FORUM FERMÉ
plus d'informations ici

Partagez | .
 

 My courage is missing out. | Gellert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
MessageSujet: My courage is missing out. | Gellert   Ven 3 Jan - 14:27


Gellert Achleskine


(W. Blake)▽ "A robin redbreast in a cage puts all heaven in a rage."
carte d'identité
Nom : Achleskine.
Prénom(s) : Gellert, Ignotius.
Surnom : /
Âge : 31 années.
Date et Lieu de Naissance :
Je suis né un 16 Juin 1982 à Perth, en Écosse.
Nationalité : Je suis, de ce fait, Écossais.
Pureté du sang : Sang-pur.
Ancienne maison : Etant étudiant je portais les couleurs de la maison Poufsouffle.
Poste occupé/Emploi : J'occupe le poste de professeur de sortilèges à l'école Poudlard.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel jusqu'à nouvel ordre, mais l'amour ne prévient pas.
État civil : Célibataire.

le sorcier en toi
Baguette : La baguette de Gellert est en bois de hêtre, est composée d'une plume d'hippogriffe et mesure 20,14 centimètres. Patronus : Son patronus est un raton-laveur. Le souvenir qu'il représente est celui de son voyage en Nouvelle-Zélande. Un pays calme et splendide, à l'image de son patronus. Épouvantard : La forme que prendrait un épouvantard face à lui serait celle d'une gigantesque abeille. Il est apiphobique. Particularité : Aucune. Avez-vous déjà fait usage de la magie noire ? Etant jeune oui. Dorénavant il s'efforce de vivre toujours dans la lumière, car le Mal reste des plus puissants, et sa personne des plus corruptibles. Plutôt Ombre ou Ordre ? Pourquoi ? Gellert aimerait croire qu'il appartient à l'Ordre, mais l'Ombre l'attire tout autant. Il est déchiré par ces deux clans. Que pensez-vous de l'attentat de Poudlard ? Gellert avait quinze ans lorsque l'attentat s'est déroulé. De leur vivant, ses parents n'ont jamais voulu lui expliquer ce qui s'était passé, ni dans quel camp ils étaient. Le Chicaneur affirme que les mangemorts seraient de retour, quand le Ministère le nie farouchement. Qu'en pense votre personnage ? Il se passe des choses, c'est certain. Gellert est persuadé que les puissances obscures se rassemblent à nouveau, et il en a autant peur qu'il en est fasciné. Êtes-vous inquiet pour votre sécurité, celle de vos proches ? Rien n'est sûr dans un monde tel que le nôtre. Que ce soit à Poudlard, ou dans le monde magique. Nos cicatrices ont le mérite de nous rappeler que notre passé n'a pas été un rêve.


le moldu derrière tout ça
Pseudo : Sur la toile, on me reconnaît sous le pseudo de the purple raccoon. Âge : J'ai 18 printemps! Avatar : Arthur fucking Darvill. Fréquence de connexion : Aussi souvent que faire se peut! Comment as-tu connu le forum ? En farfouillant sur Bazzart, pardi! Code : GE01 Copyright : Tumblr, spacemen.
Personnage : [ X ] Inventé, [ ] Scénario, [ ] Poste Vacant


