FORUM FERMÉ
plus d'informations ici

Partagez | .
 

 We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
HRIen depuis le : 11/01/2014
Parchemins écrits : 146
Statut : I'M SCARED TO GET CLOSE AND I HATE BEING ALONE I LONG FOR THAT FEELING TO NOT FEEL AT ALL.
MessageSujet: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Sam 11 Jan - 18:39


Thaddeus Eihwaz Willoughby


(??)▽ Live strange, die weird, leave a unique corpse.
carte d'identité
Nom : Le nom de la famille Willoughby ne vous est peut être pas inconnu si vous vous intéressez à la divination. C’est en effet une très vieille famille de voyants. Ce nom signifie « ville des sorcières » en vieil Anglais. Néanmoins, en dehors des passionnés de divination, personne ne connaît réellement ce nom. Prénom(s) : Thaddeus en premier, en l’honneur d’un lointain grand père. D’après sa mère, il est la réincarnation de celui-ci selon un tirage de cartes effectué durant sa grossesse. Eihwaz (prononcer eye-wawz) est la treizième rune du Futhark (alphabet runique) et signifie if, comme le bois. On dit du bois d’if qu’il est attiré par les sorciers de nature protectrice. La légende dit même que là où un sorcier ayant détenu une baguette en bois d’if est enterré, un arbre poussera sur la tombe pour la protéger. Surnom : Weirdo, principalement. Autrement c'est Junky, Thad', THC, L'artiste, Freak, Hippie. Âge :  Le jeune Willoughby est âgé de 21 ans. Presque 22, à vrai dire. Date et Lieu de Naissance : Le 20 Avril 2000 à Londres, à Whitechapel plus précisément, le quartier de jack the ripper. Nationalité : Les Willoughby ont très vite su que pour conserver le don du troisième œil qui est un don peu répendu, ils devraient se lier à des sorciers de différentes nationalités. Ainsi, il y a des origines d'un peu partout en Europe dans la famille. Sa mère est une Allemande, son père est Anglais avec des origines Finlandaises. Néanmoins les Willoughby ont toujours vécu à Londres, plus précisément à Whitechapel, depuis le début du 19ème siècle. Pureté du sang : Préférant conserver le don de voyance à la pureté de leur sang les Willoughby qui il y a fort longtemps étaient une famille de sang pur, sont désormais mêlés. Notamment via des mariages avec des sorciers Tziganes, connus pour être peu regardants sur le statut de sang. Année d'étude & Maison : 7ème et dernière année. Chapeau flou, sa répartition a durer plus de dix minutes tant le choixpeau hésitait entre Gryffondor et Serdaigle. C'est finalement chez les Gryffondor qu'il a trouvé sa place. Il a longtemps cherché à argumenter avec l'artéfact magique, persuadé qu'il n'était pas assez courageux pour la maison des lions. Néanmoins, le vieux chapeau semblait penser le contraire... Orientation sexuelle : Hétérosexuel, mais ouvert d'esprit. S'il n'est personnellement pas attiré par les hommes, il se fiche bien que quelqu'un soit gay ou autre tant qu'il apprécie la personne. État civil : En couple avec Cunégonde, son plant de Salvia divinorum. Le prénom Cunégonde est un clin d’œil aux origines germaniques qu'il tiens de sa mère. Thaddeus sait que ses parents souhaitent qu’il s’unisse à une jeune femme possédant le troisième œil, afin que le don ne soit pas perdu. Ils lui cherchent, visiblement, une fiancée. Néanmoins les parents hésitent fortement à présenter une voyante à leur fils, à plus ou moins lui forcer la main, étant donné sa fragilité psychologique.
   

