des caprins, le chamois. Pour le faire apparaître Pacôme pense au dragon miniature qu'on lui a offert lorsqu'il était encore enfant, avec ses parents. Épouvantard : Il prend la forme de sa cousine, Faustine, morte, qui l'accuse de l'avoir tué. Particularité : aucune. Avez-vous déjà fait usage de la magie noire ?Oui, Pacôme a déjà fait usage de la magie noire, et à de nombreuses reprises. Avec qui ? Sa famille bien sur, des partisans de Lord Voldemort qui continuent de transmettre son art si particulier à leurs enfants. Plutôt Ombre ou Ordre ? Pourquoi ? Pas facile pour Pacôme de choisir un camps même s'il devrait logiquement préféré l'Ombre. Après les événements récents, son oncle lui a même grandement recommander voir même implicitement ordonner de se joindre aux rebelles. Mais le jeune homme n'est pas certain de son propre engagement et n'a pas spécialement envie de devoir fuir lui aussi ou de finir enfermer à Azkaban si jamais les choses tournaient à nouveau mal pour les partisans de Lord Voldemort. Il n'est pas un grand adepte de la violence gratuite et étant toujours hanté par le souvenir de sa cousine, il sait que s'il venait à choisir l'Ombre, il se sentirait encore davantage coupable. Mais c'est un sang-pur, et il sait que d'un jour à l'autre il devra prendre parti. Que pensez-vous de l'attentat de Poudlard ? Ni victime, ni bourreau, Pacôme écoute d'une oreille attentive la moindre information qui pourrait lui permettre de choisir un camps, mais le fait de voir des élèves attaqués sans l'ombre d'un coupable ne le rassure nullement. Le Chicaneur affirme que les mangemorts seraient de retour, quand le Ministère le nie farouchement. Qu'en pense votre personnage ? Etant donné ce qu'il se passe à Edimbourg, il est indéniable que les mangemorts soient de retour. Pacôme est aux premières loges, il sait bien que le Ministère se moque de tout le monde en niant les faits. Êtes-vous inquiet pour votre sécurité, celle de vos proches ? Edimbourg n'est plus un endroit sur, mais Pacôme n'est pas pour autant inquiet pour lui ou ses proches.


le moldu derrière tout ça
Pseudo : Blancanieves Âge : 20 ans Avatar : euuuh, alors en fait à ce propos j'ai un petit truc à vous demander :$ c'est que en fait j'ai eu un gros coup de coeur pour Tom Burke le chanteur de Citizens (ouai la pub sosh qui passe à la télé) et donc du coup j'ai cherché des avatars de lui mais j'en ai pas trouvé, et je suis une quiche en graph.... donc si une bonne âme pouvait me faire un petit avatar de mon beau Tom pour que je sois présentable, je lui ferais des bisous sur les pieds pour la remercier   (http://fuckyeahcitizens.tumblr.com) à moins que vous ayez des idées à me proposer ce qui vous embêterait moins :3  Fréquence de connexion : everyday, je vais essayer, sâchant que je bosse en restauration avec des horaires de fifou mais bon ça devrait le faire :) Comment as-tu connu le forum ? publicité my friend, publicitéCode : Code validé par Sixtou. Copyright :Bon alors du coup, merci à Magical Bacon (Lulu) et BritishCookie (Loki) pour les avatars magnifiques. Les banns viennent de tumblr.
Personnage : [x] Inventé, [ ] Scénario, [ ] Poste Vacant


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 18:38


il était une fois


(into the wild) ▽ C’est l’instinct qui, pressentant la menace d’une perte si immense et si irrévocable, fait que l’esprit se rebelle quand il en prend la mesure.
Ainsi avons nous commencé à découvrir leurs vies. À acquérir des souvenirs communs que nous n’avions pas vécu. Nous avons compris l’emprisonnement que c’est d’être une fille, qui vous oblige sans cesse à réfléchir et à rêver, et fini par vous apprendre à marier les couleurs. Nous avons appris que les filles sont des femmes déguisée. Qu’elles comprennent l’amour et même la mort. Et que notre seule tâche est de produire le bruit de fond qui semble les fasciner. Nous avons appris qu’elles savent tout de nous, et qu’elles nous demeurent insaisissable...