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   Ven 3 Jan - 14:27


il était une fois



▽ Try to read my future in a cup of whisky.
Printemps 1982.
Une femme pleure entre les murs du Hammersmith hospital. Un silence, puis les pleurs d'un enfant lui répondirent. Certains diront que c'était une intervention divine, d'autre que ce n'était qu'une cruelle expérience.
Ainsi naquit Gellert Ignotius Achleskine. Par une nuit d'orage, de pluie et de vent. Pour une vie de menaces, de débris et de tourments.
Gellert est le fils de Phileas Achleskine et d'Isabel Connors. Deux sorciers au sang pur et aux idéologies aussi extrémistes que leur allégeance à la magie noire pouvait l'être.
Phileas Achleskine et son épouse furent connus dans le monde des sorciers sous le patronyme d'Amants du Mal. Mangemorts à leurs heures perdues, secrétaire d'état pour elle, brillant historien pour lui, ils étaient persuadés que seuls les sorciers de sang-pur étaient dignes d'être appelés "sorciers".
Ils participèrent à de nombreuses tortures, traquèrent longtemps les mêmes sorciers jusqu'au moment où ces derniers venaient à baisser leur garde. C'était à ce moment qu'ils venaient les tuer, sans leur accorder le moindre instant de répit. Et peu importait le temps que ça leur prenait. Serviteurs avides et fidèles, ils tombèrent cependant dans l'oubli le plus total suite à la disparition du Seigneur des Ténèbres, cette fameuse nuit d'Octobre 1981, à Godrics Hollow.

Lorsque naquit, en 1982, leur seul et unique fils Gellert, Phileas et Isabel Achleskine se retirèrent dans le secret le plus total dans la campagne la plus repoussée de l'Écosse, aux alentours de Perth, pour y élever leur fils.
Alors à l'abri de toute menace, ils s'émerveillèrent de constater que Gellert était bien un enfant magique, sans se douter que les Aurores se faisaient de plus en plus nombreux à leur recherche.

En 1990, Gellert a huit ans.
Il ne sait rien de ses parents, sinon que son père est un homme distant et impatient qui ne supporte pas l'échec, et que sa mère est une femme aussi affectueuse que cruelle, lunatique et scrupuleuse.
Gellert est, en fin de compte, élevé par sa nourrice, Donna. C'est un enfant calme, qui ne cesse de se poser des questions. Il se demande, par exemple pourquoi ses parents rentrent tard le soir. Pourquoi ils s'obstinent à placer des puissants sortilèges de protection tout autour de la maison. Pourquoi il ne peut ni aller à l'école ni recevoir d'amis. "Parce que ce sont de sales sang-de-bourbe!" avait un jour répondu son père. "Sang-de-bourbe". C'était la première fois que ses parents prononçaient ce mot devant lui. Il sut que quelque chose n'allait pas lorsqu'il croisa le regard, brillant d'alerte, de sa mère.

Lorsqu'il a onze ans, Gellert rejoint l'école de sorcellerie Poudlard. Il déçoit sa mère en rejoignant la maison Poufsouffle, et déçoit son père en n'intégrant pas l'équipe de Quidditch.
Gellert est un élève studieux, solitaire. Timide, même. Très attiré par les livres et par l'histoire. Très peu attiré par le sport et par les filles.
Lorsqu'au beau milieu de l'année, Gellert est mis en retenue pour "problèmes disciplinaires" après avoir traité une élève de "sale sang-de-bourbe", il recommence à se poser des questions. Pourquoi a-t-il été puni, lui, pour avoir dit un mot qu'il a entendu pendant presque toute son enfance ? Pourquoi cette fille s'est-elle mise à pleurer après qu'il lui ait dit ça ?

En 1997 survient la bataille de Poudlard.
Gellert a quinze ans, et il veut savoir. Il veut savoir pourquoi ses parents disparaissent pendant des jours, des semaines, voire même des mois, sans lui donner ma moindre nouvelle.
Il a bien sûr entendu parler de ce mage noir, de ce sorcier peu commun et ses serviteurs. Il se doute aussi que le gouvernement est loin d'être fiable... mais il est loin de se douter que ses parents, ancien partisans de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, ont repris leurs activités extrémistes.
Lorsque les mangemorts et les raffleurs encerclent le château, Gellert se réfugie dans la tour d'astronomie, dans la classe du professeur Trelawney, et se cache sous une table en compagnie d'un autre garçon du même âge que lui. Gellert a toujours été doué en sortilèges, un des meilleurs de sa classe, même, mais il a peur. Il ne veut pas mourir. Et c'est la peur qui réduit son courage à néant, cette nuit-là.

