FORUM FERMÉ
plus d'informations ici

Partagez | .
 

 In memoriam ▽ Benjifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: In memoriam ▽ Benjifer   Ven 1 Nov - 14:58


In memoriam


(Korn ) ▽ Your feelings I can't help but rape them. I'm sorry I don't feel the same. My heart inside is constantly hating.
Tu regarde tout ces portraits. Des jeunes adolescents probablement des élèves de l’époque, et d’autres moins juvéniles, pour la plus part des aurors ou des sorciers n’ayant pas adhéré aux préceptes du seigneur des ténèbres. Pas moins d’une cinquantaine de visages pour les victimes tombées durant de la bataille de Poudlard. Weasley, Tonks, Lupin… Les noms des héros. Des noms dont vous les jeunes sorciers entendez parler durant les cours d’histoire de la magie. Nouveau programme,  où les professeurs essaient de vous inculquer les valeurs pour les quelles ces gens sont tombés. L’égalité entre tous les sorciers et ce peu importe la pureté de leur sang, le courage dont ces héros d’autre fois ont fait preuve pour se dresser bravement contre les forces du mal. Contre le dark lord, contre les mangemorts. Contre ta famille.  Des noms bien différents du tien, Lestrange. Un nom qui en fait toujours frémir quelques uns, même si votre patronyme a perdu de sa splendeur d’antan. Famille déchue, qui tente de se racheter une conscience. Tu n’es pas d’accord. Qu’aurait dit Bellatrix ? A vrai dire, elle aurait surement exigé que tu sois tué à la naissance, immonde bâtard mêlé entachant la pure et noble lignée. Mais tu l’apprécie. Tu l’admire même, cette tante que tu n’as pas connue. Avec un dévouement le plus total, prête à se battre pour ses principes. Des principes qui te semblent justes. Tu as beau avoir grandis chez les moldus et ne pas avoir le sang pur, tu ne peux t’empêcher de penser que ces êtres sont inférieurs.

Il n’y a pas de place sur ce mur pour les mangemorts. Aucun d’entre eux n’est là, mis à part Severus Rogue qui n’était qu’un traître. Il n’y a que les innocentes victimes, ceux dont on doit se souvenir, le devoir de mémoire. Tout ces gens, qu’ils aient un nom mentionné dans les manuels ou non, tu t’en fiche bien. Ils sont ceux qui ont fait tomber celui dont on ne doit pas prononcer le nom. Tu fixe ces visages froidement. Des visages souriants. Pourquoi est-ce que tu es venu là ? Tu ne peux même pas te recueillir devant le portrait de Bellatrix. Et tu trouves ça injuste, que les partisans de Lord Voldemort n’aient pas leur place sur ce pan de mur. Pourquoi les descendants de ceux qui étaient du bon côté pourraient venir se souvenir de leur famille ici, et pas vous, les rejetons de mangemorts ? Si ces gens prônaient vraiment l'égalité, le visage de ton aïeule serait là lui aussi.

Tout ça te débecte. Quand t'y pense, t'as juste envie de t'impliquer encore plus dans l'ombre. Ton désir de devenir mangemort ne fait que s'accroitre. Oui, tu veux faire de grandes choses. T'es rongé par l'ambition, et tu te fiches bien d'avoir un blaireau sur ta poitrine. Poufsouffle n'est pas une mauvaise maison, vous êtes loyaux et persévérants, n'ayant pas peur de travailler dur. Voldemort aurait certainement apprécié ça. Même si aucun mangemort n'est encore sorti de la maison d'Elga, tu seras le premier. Et ça te fait sourire en coin. Tordre le cou aux idées reçues, c'est ce que tu aimes sans doute le plus. Ton sang-mêlé, il ne t'empêchera pas non plus de devenir quelqu'un. Tu te l'est juré il y a longtemps. Et en devenant un puissant mage noir tu espère pouvoir à ton tour honorer la mémoire des tiens, et renverser la situation. On ne doit pas se souvenir uniquement de ces pseudos héros.