"Qu'est ce que tu fais ?" La demoiselle sursauta avant de faire volte face. Pacôme se tenait là, droit comme un i, la jaugeant d'un regard curieux et un brin agacé. "Y'à quoi là dedans ?" Demanda t-elle malicieusement. Mais sa question ne fut suivi que d'un silence tendu. Pacôme se rapprocha doucement, tendit la main pour frôler le poignet de son interlocutrice, avant que ses doigts n'aillent caresser la pierre froide du bassin qui se trouvait derrière elle. "Là dedans ?"Finit-il par répéter d'un air absent. "C'est une pensine non ?" Cette fois, c'était une question qui n'appelait pas de réponse. "Pourquoi t'as foutu des souvenirs là dedans ? T'as honte ?""ça ne te regarde pas." La voix du jeune homme était soudain glacée. "On va se fiancer Pacôme, évidement que ça me regarde." Cette fois, il l'attrapa par les épaules pour la tourner brusquement face à lui, braquant ses yeux bleus aciers dans les siens. "On va se fiancer oui. Et alors ? Tu crois que je t'aime ? Tu crois que j'ai envie de tout partager avec toi sous prétexte que nos familles veulent qu'on soit ensemble ? Tu rêves trop ma pauvre."" Et qu'en penserait ton oncle s'il apprenait que tu ne cautionnes pas ce mariage ?""Et qu'en penseraient tes parents s'ils apprenaient que tu fais copain copain avec des sangs-mêlés et des sangs-de-bourbes ? Tu me dégoûtes, le simple fait de te toucher me donne la nausée." La jeune fille eut l'impression de se recevoir une gifle en plein visage, mais elle n'en montra rien. Elle était une ancienne Serpentard, elle valait mieux que ça. " Vous mériteriez tous de finir à Azkaban, comme tes putains de parents, avec vos idéaux à deux balles qui ne tiennent pas la route. Complètement tarés, voila ce que vous êtes."Sors d'ici Salamandra." Cracha Pacôme, soudain plein de haine. " Oh ne t'en fais pas, je n'avais pas l'intention de rester plus longtemps ici, je vais plutôt aller m'amuser avec mes amis SANGS-DE-BOURBES ! Avec eux au moins, je peux avoir des discussions dignes d'intérêt." "Tu me fais honte, tu n'es qu'une conne. "
Elle partit en claquant la porte tandis que le jeune homme réprimait ses tremblements de rage, observant les étranges filaments argentés qui miroitaient à la surface de l'eau.


Chapitre 1 : félicitation, c'est un garçon.


"Pacôme est un enfant très doué. Il adore apprendre, nous sommes vraiment fiers de lui." Lançait la mère, les doigts plongés dans la chevelure châtain de son fils adoré alors que celui ci jouait avec son nouveau dragon miniature domestique. Son oncle Terenzio était venu avec sa fille, Faustine, du même âge que Pacôme. Et comme d'habitude, madame Ovis ne pouvait s'empêcher de faire l'éloge de son garçon unique. Son garçon prodige, surdoué, au QI exceptionnel, au physique adorable... Elle exhibait son fils comme s'il s'agissait de la septième merveille du monde, et paradait avec lui à la moindre occasion. Terenzio écoutait avec plaisir les nuées de compliments alors que de son côté, il semblait que Faustine mette du temps à dévoiler ses pouvoirs magiques. "Je ne sais pas... elle n'a encore jamais usé de magie, j'ai parfois l'impression qu'on s'est trompé d'enfant le jour de l'accouchement...On nous a refilé une maudite gamine moldue." Faustine acceptait les reproches sans ciller, observant son cousin qui ne lui offrait que des sourires narquois. Ils n'avaient même pas 8 ans. " Il te plait, le dragon Pacôme ?"Ce dernier leva vers son oncle un regard brillant de joie. " Oui oncle Terenzio ! Il est trop cool !"" Très bien ! Je t'en ramènerais un autre la prochaine fois, une femelle. Comme ça tu pourras commencer un élevage. Tes parents m'ont dit que tu en rêvais." Le petit garçon eut un large sourire de bonheur avant de se lever pour serrer son oncle dans ses bras fluets. Puis, tirant la langue à Faustine qui l'observait toujours, il courut vers l'escalier pour retourner dans sa chambre...