La bataille de Poudlard terminée, le mage noir vaincu, les élèves survivants sont renvoyés dans leurs familles respectives. Gellert, lui, ne retrouve que Donna. Mais pas de la façon dont il l'espérait...
Sa vieille nourrice gisait sur le sol, les yeux exorbités, la bouche entrouverte, les mains crispées. Une lueur verte emprisonnée dans ses pupilles voilées.
Gellert est sous le choc. Il les connaissait. Les trois. Ces trois sortilèges impardonnables. Il les connaissait pour les avoir vus à l'œuvre.
Ses parents arrivèrent par portoloin quelques heures plus tard. Quelques heures. Quelques heures qui avaient suffi à Gellert. Quelques heures qui avaient suffi à lui faire comprendre que cette colère, cette rage qu'il avait en lui, il ne pouvait pas la contrôler. Alors il les avait attendus. Dans le salon. Debout près du corps de Donna, sa baguette à la main. Et dès que ses parents avaient franchi le seuil de la porte, il les avait tués. Tous les deux. Ces êtres qu'il ne connaissait presque pas, qui ne lui parlait pas, qui ne l'avaient même pas élevé.

Il quitta cette maison dans laquelle il avait grandi sans le moindre regret. Sans savoir où aller, il voyagea tout l'été, et passa un mois formidable en Nouvelle-Zélande. Lorsque qu'il revint à Poudlard, en septembre, ce fut comme si le château n'avait jamais été le théâtre d'une bataille meurtrière. Chaque pierre était à sa place, chaque tour avait été rebâtie. Le pont qui menait à la forêt interdite également, tout comme le stade de Quidditch.
Il put alors reprendre ses études auprès des professeurs qu'il avait connus.

La mort des parents de Gellert ne ressurgit jamais. Pour lui, il avait fait quelque chose de juste. Il avait peut-être utilisé le pire sortilège qui puisse exister, il n'avait aucun regret. Des Aurores vinrent le questionner, plusieurs fois même. Ce ne fut que par eux qu'il apprit qui ils étaient vraiment. Et cela lui fit peur. Il avait grandi parmi des tueurs, et avait lui-même fini par un devenir un.

La scolarité de Gellert, suite à cette révélation, se fit sans incidents. Il réussit ses BUSE, passa ses ASPIC et obtint un Optimal en maîtrise des sortilèges.

Suite à l'obtention de ce dernier diplôme, Gellert disparut pendant trois longues années. Nul ne sut où il se terra. Certaines personnes qu'il avait connues à Poudlard le crurent parti travailler pour le Ministère de la Magie. D'autres se dirent qu'il avait pris trois années sabbatiques.
En réalité Gellert passa trois années à fuir. Trois années à fuir et se cacher pour échapper aux mangemorts qui avaient survécu et qui, en plus de rassembler leurs fidèles, recrutaient. Après tout, Gellert était le fils de deux mangemorts, cela paraissait tout à fait normal qu'ils s'intéressent à lui.
Il se cacha aux quatre coins du monde, enchaînant les petits boulots, ne restant jamais au même endroit plus de deux semaines, de peur d'éveiller les soupçons.
Il fallait dire que plus les années passaient, et plus Gellert ressemblait à son père. Son père qu'il avait tué de sa propre main. Son père, ce mangemort qu'il avait connu sans le connaître vraiment.
Il savait qu'il ne pourrait pas éternellement repousser les forces du mal, et que ses sortilèges ne suffiraient plus un jour.

Et cela arriva.
Un été, alors que cela faisait exactement trois ans qu'il n'avait remis les pieds ni en Angleterre ni à Poudlard, deux mangemorts vinrent le trouver. Il s'était endormi dans un pub, dans un coin perdu de la Pologne, quand les types l'accostèrent.