   
le sorcier en toi
Baguette : > Si son second prénom Eihwaz fait référence au bois d’if, sa baguette est pourtant en bois de Saule. Elle mesure environ 34cm, plutôt rigide et étonnamment sifflante, elle contient un cheveux de Banshee.  Patronus : N'ayant pas de souvenir assez heureux, son patronus n'est pour l'instant qu'une simple brume. Néanmoins, on peut apercevoir la vague silhouette de ce qui semble être un corbeau. Épouvantard : Thaddeus a très peur de l’eau, tout particulièrement de se noyer. Son épouvantard est lié à sa première véritable vision, la noyade de son aïeul ayant eu lieu en 1878. Il en garde un souvenir très clair et aujourd’hui encore, il est effrayé chaque fois qu’il y repense. Des gens de tout âge se noient dans la tamise et cherchent désespérément à rejoindre les berges pour survivre.Particularité : Eihwaz descend d’une longue lignée de voyants. Lui aussi as hérité du don du troisième œil. Néanmoins il maîtrise très mal son don, et as tendance à déclencher ses visions  à l’aide de psychotropes hallucinogènes ; tel que des champignons voir du LSD, mais il a tout particulièrement recours à la Sauge des devins, la salvia divinorum. La drogue l’aide à ouvrir son esprit. Il a pris l’habitude de consommer toute sorte de plantes hallucinogènes afin d’entrer en transe, si bien que sans elles, il peine à avoir des visions claires et précises. Sans drogue, il est presque incapable de faire la moindre prédiction ou interprétation.  Ou du moins, s’il laisse son don faire comme bon lui semble, ses visions surviennent à des moments et à une fréquence souvent très aléatoires. Options choisies & métier envisagé : Le moins que l'on puisse dire c'est que Thaddeus est un jeune homme aux centres d’intérêts variés. Il est passionné par la botanique depuis sa première année, il est très intéressé par la divination car il cherche à mieux comprendre son don, mais c'est également un jeune homme qui s'intéresse énormément à l'art. Que l'art soit moldu ou sorcier, qu'il soit classique ou moderne, tout l'intéresse. Tout particulièrement le dessin et le tatouage. Thaddeus ne sait donc pas réellement vers quel cursus se diriger l'an prochain, une fois ses ASPIC obtenus (avec brio, il l'espère. Thaddeus fait tout pour obtenir au minimum 4 Optimal aux examens). Peut être bien une filière flore et zoologie pour être botaniste, ou bien une filière art pour devenir tatoueur. Sinon, peut être qu'il reprendra la boutique de ses parents sur le chemin de traverse ou qu'il envisagera l’enseignement en tant que professeur de divination. Willoughby songe de plus en plus à tirer les cartes pour savoir quelle voie emprunter. Concernant ses options, il a bien entendu choisit Divination, ainsi que l'étude des Runes. Avez-vous déjà fait usage de la magie noire ? La magie noire telle qu’on l’imagine traditionnellement n’est pas pratiquée chez les Willoughby, mais la famille a parfois recours à des méthodes plutôt obscures dans le cadre de l’art divinatoire. Notamment les sacrifices d’animaux pour pratiquer l’Empyromancie (étude des entrailles d’animaux), la Craninomancie (étude de crânes la plus part du temps humains) ou encore l’Hématomancie (lié au sang) Plutôt Ombre ou Ordre ? Pourquoi ? Traditionnellement, les Willoughby sont restés plus ou moins neutres durant les différents conflits sorciers. Néanmoins, Eihwaz se place du côté de l’Ordre plutôt que du côté de l’Ombre. Que pensez-vous de l'attentat de Poudlard ? > Si au début le Gyrffondor pensait que ce n’était que des disputes d’enfants, l’évènement récents l’ont convaincu du contraire. Les mangemorts sont bel et bien de retour, et une guerre se prépare il en est certain. Pas besoin d'une boule de cristal pour le prédire. Le Chicaneur affirme que les mangemorts seraient de retour, quand le Ministère le nie farouchement. Qu'en pense votre personnage ? Thaddeus étant un garçon intelligent, il a très vite compris que la liberté de la presse dans le journal National des sorciers Britanique n'était qu'une illusion. Contrôlée par le ministère, la Gazette est corrompue tout autant que le ministère lui-même qui préfère fermer les yeux pour ne pas avoir à gérer des rues envahies de sorciers paniqués à l'idée d'une nouvelle guerre. Êtes-vous inquiet pour votre sécurité, celle de vos proches ? Envoyé à Gryffondor pour son courage et son tempérament protecteur, il as confiance en sa capacité à se défendre si sa vie ou celle de l’un de ses proches est un jour menacée. Il sait bien qu’il ne pourra pas toujours compter sur les autres pour survivre si la guerre éclate.
   

   

   
le moldu derrière tout ça
Pseudo : Magical bacon :3 Mais ici on m'appelle Zanou ou Lulu Âge : J'avais 17 ans, quand je suis arrivée ici. Le temps passe vite, j'en ai 19 maintenant D: Avatar : Oli fucking sykes, le retour. Fréquence de connexion : 7/7 bitchies. Comment as-tu connu le forum ? Je suis ici depuis l’ouverture, je fait partie des murs What a FaceCode : Code validé par CharlouCopyright : Tumblr, magical bacon
   Personnage : [XX] Inventé, [ ] Scénario, [ ] Poste Vacant
   

   


•••••••••••••••••••••••••••••

    I've seen some weird shit
    THERE IS A HELL BELIEVE ME I'VE SEEN IT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 11/01/2014
Parchemins écrits : 146
Statut : I'M SCARED TO GET CLOSE AND I HATE BEING ALONE I LONG FOR THAT FEELING TO NOT FEEL AT ALL.
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Sam 11 Jan - 18:40


Blessed with a curse


(BMTH) ▽ One more nail in the coffin, one more foot in the grave One more time I'm on my knees as I try to walk away. How has it come to this?
Le 3 septembre 1878, Thaddeus Willoughby premier du nom as eu le malheur de faire partie des 700 passagers du Princess Alice, qui entra en collision avec le charbonnier Bywell Castel près de Tripcock Point. Thaddeus fit partie des 600 victimes de l'accident. Il fallut attendre 1999 pour que le monde entende de nouveau parler de lui. S'il était connu pour être passé maître dans l'art de la Coracomancie c'est néanmoins la Cartomancie qui le fit sortir d'entre les morts. Ce sont les cartes de tarot tirées par Madame Willoughby qui lui indiquèrent que l'enfant qu'elle portait était la réincarnation de Thaddeus.

Le soir du 25 Décembre 2004, des cris d'effroi réveillèrent la famille Willoughby vers trois heures du matin. Un petit garçon brun âgé de tout juste quatre ans venait, sans le savoir, d'avoir sa première vision apocalyptique. Des gens portant des tenues typiques à l'époque Victorienne hurlaient, tentaient d'échapper à la noyade. Il y avait des femmes, des enfants, des hommes, des vieillards. Et tout le monde, tant bien que mal, tentais de survivre, de sortir de la tamise. Il était là lui aussi, dans l'eau crasseuse du fleuve, vivant la scène au milieu des autres naufragés d'un vieux bateau à vapeur coulant bien trop rapidement au fond des eaux troubles Londonniennes. C'était réel, bien trop réel pour être un simple rêve. « Thaddeus ! Qu'est-ce qu'il t'arrive ?! Pourquoi est-ce que tu hurles comme une Banshee en pleine nuit ?! » Livide et tremblant d'effroi, toujours en pleine crise de larmes et fortement remué par cette première vision, l'enfant chercha à expliquer avec ses mots ce qu'il venait de lui arriver. Se blottissant contre sa mère, se laissant essuyer les yeux il baragouina quelque chose en rapport avec la tamise et des vieux habits, des gens hurlant pris de panique, tentant de fuir les côtes. Cette vision d'une hystérique collective l'avait effrayé. C'était la toute première fois que Thaddeus avait une vision, du moins, aussi précise. Il avait eu des pressentiments, il avait su deviner le dessin au dos d'une carte de tarot que lui présentais sa mère. Mais jamais il n'avait pu prédire autre chose que le repas du soir. Berçant son enfant en tentant de le calmer, regardant son mari l'air inquiet madame Willoughby murmura « Calme toi mon chéri... ça va aller... c'était qu'un mauvais rêve. »

Immédiatement, la famille Willoughby su de quoi il était question. Cette vision avait été envoyée par Thaddeus premier du nom, ayant péri un plus d'un siècle au par avant dans un accident maritime. Comment les choses pouvaient-elles êtres différentes ? Avec un nom tel que Willoughby, l'enfant était lui aussi destiné à porter ce fardeau. A endurer des visions pour le restant de ses jours. C'était un poids qu'il devait accepter.