* * *

"Pacôme ?"Ce dernier apparut presque aussitôt dans l'encadrement de la porte, pressentant qu'on allait bientôt l'appeler sans doute. "Oui maman ?" Son père passa au même moment derrière sa femme, l'air soucieux et la respiration haletante. "Ils arrivent bientôt, Bianca.""Oui oui." Elle attrapa son fils, pressant ses paumes tièdes contre les tempes de l'enfant. "Mon bébé... Tu sais qu'il y a des gens qui ne sont pas comme nous... Mais il y aussi des gens qui nous veulent du mal et... Tu vas aller vivre un petit peu moment à Rome, chez ton oncle Terenzio, celui que tu aimes bien, tu sais. Avec Faustine." Pacôme garda le silence, digérant l'information en tentant de l'analyser pour comprendre... "Combien de temps ?"Demanda t'il finalement. "Je ne sais pas." Du haut de ses onze ans, le garçon jeta un bref coup d'oeil à son père. Ce dernier tenait déjà sa valise. Dans une cage, ses deux dragons s'agitaient. "Tu vas prendre le portoloin." Sa mère lui prit la main pour la poser sur un pendentif, le pendentif qui portait les armoiries de la famille Ovis. "Quand ce sera fini, on viendra te chercher Pacôme, je te le promets. On rentrera vite à la maison ensemble. " L'enfant attrapa ses affaires que son père lui tendait. Il avait une telle confiance aveugle en ses parents qu'il ne se doutait pas qu'en réalité, c'était la dernière fois qu'il les voyait. Ils se dirent au revoir comme s'ils ne se quittaient que pour quelques heures...
Quelques secondes plus tard, Pacôme se tenait face à sa cousine. "Salut Pacôme." Lâcha t'elle froidement."Bonjour Faustine."

* * *

Pacôme poussa sa cousine contre le mur alors qu'il la dépassait dans le couloir, ricanant au passage avant de rejoindre son oncle dans la salle à manger. Il venait de recevoir sa lettre pour Poudlard. C'était SON jour. "Pacôme ! Viens là toi !"Son oncle l'attrapa par l'épaule pour lui ébouriffer les cheveux. " Je suis vraiment fier de toi, tu es bien le fils de ton père !" Faustine apparut dans la pièce, s'asseyant en silence alors que l'elfe de maison s'approchait pour remplir son assiette. Mais Terenzio n'appréciait guère son mutisme. "Et toi Faustine... Comme d'habitude ? Pas de lettre, pas de pouvoir, pas de magie... rien. Tu es contente d'être le fardeau de ton père, n'est-ce pas ? ça te plait de faire de moi la risée des voisins... ?" "Non papa..."Murmura t'elle d'une voix rauque. Pacôme lui donna une tape à l'arrière de la tête alors qu'elle approchait la fourchette de sa bouche. Elle se piqua la lèvre supérieure et il eut un rire moqueur, partagé avec Terenzio. L'oncle avait donné à son neveu ses mauvaises habitudes, en tyrannisant sa propre fille car elle ne possédait aucun pouvoir magique, Pacôme avait vite pris goût à la cruauté et le fait que son oncle soit toujours en train de l'encourager n'arrangeait rien à son envie de constamment rabaisser celle qui se tenait à ses côtés. Lorsque Pacôme était arrivé, son oncle avait prétendu que malmener Faustine pouvait l'aider à déclencher sa magie, mais plus le temps était passé et plus son alibi s’étiolait pour ne faire place qu'à une rancœur et une haine évidente...

* * *

"T'as pas l'impression de te comporter comme un con ?" Faustine était en train de passer une serviette sous l'eau pour soulager sa pomette qui prenait peu à peu une teinte bleue violacée. Son oncle l'avait frappé. Encore. "Pourquoi ça ?""Tu répètes exactement les mêmes gestes que lui, à croire que tu as envie de lui ressembler... Tu vas me tabasser toi aussi ?""Non." "Ah ?""J'ai pas envie de te taper, Faustine... ""Pacôme..."Ce dernier s'était rapproché de sa cousine et l'aidait à nettoyer son visage ensanglanté. "Tu sais à Poudlard, y'à des sangs-mêlés et des sangs de bourbes en cours avec nous... J'ai une amie Salamandra, elle est persuadée qu'ils valent autant que nous. Je ne comprends juste pas... Pourquoi. Mais quand je lui ai parlé de toi, elle m'a dit que je devais avoir mes propres opinions et discuter un peu avec toi sans Terenzio...  " "Je t'aime." Pacôme se figea. Son coeur loupa un battement alors que ses pupilles se dilataient sous la surprise. " Je te hais un peu aussi, mais je t'aime surtout, Pacôme. Je suis amoureuse de toi depuis qu'on a 5 ans au moins... Je ne veux pas que tu deviennes comme Terenzio, s'il te plait, il faut que tu sois logique... tu sais bien qu'on est pareil..." Elle lui prit la main pour la serrer contre sa poitrine, comme un bien précieux qui l'avait pourtant déjà fait souffrir... Trop secoué pour réagir avec discernement, Pacôme se recula. Comme un automate, il se redressa et quitta la salle de bain, les pensées trop confuses pour réussir à s'exprimer et le coeur en déroute, laissant sa cousine seule, à genoux sur le carrelage froid.