Gellert avait bu. Du whisky bon marché, certes, mais du whisky. Il était Ecossais, et avait voulu faire bonne mesure en demandant trois doigts de whisky au barman du petit bar miteux dans lequel il venait d'échouer. Il avait prévu de sans doute transplaner le lendemain, une fois qu'il aurait dessaoulé. Il n'y avait ni travail ni vie dans cette région montagneuse de la Pologne, et voler ne lui apportait que mauvaise conscience et regrets.
Ce soir-là, lorsque les deux hommes rentrèrent, l'un d'eux n'eut qu'à faire un petit mouvement de poignet pour que le barman disparaisse à l'intérieur du garde-manger dans un claquement de porte qui sortit Gellert de son spleen alcoolisé. Le jeune sorcier, alors âgé de vingt-et-un ans, voulut transplaner dans la seconde, mais fut stupéfixé, faute de rapidité.
Étalé entre les tables, sa baguette à quelques pas de lui, il les avait regardés avancer vers lui. Il ne connaissait pas leurs visages, mais ne les avait jamais oubliés. Lorsque le plus grand des deux pointa sa baguette sur lui, Gellert se dit qu'il était fini. Mais, étrangement, aucun sort ne sortit de la baguette du mangemort. Il se contenta de déclarer :

« Achleskine, enfin. Ça fait un petit moment qu'on te cherche. »

« Il semblerait que vous m'ayez trouvé, » répondit Gellert, sur le qui-vive.

Ils n'avaient pas répondu. Ni l'un ni l'autre. Ils s'étaient seulement approchés, un peu plus près de Gellert, encore, jusqu'à ce qu'ils se retrouvent penchés au-dessus du corps stupéfixé du jeune homme. Ils l'avaient examiné. Minutieusement. Ils avaient sans doute vu la ressemblance entre Gellert et son père, car à un moment, quelque chose sortit d'entre les lèvres du plus grand, et Gellert crut comprendre « Philas ». Un nom qu'il n'avait lui-même jamais prononcé. Qu'il avait toujours entendu de la bouche des autres. Le nom de son père.
Le plus grand des mangemorts se pencha alors un peu plus sur le jeune sorcier, et dit :

« Il est temps de choisir ton camp, Achleskine. Pense-y bien. Nous ne faisons pas cette offre à tout le monde. Tu sais où nous trouver. »

Et sur ce, le mangemort avait libéré Gellert du sort qui le retenait immobile et cloué au sol, puis lui et son sombre acolyte avaient reculé, puis avaient transplané.




Gellert n'oublia jamais cette événement. À sa suite, il quitta prestement la Pologne, et pour la première fois depuis trois ans, remit les pieds en Écosse.
Il se rendit à Perth, et dans ses campagnes sauvages, retrouva la maison dans laquelle il avait grandi. Abandonnée. Il entra dans le salon, dans lequel il avait retrouvé Donna. Passa la porte de sa chambre, qui lui paraissait affreusement minuscule, désormais, et vide. Et poussiéreuse.
Le bureau de son père, lieu proscris dans lequel il n'avait jamais pu entrer, semblait lui tendre ses bras longs et maigrelets, comme un vieil homme qui vous accueille, trop ravi de recevoir de la visite. D'avoir de la compagnie. Gellert, qui s'était toujours posé des questions sur cette pièce, accepta l'invitation et passa le pas sans la moindre hésitation.
Il pouvait presque entendre les protestations de son père, les remarques froides de sa mère, et sentir la brûlure d'une gifle qu'il aurait reçu sur la joue pour s'être montré trop curieux. À l'époque.
Le Gellert de vingt-et-un ans lui vivait de sa curiosité. Et l'exploitait à sa guise.
Ainsi, il pu fouiller dans le bureau en ébène de son père après avoir eu recours à un contre-sort. Il trouva des tonnes, des tonnes et des tonnes de lettres, sans doute échangées avec un autre mangemort. Gellert ne prêta pas attention au nom. Cela ne le concernait pas.