Quand il fut en âge de comprendre, son père lui expliqua : « Le don de voyance est un don rare et précieux. Un jour, toi aussi tu devras te marier à une fille qui partage le même don que toi. Vous pourrez perpétuer la lignée... Tu comprends, Thaddeus ? » « Non papa. Pourquoi je dois me marier ? J'aime pas les filles elles sont trop casse pied. » « Tu changeras d'avis quand tu seras plus grand, crois moi. Mais c'est important, que tu aies des enfants avec une voyante. Avec une fille comme toi. » « Tu savais que t'allais te marier à Maman quand vous étiez à Poudlard ? » « Oui. Nos parents avaient signé un contrat. On a appris à s'aimer, maman et moi. Toi aussi, tu apprendras à aimer celle qu'on te choisira. » « Pourquoi je peux pas choisir moi ? » « Parce qu'il faut perpétuer la tradition, transmettre le don. » Marquant une pause pour regarder autour de lui, le regard du petit brun fut intrigué par des pierres portant des écritures runiques, posées sur l'une des étagères de la boutique. Il avait toujours connu la boutique de ses parents. Un petit commerce où s'entassaient des objets plus étranges les uns que les autres, comme partout sur le chemin de traverse. Néanmoins, il y avait deux différences notables entre le commerce de la famille et celui de l'apothicaire d'à côté : la propreté irréprochable de la boutique qu'entretenait consciencieusement Mrs Willoughby, ainsi qu'une forte odeur d'encens. Ici, les sorciers pouvaient trouver tout le nécessaire à la pratique de la divination. En cette après-midi de juillet pluvieux, les clients se faisaient rares. Il n'y avait eu que quelques élèves de Poudlard, venus chercher ici des accessoires pour leurs cours. Paquets de cartes de tarot principalement. Cette année les cartes aux illustrations fantaisies avaient un succès particulier auprès des jeunes élèves. Se levant du tabouret pour aller chercher un sac contenant les mêmes pierres aux inscriptions étranges, les tendant à son père Thaddeus demanda « Ce sont des runes ? C'est la quelle celle de mon prénom ? » Souriant à son fils, l'homme déversa les pierres sur le comptoir, cherchant un instant avant d'en sortir une. L'inscription ressemblait plus ou moins à une sorte de S. « Celle-ci, la treizième du Futhark, l'alphabet runique ancien. Eihwaz, qui signifie if. Comme le bois. C'est moi, qui ait choisi. Maman a voulu t'appeler Thaddeus comme ton grand-père. Les cartes lui ont dit que tu étais son digne successeur quand elle était enceinte. » Regardant une à une les pierres très attentivement, il releva les yeux vers son père après avoir essayé de retenir chacune d'entre elles « Je pourrais apprendre à les lire, les runes ? » Ébouriffant les cheveux de son fils avant de se lever pour aller accueillir des clients entrant dans la boutique, le père taquina l'enfant « Quand tu seras plus grand, Thaddeus. Apprends déjà à lire l'anglais correctement. »

« Oh mon dieu Thaddeus, ta lettre est enfin arrivée ! » Ce matin là, l'effervescence battait son plein dans la famille Willoughy. Thaddeus avait enfin reçu sa lettre. Cette lettre que tous les jeunes sorciers de Grande Bretagne attentent l'été de leur quatorzième année. Prenant l'enveloppe que sa mère lui tendait en souriant, poussant son assiette de pan cakes pour ne pas tâcher son précieux courrier par inadvertance il ouvrit délicatement l'enveloppe de papier jaunit. « Ouvre-la, ouvre la vite mon chéri ! » Donnant la main à son mari, visiblement très émue, la mère essuya quelques larmes de joie à l'aide d'un coin du tablier de cuisine qu'elle portait. « Cher Mr Willoughby, Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au Collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité. » Enlaçant son fils pour embrasser ta tignasse brune désordonnée, Mrs Willoughby eut un hoquet « Je suis si fière de toi, Thaddeus. Tu grandis si vite... Tu vas entrer à Poudlard, et pourtant j'ai l'impression que c'était hier que tu disais ton premier mot. »