Chapitre 2 : Pardon.


"Ah Pacôme ! Vas ouvrir la porte !" Le jeune homme, désormais en sixième année, se leva de ses devoirs pour aller ouvrir la porte d'entrée, où six hommes se tenaient là. Souriant, ils entrèrent. Pacôme les connaissait déjà, ils étaient des amis de longues dates de son oncle et de ses parents. Il avait déjà discuté avec eux et, évidemment, ils partageaient les mêmes idéaux que Terenzio. Ce n'était pas la première fois qu'ils se réunissaient, pourtant, c'était la première fois que Pacôme sentait un frisson glacé remonter sa colonne vertébrale en les voyant. Comme un mauvais pressentiment, même s'il n'aurait su dire pourquoi. Attrapant ses affaires, il prit la decision de monter finir son travail dans sa chambre, ne souhaitant pas prendre part à la discussion qui ne manquerait pas de dériver très vite sur les moldus, les esclaves et le gouvernement. Il croisa Faustine dans l'escalier, et ils échangèrent un bref regard, sans un mot... Sans doute l'aurait-il retenu s'il avait su qu'en descendant, elle tomberait nez à nez avec des hommes assoiffés de violence. Une cible parfaite pour son oncle qui ne supportait même plus la présence de sa fille dans la même pièce que lui...
Une heure plus tard, un hurlement tira Pacôme de sa concentration et reconnaissant la voix de sa cousine, il se hata de redescendre. Elle était nue. Etendue sur le sol, tremblante, le visage couvert de larmes. Des salauds... qui s'amusaient. Son oncle s'aperçut de sa présence. "Pacôme ! Mon enfant prodige ! Tu veux ta part toi aussi ? Tu veux laisser une petite marque avant qu'on passe au dessert ?" Tous les yeux se braquèrent sur lui, mais de tous les regards, le plus difficile à affronter fut celui de Faustine. "Non merci.""Mais si, fais le, tu vas voir comme ça fait du bien. Je sais que tu es comme ton père, tu déteste les moldus... Tu ne souhaites pas punir ta cousine pour son impureté ?" Terenzio se rapprocha de son neuveu, il sentait l'alcool. Il attrapa Pacôme par le bras pour le pousser vers sa cousine. L'homme qui venait de la torturer lui offrit un sourire. Terenzio tendit sa baguette à Pacôme... "Vas y mon garçon ! Montre nous que tu es un vrai homme !"...

* * *

Pacôme vomit le repas complet dans les toilettes. De la sueur inondait son front. Il avait envie de hurler, de crier, de taper. Envie de crever, de se tuer, de se jeter du haut d'une tour pour s'écraser au sol. Il tremblait, fiévreux et nauséeux... Il se dégoûtait. Une vague de haine envers lui même l'obligea à se frapper la tête contre le mur, le faisant s'effondrer au sol. Il attrapa sa baguette et la brisa en deux alors qu'un cri semblable à celui d'un animal agonisant s'échappait d'entre ses lèvres... Voila. Faustine était morte. Mise à mort de ses propres mains, sous les acclamations de Terenzio. Ils l'avaient torturé, et tué... Faustine, sa cousine, son sang, ses cris. Et son regard accusateur le hanterait pour toujours.
Salamandra entra dans les toilettes. Elle ne savait pas, elle ne saurait jamais. Il avait honte. Ses vacances d'été avaient viré au cauchemar. Comme pourrait-il à nouveau se regarder dans un miroir en sachant qu'il avait commis un meurtre ?
Les bras de sa meilleure amie l’enlacèrent et le bercèrent alors que des sanglots secouaient le corps du jeune homme. Le temps sembla s'étirer durant d'interminables heures... A Poudlard, il avait cru qu'il parviendrait à oublier... Il avait passé sa première journée dans un brouillard qui avait la couleur du sang... Faustine, Faustine, Faustine qui avait dit qu'elle l'aimait... Faustine qui n'avait pas de pouvoir, sa vie misérable avait pris fin. Et lui qui, sur son piédestal, n'avait jamais rien craint, tremblait à présent devant le regard dur d'un fantôme. "Tu as cassé ta baguette !" ... Celle ci trônait au sol, vestige d'un acte qu'il ne se pardonnerait jamais. "J'ai pas fait exprès, Sally... j'ai pas fait exprès." Elle le serra plus fort contre elle. " C'est pas grave. On ira t'en chercher une autre chez Olivander."