Tu te recule un instant pour tous les regarder, un à un. Retenir ces noms, t'imprégner de l'ambiance du lieu avant d'écrire trois parchemins sur la seconde guerre sorcière. Foutus cours d'histoire de la magie. Mais la réussite passe avant tout par l'excellence scolaire. Le seigneur des ténèbres était lui aussi un sang-mêlé, tout comme toi. Ses origines sorcières étaient peut être plus prestigieuses mais... il a toujours eu d'excellents résultats en classe. Tu te dois de faire de même. Pour honorer sa mémoire, à lui aussi. Tu es si absorbé que tu n'entend même pas les bruits de pas dans le couloir. Simplement la lourde porte se refermer dans un bruit sourd. Tu te retourne. Tu fixe l'arrivant et un mince sourire apparait sur ton visage maladivement blafard. Benjen, Benjen Lestrange ton cousin. Un cousin qui, si les choses avaient été différents, aurait pu être le descendant direct de ta tante. « Salut cousin. »
(c) AMIANTE


•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 17/09/2013
Parchemins écrits : 291
Statut : FOR YOU ALONE, I WILL BE WEAK.
MessageSujet: IN MEMORIAM   Ven 27 Déc - 16:36

Spoiler:
 


REQUIESTAT IN PACE


(FOB) ▽ Burn everything you love then burn the ashes

« Cousin. »
Si sourire est exclu, car tes sourires se font si rares dernièrement que tu les réserves précieusement, tu retournes tout de même la salutation d'un hochement de tête avant de trainer tes pieds jusqu'à lui, te postant si près de lui que vos épaules se frôlent. Plongeant les mains dans tes poches, te sachant en présence amicale puisque quoiqu'en dise le reste de la famille, Lucifer est quelqu'un qui préférera se jeter dans les flammes avant d'attaquer volontairement sa propre famille (il y a des mérites à être un Poufsouffle, tu voudrais lui dire, malgré le dédain qui retrousse ta lippe en songeant à cette maison), tu dévisages à ton tour les visages des vainqueurs. Tu te demandes si tes cousins et ta soeur comprennent qu'ils seront toujours les oubliés de l'Histoire, s'ils savent que quoiqu'ils fassent, pour avoir été né Lestrange, vous vous devez de mourir à genoux et que toute autre fin, aux yeux du monde magique, serait inacceptable. Combien de litres de sang devront être versés pour laver les pêchés de vos aïeuls? Le sang qui macule les mains de ton cousin comme les tiennes ne suffit-il pas à payer votre pardon?

Debout là, face à des noms qui ne seront jamais oubliés, pour la première fois depuis longtemps, tu doutes du chemin que tu as emprunté bien des années plutôt. Si tu avais été un peu plus tête brûlée comme eux, tu n'aurais plus jamais à être seul, mais les dés sont lancés et vos chemins divergent, inexorablement, malgré tes tentatives de paix à leur égard. Si tu ne peux plus reculer alors tu te dois d'avancer, avancer jusqu'à ce que tes jambes refusent de te porter plus loin et avancer encore, délaissant une traînée carmine dans ton sillage. Cette solitude dévorante est quelque chose que Lucifer semble partager avec toi et très certainement l'une des raisons pour lesquelles tu peux parfois rechercher sa compagnie. Lui aussi, parait avoir des rêves d'incendie dans les yeux. Vous devez être une belle vision, vous tenant ainsi là côte à côte : le bâtard et le mouton noir.

« Seul, dans une salle vétuste et si peu fréquentée... On pourrait croire que tu prépares un plan machiavélique, Lucifer. »
L'esquisse d'un rictus sur ton si beau visage avant d'entamer les hostilités. « Comment ça se passe avec les autres? »

Tu ne comptes plus le nombre de fois où tu as mentalement attrapé Rohàn par le col, lui intimant de laisser son propre frère tranquille, lui qui était fait du même moule, eux dont les ennemis sont si nombreux. Ils étaient tous les bâtards de quelqu'un après tout, tous connaissaient la honte d'être des parias, des enfants qui n'auraient jamais dû naître. Mais seul ton amour pour ton cousin, celui qui t'a vu grandir et qui, en dépit de la furie d'Alesya à ton égard, n'a jamais douté de toi, a retenu ta main et ta voix. Après tout, Lucifer était l'inconnue de l'équation, celui qui arrivait trop tard pour partager avec vous des instants qui vous ont définis. Lui, il était "Lucifer, bâtard de" alors que vous trois, vous étiez des aberrations de la nature, des abominations. Lui, qui revendiquait votre nom en bannière, sans savoir que ce même nom signifiait la crucifixion. Alors peut-être que parfois tu comprenais la rancoeur de Rohàn à son égard parce que toi-même tu avais envie de le secouer comme un prunier, de lui dire d'arrêter, que lui, lui il avait eu le choix.