Depuis les premiers mots dont parlait sa mère, l'enfant avait bien grandis. Désormais âgé de quatorze ans, il était un adolescent efflanqué. S'il n'avait pas vraiment changé et qu'il avait toujours cette même tignasse brune constamment ébouriffée ainsi que des yeux oscillant entre le marron et le vert selon les jours, Thaddeus abordait maintenant un look bien différent de quand il était enfant. Si sa mère aimait lui mettre des tenues soignées pour faire de lui un parfait petit gentleman dans un costume taille enfant, désormais, l'adolescent préférait ses jeans troués et ses tee-shirt noirs. Des tee-shirts la plupart du temps à l'effigie de groupes de metal moldu, une passion que les parents avaient du mal à comprendre. Pour eux, la musique de leur fils n'était qu'une succession de hurlements plus barbares les uns que les autres, et Mr Willoughby se demandait comment ne pas devenir fou à force d'écouter une telle chose. Pour lui, les chanteurs des groupes qu'écoutaient son fils avait la même voix qu'une nuée de foncifères trop bavards. Néanmoins, les parents du jeune homme ne firent jamais trop de réflexions quant aux goûts de leur fils. C'était sans doute l'écart de génération qui faisait ça... Et après tout, pourquoi s'inquiéter de ce look, tant que les résultats scolaires de leur enfant restaient excellents ? La seule chose qui inquiétait Mrs Willoughby, c'était que jamais son fils n'avait évoqué le moindre ami de l'école moldue dans laquelle ses parents l'avaient envoyé pour qu'il apprenne les bases nécessaires à tout être humain; à savoir l'écriture, le calcul, la géographie... Souvent, son mari la rassurait « Notre fils est un sorcier, c'est normal qu'il ne se trouve pas de points communs avec des enfants moldus. » Si la femme hochait la tête, elle se doutait au fond d'elle que la réalité était toute autre. Très discret, Thaddeus ne parlait jamais de l'école. Parfois, elle l'avait entendu pleurer dans sa chambre, mais n'avait rien fait, ne voulant pas qu'il se sente blessé, vexé, insulté. Dans son collège moldu, il n'était pas très apprécié. Trop différent sans doute, pour s'entendre avec les autres. Le fait qu'il soit un sorcier était certes, plutôt handicapant pour lier des amitiés. Le fait qu'il soit plus intelligent que la moyenne aussi. Si jamais personne ne l'avait bousculé dans un escalier ou fait le moindre mal physiquement, il avait régulièrement le droit à des railleries collectives à son sujet. Seul, voilà ce qu'il était. Souriant à ses parents l'adolescent hocha la tête « J'ai hâte d'aller à Poudlard. »

Si le chemin de traverse était un endroit familier pour Thaddeus, aujourd'hui cette visite était particulière. Après avoir utilisé le réseau de cheminées pour se rendre dans la boutique de ses parents il avait, en compagnie de sa mère, effectué ses achats. Ses livres chez Fleury et Bott, le nécessaire pour les cours de potions chez l'apothicaire situé juste à côté de la boutique familiale, l'uniforme chez madame Guipure qui n'avait pas vu un adolescent si gringalet depuis bien longtemps, des plumes et des parchemins... Il avait même eu le droit à un animal de compagnie, et avait choisi l'un des adorables chatons blancs agoras. Une véritable petite boule de poils aux yeux vairons, qui restait bien sagement dans sa cage pendant qu'avec sa mère, ils vérifient qu'ils n'avaient rien oublié sur la liste de fournitures en dégustant une glace chez Florian Fortarôme. « Je crois qu'il ne manque plus que ta baguette, mon chéri. » A ces mots, il afficha un large sourire.
La baguette magique. L'achat le plus important, et de loin. Dès qu'il avait manifesté ses premiers pouvoirs vers trois ans en faisant flotter une assiette lors du souper, Thaddeus avait attendu avec impatience le jour où il aurait sa première baguette. La boutique poussiéreuse et mal éclairée d'Ollivander avait des étagères où s'agglutinaient toutes sortes de boites contenant des baguettes magiques. « Oh, Mrs Willoughby ! Quel plaisir de vous voir. Je suppose que vous venez chercher une baguette pour ce jeune homme ? » « Oui, Thaddeus entre en première année à Poudlard. Il lui faut une baguette. » Laissant sa mère passé un bras autour de ses épaules, l'adolescent s'avança vers le vieil homme pour qu'il puisse effectuer les mesures appropriées. « Je suppose que tout comme vos parents, vous possédez le don du troisième oeil... Essayons celle-ci. Bois d'if, crin de centaure. » Rien ne se produisit lorsque l'adolescent prit l'objet entre ses mains. Affichant une mine déçue, il remit la baguette dans son étui « Non, non... Voyons celle-ci, bois de Mélèze et Venin de Basilic. » L'effet fut désastreux. En agitant mollement son poignet, il fit tomber une bonne dizaine de boites d'une étagère. « Non plus. Très bien, voyons voir. Ooh... Je sais ! C'est évident... » Avec une lueur amusée dans le regard, l'adolescent observait le commerçant s'éloigner et monter sur une échelle pour attraper une boite située tout en haut d'une pile au fond de la boutique. « Bois de saule, cheveux de Banshee. » Dès qu'il eut la baguette en main, le jeune sorcier su qu'elle était la bonne. Il sentait tout au fond de lui, qu'il avait trouvé sa partenaire idéale. Regardant Ollivander avec un sourire béat, le vieil homme eut un regard chaleureux à son égard. Alors qu'il emballait la boite dans du papier kraft marron, l'homme expliqua « Excellent, Monsieur Willoughby. Le bois de saule est peu commun. Vous n'êtes pas très sur de vous, mais croyez-moi, ces baguettes choisissent toujours ceux qui ont du potentiel et qui veulent apprendre. Qui doit voyager loin ira plus vite avec le saule. Quand vous serez un sorcier confirmé, vous vous rendrez compte que ce bois est très adapté aux sortilèges informulés, souvent d'un très haut niveau. »

« Soit prudent, Thaddeus ! Écris-nous bien régulièrement, d'accord ? » La gare de King cross était désormais lointaine, tout comme sa mère en pleurs trop émue de laisser l'oisillon quitter le nid. Avec les autres élèves de première année, Thaddeus attendait son tour, en rang. La répartition avait commencé depuis un moment, et il était certain qu'avec un nom commençant par un W il serait parmi les derniers, si ce n'était le dernier. Quand son nom fut appelé, le jeune sorcier prit place sur le tabouret tout comme ses camarades. « Oh ! Un nouveau Willoughby... Votre lignée ne s'est donc pas éteinte à ce que je vois. Très bien, où vais-je te mettre toi ? Ton grand-père du même nom était à Serpentard. Mais je doute que cette maison puisse te convenir. Jamais tu ne seras prêt à tout même aux méthodes les plus basses pour parvenir à tes fins... Voyons voir. Peut être bien Serdaigle ? Ton père y était lui aussi. Tu es un garçon intelligent, mais... Gryffondor serait l'idéal. » Mentalement, l'adolescent s'adressa au chapeau rapiécé « Non, je ne suis pas assez courageux pour cette maison... » « Le courage peut se représenter sous toutes sortes de formes. Tu n'en as peut-être pas conscience, mais tu es quelqu'un de brave. » « Mon père serait ravi que j'aille à Serdaigle comme lui... » « Non, je maintiens que Gryffondor est la maison qu'il te faut. » Durant plus de dix minutes, l'adolescent tenta de convaincre l'artéfact qu'il serait plus à sa place à Serdaigle. Mais borné et convaincu de faire au mieux, le choixpeau trancha finalement pour mettre fin à cette conversation sans fin : « GRYFFONDOR ! » Chancelant et le moral en berne, il rejoignit la table qui pourtant l'acclamait chaleureusement. Gryffondor... Même s'il était conscient que c'était une bonne maison, il n'était pas sur de véritablement y appartenir. De plus, il se sentait affreusement gêné, que sa répartition ait duré si longtemps. Plus tard, en lisant l'histoire de Poudlard, Thaddeus apprendra que les chapeauflou sont extrêmement rares. Comme toujours, il semblerait qu'il ne fasse rien comme tout le monde.