* * *

Oubliettes...






Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 19:07

Hola bienvenue ici je me propose pour les avatars :D si tu aimes des photos particulières, envoie moi un petit mp ;D

•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 19:11

graw, merci          c'est trop gentil !!!!!!!!!

je t'envoie ça tout de suite !   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 19:19

Bienvenue
Je t'en ai fait également quelques uns, je t'envoie ça (enfin, si ça te dit :3 )
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 26/10/2012
Parchemins écrits : 676
Statut : Fiancée enfuie, largué par son petit copain, en relation extra-incestueuse avec sa cousine d'amour
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 19:30

haha, citizens, je me disais y'a pas longtemps devant la pub que leur chanson elle était cooool et que leur chanteur était aqsdfghjkl
bienvenue en tout cas! I love you

•••••••••••••••••••••••••••••

now i'm haunted.
Stood there and watched you walk away from everything we had but I still mean every word I said to you. Something's made your eyes go cold. Come on, come on, don't leave me like this. I thought I had you figured out. Something's gone terribly wrong, you're all I wanted. @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 19:34

oh oui Loki vas y si tu veux    je ne retiens personne, au contraire vu que j'en ai AUCUN de base XD

merci en tout cas, vous êtes trop choux *-* jeeee....qmoishlwm *fond*


Oui Rohàn bah tu vois j'me suis dit la même chose que toi et puis je suis passée à l'acte     merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 17/09/2013
Parchemins écrits : 291
Statut : FOR YOU ALONE, I WILL BE WEAK.
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 19:49

Oh bienvenue!
J'aime le nom (omfg et le surnom   ). Il me tarde de le découvrir   
Courage pour la fiche!

•••••••••••••••••••••••••••••

everyone has a past, remember this.

each one of us carries cemetaries.

beneath our skin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 20:08

merci !!!    Harvey, quel avatar whouwhou   c'est le défilé des beaux gosses ici
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 19/02/2013
Parchemins écrits : 469
Statut : × EN TRAIN DE TOMBER POUR DOLOHOV LA DEMONIAQUE
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 20:27

Bienvenuuuue
Si tu as des questions, surtout, n'hésite pas ! Ne sommes là pour ça


Si j'arrive à ouvrir Toshop, je peux tenter quelques avatars aussi, si tu veux Wink

•••••••••••••••••••••••••••••


you are my downfall, you're my muse
my worst distraction, my rhythm, my blues.
I pray — remember me. Through winter's fall and winter's gain, I'll keep your memory. The fire cannot burn you out, the cold shan't see you stilled. If you should ever think to doubt — My love, I will not yield.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 07/04/2013
Parchemins écrits : 520
Statut : C'est compliqué
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 20:50

Bienvenue parmi nous!
Je te proposes pas de te faire des ava, parce que je suis une méchante ( enfin surtout nulle^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 22:14

J'ai d'abord cru que c'était une fille qui chantait (je ne regardais pas la télé au moment de la pub), j'ai eu tellement honte quand j'ai tourné la tête pour voir qui chantait si bien...   

Enfin bon, bienvenue et bon courage pour ta fiche   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 20 Jan - 23:07

*vient baver partout sur cette fiche*

salut   t'as une chouette bouille, tu m'passes ton hibou ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 26/01/2013
Parchemins écrits : 1758
Statut : Un joli bordel désorganisé.
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Mar 21 Jan - 2:18

Bienvenue :D

D'abord le chanteur de Citizens est à tomber par terre donc... bravo pour le choix d'avatar original (tellement original que tu as du mal à trouver des avatars : je t'invite à rejoindre mon club ! Mais les membres ici (et les admins) sont supers doués et j'vois que tu n'es pas resté longtemps sans avatar :D)

Bon. Maintenant. Passons. Au. Prénom. Pacôme... JE T'AIME ! (j'ai pas appelé un des frères de Sixte, Côme pour rien !) C'est un prénom suuuublime et j'avoue que le surnom est trop bien !