A mourir pour la cause, vous ne deviendrez jamais des martyrs, toi et les tiens. On ne célébrera jamais votre nom. On ne chantera jamais vos louanges.
Les seules célébrations que l'on vous accordera seront celles du jour de votre mort. La mort, une idée fixe dans ton esprit depuis si jeune. Tu n'as jamais eu l'espoir de franchir le cap de tes vingt ans, toi qui as toujours vécu trop vite, trop intensément, toi qui brûlais vif, et te voilà pourtant, en vie, agonisant à petit feu.

Bellatrix, la bien-aimée, la perdue, avait-elle seulement un seul instant songé à sa propre mort? L'avait-elle accueillie les bras grands ouverts comme une vielle amie, un dernier rire aux lèvres ou au contraire, avait-elle eu peur, avait-elle été horrifiée dans ses derniers instants? Tant de questions qui ne trouvent aucune réponse ici parce que sur le mur des victorieux, votre nom n'a pas sa place. Peut-être dans un autre temps, un autre lieu (un lieu où peut-être, peut-être, tu aurais eu le bonheur de renier ton propre père afin de l'appeler mère), elle vécut des jours heureux, juchée sur un trône d'or et de fer. Et au fond, tu ne peux t'empêcher de l'envier.

(c) AMIANTE


•••••••••••••••••••••••••••••

everyone has a past, remember this.

each one of us carries cemetaries.

beneath our skin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: Re: In memoriam ▽ Benjifer   Mer 1 Jan - 19:52


In memoriam


(Korn ) ▽ Your feelings I can't help but rape them. I'm sorry I don't feel the same. My heart inside is constantly hating.
« Seul, dans une salle vétuste et si peu fréquentée... On pourrait croire que tu prépares un plan machiavélique, Lucifer. » Tu esquisse un sourire, tout comme ton cousin. Oui, un plan machiavélique, ce n'est pas les idées ni l'envie qui manquent. Mais pourtant, t'es bel et bien là pour un simple devoir d'histoire de la magie, en bon Poufsouffle travailleur que tu est. « Comment ça se passe avec les autres? » Tu hausse les épaules. Comment ça se passe ? Rien n'as vraiment changé dans ta petite vie. Alesya est toujours aussi méprisante, Rohàn toujours agressif et Morrigan toujours aussi hautaine. Il n'y a finalement qu'avec Benjen que tu entretiens une relation plus ou moins normale. Peut être bien qu'il est plus intelligent que le reste de la famille. Peut être bien que c'est parce qu'il est à Serdaigle, qu'il a compris que ce n'est pas ta faute. Que toi, t'as rien demandé. Que si t'es un demi Lestrange au sang-mêlé c'est parce que Rabastan s'emmerde dans un mariage malheureux.

« Rien de nouveau. Toujours pareil. » Longuement tu soupire, fourrant tes notes dans ton sac. T'en auras besoin pour ton devoir.
« Je dois rendre une dissertation de trois parchemins sur la seconde guerre sorcière. J'ai voulu voir la mort, voir ceux qui ont perdu la vie de mes propres yeux. J'pense faire une partie sur le fait qu'il n'y a pas de place pour la mémoire des Mangemorts, tombés au combat. C'était des héros, eux aussi, même si leurs idéaux étaient différents. On nous demande d'être neutres en histoire, c'est ce que je vais faire. Parler des deux camps. » Si l'on peut te trouver une qualité, c'est bel et bien le sérieux dont tu fais preuve concernant les études. T'as pas peur de passer une nuit blanche sur un devoir d'astronomie donné à la dernière minute, et d'affronter une journée de cours le lendemain. Tu sourit de nouveau, de manière amère cette fois-ci « Je vais surement me faire saquer si je parle de ça. Parce que je m'appelle Lestrange. Si mon nom c'était Weasley, je suis sur que ça passerait mieux. » Tu hausse les épaules, sortant une cigarette, tendant ton paquet à Benjen pour lui en proposer une, tu fixe longuement les noms des morts et leurs visages souriants. Si t'as voulu venir ici, voir la mort, c'est pour t'imprégner de l'ambiance. Avoir une idée, même vague, de qui étaient ces gens tombés au combat.