« Et ton amie, Ophélia, c'est ça ? Elle est jolie pour une rousse tu ne trouves pas ? » Exaspéré par les questions de sa mère sur sa vie amoureuse depuis qu'il était rentré sur Londres, le jeune homme soupira longuement en reposant ses couverts d'un geste énervé. « On est juste amis, maman. Tu me poses la question tous les ans... T'as hâte de me voir marié ? » « Non mais vous passez tellement de temps ensemble que... je me demandais, c'est tout. » « T'as qu'à tirer le taro la prochaine fois, si tu veux savoir. » Devant le comportement insolent de son fils, Mr Willouhby daigna baisser la gazette du sorcier pour regarder son fils « Excuse-toi tout de suite d'avoir parlé comme ça à ta mère Thaddeus ! » « Fait chier putain... » Se levant de table sans finir son assiette, il entendit les jumeaux se mettre à pleurer après qu'il ai claqué la porte de sa chambre. Depuis que sa mère avait accouché l'an dernier d'un garçon et d'une fille, les choses avaient changé chez les Wlloughby. Temperance & Thomas étaient au centre de l'attention. Habitué à être fils unique, l'adolescent avait eu un mal fou à s'accommoder au fait d'être désormais grand-frère. Pas qu'il n'aimait pas ces deux enfants, c'était simplement qu'il ne voyait pas comment tisser de liens fraternels avec eux étant donné leurs dix-huit ans d'écart.

Il aurait voulu écrire à Byron ou bien à Ophélia. Pour leur dire que ces derniers temps, ses visions étaient de plus en plus fréquentes. Elles lui parvenaient bien trop souvent, tout particulièrement la mort de son grand-père Thaddeus. Il avait également vu d'autres gens mourir, sans qu'il puisse précisément les rattacher à quelqu'un de son entourage. Une sorcière tuée par son mari car celui-ci avait découvert son amant moldu, un enfant mourant de la tuberculose, un vieillard agonisant entouré de sa famille en pleurs. S'en était bien trop pour Thaddeus. Habituellement, il n'avait pas des visions macabres si fréquemment. S'il savait que de toute manière tous ces gens seraient morts à l'heure qu'il est étant donné que ces visons étaient toujours en lien avec le 19ème siècle; le Gryffondor ne pouvait s'empêcher d'être extrêmement affecté par toutes ces morts. Peut être bien que c'était le stress, qui le rendait si réceptif, si apte à capter les souvenirs du passé. Il faut dire que les jumeaux pleuraient constamment, et que ses parents ne lui accordaient plus autant de temps qu'avant. Maintenant, il était grand. Il n'avait plus réellement besoin d'eux mais il ressentait un certain pincement au coeur en voyant sa mère sourire a ses cadets. Elle ne lui avait pas souri ainsi depuis bien longtemps. Au loin, il entendait ses parents se disputer à son sujet dans le salon. Son père hurlant, sa mère pleurant. Roulant sur le flanc toujours allongé sur son lit il tenta de faire abstraction. Si les choses allaient mal, c'était pourtant à cause de lui, il en était convaincu. « Tu vois comment il est devenu ? Avec ses tatouages et tout le reste... On aurait jamais dû le laisser faire, Angelika ! » « C'est sa manière de s'exprimer, Paul... On peut pas lui en vouloir. » « Ah oui ? Et ça te fait plaisir quand on nous regarde de travers à cause de lui dans la rue ?! » « Arrête s'il te plaît... » « Non. C'est devenu un vrai petit con depuis qu'il est à Poudlard ! Tu ne vois pas qu'il as changé ? Tu ne vois pas à quel point il est insolent ?! Il te parle encore, à toi ?! » « C'est normal à son âge. Thaddeus n'est plus un petit garçon, c'est un adolescent, presque un homme... Il ne viendra plus voir sa mère si ça ne vas pas... » « N'ose pas me dire que tu es fière de ce qu'il est devenu. N'ose pas m'affirmer que ça ne te fait pas de la peine qu'il soit comme ça. » Mrs Willoughby pleure de plus belle. Déglutissant et regardant son chat gratter à la porte pour sortir, le brun se leva lui ouvrir avant de reprendre place sur son lit. L'estomac noué, il regardait fixement le mur un instant. Il était sujet de discorde, et il le savait bien. Maintenant, il regrettait d'avoir parlé sur ce ton à sa mère. A la femme qui l'avait mis au monde, à celle l'ayant élevé, à celle qui l'avait toujours soutenu et laisser s'exprimer librement. Sa mère se lamentais, et demandait ce qu'elle avait bien pu faire de travers. Retenant des larmes lui brulant les yeux, l'adolescent se dirigea vers la salle de bain. Il devait oublier. Il devait dormir, à tout prix. Il ne supporterait pas une vision de plus. Plus jamais il ne voulait voir des gens mourir en étant un simple spectateur ou pire, voir la faucheuse arriver à travers les yeux du défunt. Plus jamais il ne voulait avoir à revivre une noyade, un passage à tabac, une pendaison. Attrapant un flacon contenant un puissant somnifère, une potion concoctée par sa mère, Thaddeus prit place à son bureau. Laisser une lettre était la moindre des choses.
Je suis désolé. Je crois que c'est tout ce que je peux dire, que je suis désolé. Même si tout le monde possède le don du troisième oeil dans cette famille, vous ne pouvez pas comprendre à quel point c'est dur pour moi, de vivre avec ça sur la conscience. Vous, vous n'avez pas à constamment subir la mort de vos propres yeux. Vous, vous n'avez jamais vu la grande faucheuse en face. La peur, la tristesse, la maladie, la violence, le désespoir. Mes visions sont de plus en plus fréquentes ces derniers jours, et je ne le supporte plus. Vous appelez ça un don, moi j'appelle ça une malédiction.