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un des staffiens, et puis... je soutiens l'idée de Morrigan : tu passes ton hibou ?

Bon courage pour ta fiche quand même (j'ai failli oublier >.<) ! Hâte de lire l'histoire !

•••••••••••••••••••••••••••••



∞ le temps seul révèle l'homme juste
un seul jour dévoile le perfide

(c) dusty scarecrow


Un Sixtouchat pas très content :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Mar 21 Jan - 11:08

Et bienvenue parmi nous !

Alors, personnellement j'suis pas fan de Citizens (honte à moi parce que je n'ai jamais écouté), mais je dois avouer que t'as une jolie petite bouille d'amour ! **

Je te souhaite bon courage pour la fin de ta fiche et j'ai hâte de lire ce que tu vas faire de ce joli minois !  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Mer 22 Jan - 22:01

Bienvenue parmi nous, courage pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Jeu 23 Jan - 19:07

Haaaaaaaaaaaan merci pour l'accueil, ça fait trop plaisir *-* j'ai mis du temps à vous répondre parce que j'avais oublié mon mdp *sbaf* *pas douée*
Pride, si tu es toujours en forme pour des avatars je dis pas non, comme ça j'en aurais un stock XD j'adore changer souvent d'avatar en plus donc ça serait génial ♥

Lou-Sixte, waw, merci ! ton pseudo est pas banal non plus, et j'adore !

ouais mon hibou euuuh..... *file son hibou en cachette*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Sam 25 Jan - 2:18


Anwh, intriguant ce perso, j'ai hâte de voir ce qui se cache derrière   

BIENVENUE   Et bon courage pour ta fiche ~

Intéressant ce choix d'avatar d'ailleurs (a)   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Dim 26 Jan - 14:59

bon bah voila j'ai fini ma fiche ♥️ j'ai essayé de me dépêcher parce que le boulot monopolise vraiment mon temps et quand je suis libre je dors pour me reposer (en plus je suis tombée malade, la loose --')
alors du coup je m'excuse si c'est un peu nul, mais bon, j''espère que ça passera quand même   


merci Enoah   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   Lun 27 Jan - 14:18

Personnage très intéressant I love you Attention aux fautes d'accord cependant, elles étaient nombreuses dans ta première partie, sans doute dû à de l'inattention
je te valide avec plaisir


Félicitation & bienvenue

“ Pour emplir leurs cerveaux de savoirs et sagacité
Ils allèrent étudier à l'université. „




Ton travail et ta détermination ont porté leurs fruits et te voilà désormais pleinement membre de HRI ; pour cela, nous te remercions et te félicitons, bienvenue dans la famille !
Tu peux dès à présent poster dans l'intégralité du forum, y compris le flood et les jeux.

TOUTEFOIS
Pour bien continuer ton aventure parmi nous, il te faudra créer un carnet de relation ( ICI ) et pourquoi pas un répertoire de RP ( ICI ) . Surtout n'oublie pas d'aller réserver ton avatar ( ICI ). Si ton personnage a des parents tirés de la saga, il te faudra aussi remplir un formulaire ( ICI ). Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, ils sont là pour ça ! & Histoire de t'en sortir dans les bruits de couloir, n'hésite pas à consulter régulièrement la gazette qui se trouve ici ICI
En tant qu'étudiant, tu peux également faire ta demande de logement, te trouver un stage, voire un job pour payer tes études !

N'oublie pas non plus de préciser la filière de ton personnage dans ton profil, puisque le groupe de l'Université rassemble étudiants ET professeurs Wink

Bon jeu parmi nous


Bienvenue, nouveau membre de l'
University

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Pacôme Ø faites moi souffrir   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pacôme Ø faites moi souffrir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faites entrer l'accusé
» La dissuader, la faire souffrir [Pv Pomona]
» Ne vous faites pas de mauvais sang
» Qu'est-ce que vous faites à cette heure ?
» Que faites-vous en ce moment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HRI • RPG :: Présentations de nos anciens membres-