Gellert se rendit ensuite à Pré-Au-Lard, non loin de Poudlard, seul endroit dans lequel il se sentait vraiment chez lui. Il entama une existence précaire. Il acceptait des emplois pour lesquels il était surqualifié, mais qui lui permettaient néanmoins de vivre.
Jusqu'au jour où un professeur de Poudlard, en sortie à Pré-Au-Lard, le reconnut. Gellert avait vingt-cinq ans, triste mine, une visage mal rasé, et travaillait en tant que serveur aux Trois-Balais. Le professeur qui le reconnut savait que Gellert avait eu un Optimal à ses ASPIC en sortilèges, et ce fut ainsi qu'il se vit proposer le poste de professeur, lui, vingt-cinq ans, qui n'attendait plus rien de la vie.





Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 13/04/2012
Parchemins écrits : 1281
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   Ven 3 Jan - 16:04

Bienvenue

•••••••••••••••••••••••••••••

I saw your picture hangin' on the back of my door, won't give you my heart no one lives there anymore. And we were lovers, now we can't be friends. Fascination ends here we go again.


I'm not in love


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 5504
Statut : » FIANCEE A VLAD KARKAROFF
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   Ven 3 Jan - 16:20

Bienvenue, Rory.... euh, Gellert ! N'hésite pas si tu as la moindre question, nous sommes là pour ça

NB : ton code n'est pas le bon Wink

•••••••••••••••••••••••••••••


† and the snakes start to sing

I'll seek you out, flay you alive... One more word and you won't survive. And I'm not scared of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain... I got nothing for you to gain .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   Ven 3 Jan - 16:24

Merci à vous deux!  I love you 
Ah, je m'occupe de ça tout de suite Alesya! Wink 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   Ven 3 Jan - 16:31

bienvenue à toi, et bonne fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   Ven 3 Jan - 16:52

Merci beaucoup!!   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 25/08/2011
Parchemins écrits : 5504
Statut : » FIANCEE A VLAD KARKAROFF
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   Ven 10 Jan - 13:18

Cela fait une semaine que tu as commencé ta fiche, as-tu besoin d'un délai ? Sans nouvelles de ta part d'ici trois jours, ton compte sera supprimé et ta fiche archivée, n'hésite pas à nous faire signe si tu veux rester et terminer ta présentation Wink

•••••••••••••••••••••••••••••


† and the snakes start to sing

I'll seek you out, flay you alive... One more word and you won't survive. And I'm not scared of your stolen power, I see right through you any hour. I won't soothe your pain, I won't ease your strain, you'll be waiting in vain... I got nothing for you to gain .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   Dim 12 Jan - 17:08

Hm... Bienvenue professeur, n'hésites pas à venir boire un verre aux Trois Balais? Néanmoins, j'espère que tu n'attireras pas d'ennuis à Pré-au-Lard, sachant que tu sembles incapable de choisir ton camp.. Enfin, bienvenue quand même !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   Dim 12 Jan - 21:50

Bienvenue, je me disais bien que je connaissais cette tête :D. Bon courage pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 07/04/2013
Parchemins écrits : 520
Statut : C'est compliqué
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   Lun 13 Jan - 9:43

DOCTOR WHO !!!!!!!!! En tout cas bienvenue parmi nous, cet avatar est parfait, alors tu as intérêt à finir ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   Lun 13 Jan - 13:36

Bienvenue parmi nous !

Ton personnage me semble bien intéressant ** Je te souhaite bonne chance pour la fin de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: My courage is missing out. | Gellert   

Revenir en haut Aller en bas
 

My courage is missing out. | Gellert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» wyclef a-t-il le courage d'un revolutionnaire?
» Première épreuve : Le courage !
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]
» Le 13 juin... divers et surtout COURAGE LES KAISANOUX !!!
» Gellert Grindelwald

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HRI • RPG :: Présentations refusées-