Ne me pleurez pas. Prenez soin de Thomas et Temperance, j'espère que tous les deux n'auront pas à endurer la même chose que moi. Que ce don ne deviendra pas un fardeau pour eux comme ça l'est pour moi. C'est allé très vite, je n'avais pas planifié de prendre cette potion ce soir, d'avaler ce flacon tout entier pour dormir. Je suis déprimé, depuis bien trop longtemps, et j'ai gardé ça pour moi. Je crois que j'ai jamais été réellement heureux, en fait. Du moins, pas après que j'ai eu cette première vision il y a maintenant quatorze ans. Je crois que m'endormir pour ne plus jamais me réveiller, c'est la meilleure chose à faire pour tout le monde, aussi bien pour moi que pour vous.

J'ai honte d'être un fardeau pour vous. Je t'ai entendu papa, dire que tu avais honte de marcher avec moi dans la rue, que ça te mettais mal à l'aise que les gens te regardent de travers à cause de ton fils. Et je suis désolé d'être devenu ce que je suis. Je suis même désolé d'exister. Mais tu vois, j'ai essayer d'extérioriser. Tous mes tatouages sont en rapport avec la mort de quelqu'un. Tous, ou presque du moins... Il y a quelques exceptions, mais en majorité, ils sont tous liés à une vie qui n'est plus. Je te laisse imaginer toute la merde que j'ai pu voir en seulement 19 ans d'existence.

J'ai peur d'être proche des gens. C'est toujours un peu dangereux de s'attacher à qui que ce soit, quand on est comme moi. Dès que j'ai un nouvel ami, je vois forcément la mort de quelqu'un de sa famille. C'est pour ça que je suis toujours seul la plus part du temps. C'est pour ça, sans doute aussi, que je déprime pas mal. Parce que je suis pas foutu de me lier d'amitié avec quelqu'un, par peur d'affronter une fois de plus la mort. C'est un cercle vicieux, et je ne peut plus vivre avec ça.

Nous nous reverrons certainement, un jour ou l'autre. Le plus tard possible j'espère. Je vous souhaite d'être heureux, de profiter de la vie. J'aurais voulu vous dire en face que je vous aime, tous les quatre. Maman, qui as toujours été la pour moi et qui as été la plus merveilleuse des mères, Papa qui as toujours su me rassurer et tout m'expliquer et qui as été le meilleur des modèles. Mais aussi Temperance et Thomas, que j'aurais aimé voir grandir. J'espère que le destin aura été plus clément avec eux qu'avec moi.

Thaddeus.


« Où... Où est-ce que je suis ? » « Vous êtes à Ste Mangouste. Restez calme, vous êtes tiré d'affaire. » La mémoire est une chose étonnante. Thaddeus ne garde que peu de souvenirs de son séjour au service psychiatrique de Ste Mangouste. Étant donné la quantité de potion ingurgitée et la lettre retrouvée sur son bureau, la tentative de suicide était indéniable. S'il avait pris cette potion quelques jours avant Noël, il ne s'était réveillé que deux semaines plus tard, dans une chambre bien trop blanche et ordonnée pour être la sienne. Il était resté silencieux quand ses parents arrivèrent, prévu de son réveil. Sa mère avait pleuré de longues heures en le serrant dans ses bras, et il se souvenait d'avoir à peine réagi.

Rongé par la dépression, c'était ce qu'avaient conclu les médecins. S'ils avaient des potions et des psychiatres pour réguler son humeur, ils n'avaient, malheureusement rien pour supprimer ses visions. Thaddeus savait qu'il allait devoir continuer à vivre avec. Car si désormais il était sur d'une chose c'est que faire réellement face à la mort était bien différent des visions. C'était bien plus effrayant. Bien plus perturbant. Le brun était resté muet pendant plus d'un mois, refusant de parler à qui que ce soit. Refusant de parler de la mort, que ce soit la sienne ou bien celle d'autres gens.

Sans drogue ici pour oublier ses visions, seulement aidé par les médicaments jamais Thaddeus ne s'était senti si seul. On avait essayé de régler ses problèmes, son problème. Mais malheureusement, mis à part la mort, rien ne pourrait régler définitivement son mal être. Si elle ne voulait pas de lui tout de suite, il attendrait. Patiemment, qu'elle veuille bien l’accueillir, pour lui offrir enfin un moment de répits. Pas besoin d'aller la chercher comme il l'avait fait, celle-ci viendrait bien assez tôt. Si l'on peut avoir une certitude dans la vie, c'est bien que l'on finira tous six pieds sous terre.

Accepter son destin, apprendre à vivre avec. S'accommoder aux visions, essayer de faire abstraction de la souffrance d'autrui, et ne pas culpabiliser face à la mort. Relativiser, se dire que de toute manière ces gens seraient morts aujourd'hui quoi qu'il en soit. Mais surtout, essayer d'apprivoiser son don, sa malédiction. C'était ce que lui avaient répété les psychiatres durant les 3 mois en psychiatrie, et les 4 mois en repos forcé à la maison. « Je suis désolée de ne pas avoir vu à quel point tu te sentais mal. » Thérapie familiale, tous les mercredi à quinze heures pendant le mois de Mai. Pardonner l'un à l'autre pour avancer. « Je suis désolé d'avoir dit que j'avais honte de toi. » S'écouter mutuellement, rétablir le discours. Ce que ses parents avaient cru être une simple insolence due à la crise d'adolescence, était en réalité un profond mal être. « Et moi je suis désolé. » « Désolé de quoi Thaddeus ? » « Désolé d'être encore là, d'exister, d'être ce que je suis. » « Nous en avons déjà parlé... » « Je sais. Je ne compte plus essayer d'attenter à ma propre vie, c'est pas nécessaire la mort arrivera un jour ou l'autre, tôt ou tard. Mais ça ne m'empêche pas de me détester, et de haïr cette vie là. »

Trouver un exutoire pour rendre cette vie de malheur plus supportable. Essayer de survivre, tout en cherchant quand même à flirter avec cette vieille amie si familière. « Let's get fucked up. » L'herbe pour oublier, le LSD pour croire un instant que le monde est beau, la salvia pour passer le bonjour à la faucheuse avec une vision, et du Whisky pour essayer d'avoir un sommeil qui ne sera pas troublé par la mort d'autrui. Encrer encore et toujours plus sa peau chaque fois qu'une mort survient, sachant pourtant que l'on n'aura jamais assez de place. Comprendre le véritable sens d'un Requiem à l'Opéra, pour tenter la thérapie par la musique conseillée par un énième psychiatre essayant de vous rendre normal.

We are the children who can't be saved. S'il était conscient d'une chose, c'était bien que personne ne pourrait jamais rien faire pour lui...

« Bah alors, tu l'as pas vu venir dans ta boule de cristal ça Weirdo ? » Le groupe de Serpentard s'en va en riant. Levant les yeux au ciel et soupirant, le brun se demandait quand est-ce qu'ils finiraient par se lasser. Charrié sur son don, un don qui ne lui permettait aucunement de voir l'avenir. Ou peut être bien, qui ne le lui permettait pas encore. Il est certain qu'en regardant toujours dans le passé, il est impossible d'avancer. Thaddeus espérait qu'un jour, il aurait une vision du futur. Une vision pour lui permettre d'avancer. Et même si celle-ci était liée d'une quelconque manière à la mort, il pourrait toujours essayer de changer le cours des choses. Bousculer un peu le destin, brandir son majeur vers la faucheuse pour lui dire « Je t'aie bien eue cette fois-ci, ma vieille.»

La guerre allait bel et bien arriver, et le Gryffondor n'avait pas eu à consulter le tarot pour le deviner. N'importe quelle personne sensée le comprendrait. Et peut importe ce que pouvaient dire les journaux, et cette putain de Gazette. Pas besoin d'être voyant pour ouvrir les yeux et savoir que la seule chose que les médias veulent, c'est bel et bien brider la conscience des gens, garder le calme parmi la population pour ne pas avoir à affronter une émeute de gens apeurés. Death to mudbloods, une cicatrice en plein milieu du ventre pour avoir essayer de sauver quelqu'un durant l'attaque de pré au lard, l'école dégradée, la mort d'un ami, l'explosion d'un train et des détraqueurs...
Tout ça c'était bel et bien les signes avant-coureurs d'une guerre imminente. D'une gangrène qui se propage peu à peu... Pas de révolution pacifiste, pas de guerre sans verser de sang. Tout le monde veut changer le monde, mais personne n'a envie de mourir pour ça. Pourtant, des morts il y en aurait, encore et encore. Tout ça n'était que les prémisses d'un conflit grandissant de jour en jour, qui finirait par exploser tôt où tard.

Prenez votre baguette, et préparez vous à mourir pour vos idéaux. Faites honneur à vos aïeuls qui vingt ans plus tôt se sont battus pour la même chose que vous. Pour un monde plus juste, pour dire non à une dictature aux idées fascistes et aux mentalités moyen-ageuses affirmant qu'un sorcier aux origines moldues est obligatoirement inférieur à ceux issus de vieilles familles. Il est grand temps de choisir un camp. Il est temps de faire preuve de bravoure et de courage.
   


   

   


•••••••••••••••••••••••••••••

    I've seen some weird shit
    THERE IS A HELL BELIEVE ME I'VE SEEN IT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 5504
Statut : » FIANCEE A VLAD KARKAROFF
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Sam 11 Jan - 18:58

OH GOD. Le retour du Sykes ♥️ Je fangirl, j'vais pas l'cacher. Rebienvenuuue lapin cinglé j'ai hâte d'en lire plus sur ton petiot et franchement, réserve moi des liens ( avec Lisbeth, je sens qu'il y a du potentiel ) Tu connais presque aussi bien la maison que nous mais si t'as besoin de quoi que ce soit, tu sais où nous trouver.

OH GOD, les gifs que j'vais pouvoir te sortiiiir


•••••••••••••••••••••••••••••


† and the snakes start to sing

I'll seek you out, flay you alive... One more word and you won't survive. And I'm not scared of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain... I got nothing for you to gain .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Sam 11 Jan - 19:01

OH DAMN LE RETOUR   J'ai hâte de voir ce que ton nouveau personnage va donner Re-bienvenue chouchoux et me tarde de te lire avec Thaddeus!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 11/01/2014
Parchemins écrits : 146
Statut : I'M SCARED TO GET CLOSE AND I HATE BEING ALONE I LONG FOR THAT FEELING TO NOT FEEL AT ALL.
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Sam 11 Jan - 19:12

Lesyad'amur oui Lisbeth, j'y ai pensé! c'est toujours un cockney, donc ils pourront se trouver un lien vis à vis de ça (il me semble qu'elle aussi est née à Whitechapel ?) et promis, je viens vous embêter si j'ai une question *-* mais j'en doute, vu que je suis là depuis l'ouverture What a Face *se fait vieille*

Sallychoue merci ma belle ! on se trouvera quelques liens aussi ♥️

•••••••••••••••••••••••••••••

    I've seen some weird shit
    THERE IS A HELL BELIEVE ME I'VE SEEN IT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 5504
Statut : » FIANCEE A VLAD KARKAROFF
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Sam 11 Jan - 19:19

Ouiii, Whitechapel all the way et Atticus aussi Il faut qu'on s'trouve un truc qui roxe du poney, entre cockney détraqués

•••••••••••••••••••••••••••••


† and the snakes start to sing

I'll seek you out, flay you alive... One more word and you won't survive. And I'm not scared of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain... I got nothing for you to gain .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Dim 12 Jan - 17:05

WAHOU ! Chouette choix d'avatar, pis j'ai hâte de lire le reste de ta fiche, j'ai adorée le passage où tu parles du don de Thaddeus, en ajoutant le LSD bien entendu aha ! Courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 11/01/2014
Parchemins écrits : 146
Statut : I'M SCARED TO GET CLOSE AND I HATE BEING ALONE I LONG FOR THAT FEELING TO NOT FEEL AT ALL.
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Dim 12 Jan - 17:07

Merci Ophé d'ailleurs faut que je te mp ->

•••••••••••••••••••••••••••••

    I've seen some weird shit
    THERE IS A HELL BELIEVE ME I'VE SEEN IT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Dim 12 Jan - 18:26

Yeaaaaaah, le retour

Je surkiff le prénom que tu lui as choisi, trop de classe en toi ! Et puis Oli est toujours tellement seksy... Bon courage pour finir ta fiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 11/01/2014
Parchemins écrits : 146
Statut : I'M SCARED TO GET CLOSE AND I HATE BEING ALONE I LONG FOR THAT FEELING TO NOT FEEL AT ALL.
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Dim 12 Jan - 18:35

Merci ma grande

•••••••••••••••••••••••••••••

    I've seen some weird shit
    THERE IS A HELL BELIEVE ME I'VE SEEN IT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 07/04/2013
Parchemins écrits : 520
Statut : C'est compliqué
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Dim 12 Jan - 21:54

Oli Sykes : ÉPOUSES MOI!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 11/01/2014
Parchemins écrits : 146
Statut : I'M SCARED TO GET CLOSE AND I HATE BEING ALONE I LONG FOR THAT FEELING TO NOT FEEL AT ALL.
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Dim 12 Jan - 23:16

* etna* merci

•••••••••••••••••••••••••••••

    I've seen some weird shit
    THERE IS A HELL BELIEVE ME I'VE SEEN IT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Mar 14 Jan - 10:52

mais honte à moi, je ne t'ai toujours pas souhaité la re-bienvenue frappe-moi

re-bienvenue my love
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 11/01/2014
Parchemins écrits : 146
Statut : I'M SCARED TO GET CLOSE AND I HATE BEING ALONE I LONG FOR THAT FEELING TO NOT FEEL AT ALL.
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Mar 14 Jan - 21:11

je te fais une place dans mon lit quand tu veux morrichoue
(et avant que Mary ne boude, j'te garde une place dans mon lit à toi aussi avec qui tu veux )

merci ♥️

•••••••••••••••••••••••••••••

    I've seen some weird shit
    THERE IS A HELL BELIEVE ME I'VE SEEN IT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 5504
Statut : » FIANCEE A VLAD KARKAROFF
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Mer 15 Jan - 11:52

YOOO ♥️
Il me manque juste une petite relecture ( / un passage sous word ) pour les coquilles et les ptites fautes de conjugaison et ça sera bon

•••••••••••••••••••••••••••••


† and the snakes start to sing

I'll seek you out, flay you alive... One more word and you won't survive. And I'm not scared of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain... I got nothing for you to gain .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 11/01/2014
Parchemins écrits : 146
Statut : I'M SCARED TO GET CLOSE AND I HATE BEING ALONE I LONG FOR THAT FEELING TO NOT FEEL AT ALL.
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Mer 15 Jan - 14:41

Fiche passée sous bonpatron :D

•••••••••••••••••••••••••••••

    I've seen some weird shit
    THERE IS A HELL BELIEVE ME I'VE SEEN IT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 5504
Statut : » FIANCEE A VLAD KARKAROFF
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    Mer 15 Jan - 15:00


Félicitation & bienvenue

“ Aux yeux de Gryffondor, il fallait à tout âge
Montrer par-dessus tout la vertu du courage. „



Ton travail et ta détermination ont porté leurs fruits et te voilà désormais pleinement membre de HRI ; pour cela, nous te remercions et te félicitons, bienvenue dans la famille !
Tu peux dès à présent poster dans l'intégralité du forum, y compris le flood et les jeux.

TOUTEFOIS
Pour bien continuer ton aventure parmi nous, il te faudra créer un carnet de relation ( ICI ) et pourquoi pas un répertoire de RP ( ICI ) . Surtout n'oublie pas d'aller réserver ton avatar ( ICI ). Si ton personnage a des parents tirés de la saga, il te faudra aussi remplir un formulaire ( ICI ). Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, ils sont là pour ça ! Et histoire de t'en sortir dans les bruits de couloir, n'hésite pas à consulter régulièrement la gazette qui se trouve ici ICI. Enfin, ton personnage peut rejoindre l'Ordre ou l'Ombre selon ses idéaux.

Bon jeu parmi nous


Bonne chance à toi
Jeune Gryffondor


•••••••••••••••••••••••••••••


† and the snakes start to sing

I'll seek you out, flay you alive... One more word and you won't survive. And I'm not scared of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain... I got nothing for you to gain .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus    

Revenir en haut Aller en bas
 

We're all fifty shades of fucked up ▽ Thaddeus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fifty shades of Grey
» Fifty shades of Smile
» 0# - The Lunatic Story - Fifty Shades Of Revenge [Tweener Turn]
» Fifty shades of Grey
» théo ◭ fifty shades.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HRI • RPG :: Présentations validées-