Allumant la cigarette à l'aide d'un zippo moldu, tu ranges ton paquet à l'intérieur de la poche de ta robe de sorcier. « Y a un chanteur moldu que j'adore, dans une de ses chansons il dit quelque chose d’intéressant : The death of one is a tragedy, the death of a million is just a statistic. ça résume bien notre situation, je trouve. Bellatrix est morte c'est une tragédie personnelle. Surtout pour... Pour ton côté de la famille je suppose. » Oui, c'est sans doute plus dur pour eux. ça l'est peut être aussi pour Alesya et Rohàn, mais sans doute moins. Tu te sens coupable de parler de ça. A vrai dire, tu n'en sais rien. Toi, tu n'as pas eu à grandir avec la même pression qu'eux. Tu n'as pas eu à entendre encore et toujours les mêmes discours sur la pureté du sang, sur l'importance de se souvenir de feu tante Bellatrix. « Mais... aux yeux du reste de la population magique elle fait juste partie des statistiques. Et il n'y a pas de places sur un mur commémoratif pour un numéro. » Tu fais claquer ta langue contre ton palais, tirant longuement une bouffée de nicotine. Tu fronces les sourcils et tu regardes Benjen « Eux aussi, c'est que des satistiques. » D'un geste vague de la main tu désignes les cadres du mur. « Ils devraient pas être là, ou alors, il faut mettre tout le monde sur ce foutu mur. »
(c) AMIANTE


•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 17/09/2013
Parchemins écrits : 291
Statut : FOR YOU ALONE, I WILL BE WEAK.
MessageSujet: Re: In memoriam ▽ Benjifer   Dim 19 Jan - 16:10


REQUIESTAT IN PACE


(FOB) ▽ Burn everything you love then burn the ashes


La réponse de Lucifer n'est que guère surprenante, connaissant tes cousins et ta soeur mais tu avais tout de même espéré qu'avec le temps, ils auraient fini par s'y habituer à avoir ce chaton famélique dans les pattes mais non, rien n'y fait, ils ne s'y font pas et tu ne sais plus où donner de la tête. Peut-être aurait-il mieux valu pour lui qu'il naisse dans ta branche à toi, peut-être auraient-ils été plus cléments envers lui, alors. Toi qui t'étais longuement demandé ce que ça faisait d'avoir un frère avant de trouver Vlad, tu as de la peine à les comprendre parfois. Tu pourrais lui dire de continuer à s'accrocher, de continuer à faire ses preuves mais à force, même toi tu finis par douter que leur rancoeur disparaisse pour de bon.

« Je dois rendre une dissertation de trois parchemins sur la seconde guerre sorcière. J'ai voulu voir la mort, voir ceux qui ont perdu la vie de mes propres yeux. J'pense faire une partie sur le fait qu'il n'y a pas de place pour la mémoire des Mangemorts, tombés au combat. C'était des héros, eux aussi, même si leurs idéaux étaient différents. On nous demande d'être neutres en histoire, c'est ce que je vais faire. Parler des deux camps. Je vais surement me faire saquer si je parle de ça. Parce que je m'appelle Lestrange. Si mon nom c'était Weasley, je suis sur que ça passerait mieux. »

Affection et amusement se délivrent un combat sans merci dans tes prunelles. Oh il en veut, Lucifer, il en a toujours voulu et c'est peut-être pour ça, qu'en se salissant les mains à ses côtés, il a fini par prendre de l'estime à ses yeux. Pourtant, tu ne peux retenir le rire légèrement dérisoire qui secoue ta cage thoracique parce que tu as tendance à oublier que ton demi cousin est bien jeune parfois et puis il te lance ce genre de propos à la gueule et dans une douche glacée, tu te rappelles. Il en a vécu des choses mais sur bien des points, sa naiveté est touchante. Tu prends tout de même la cigarette qu'il t'offre, la regardant tournoyer entre tes doigts alors que tu lui réponds enfin.

« Pour voir la mort et la regarder bien en face, il faut te frôler le domaine des morts, cousin. Cherche les tombes anonymes, visite les maisons abandonnées par le temps mais dont les murs contiennent de terrible secrets. La mort, tu ne la trouveras pas ici. Ici, c'est..., tu t'arrêtes un instant, passant ta langue sur tes lèvres, à la recherche des bons mots pour exprimer le dédain que tu éprouves envers une version si biaisée de l'histoire, la célébration des vivants. Ici, tout ce qu'on trouve c'est l'histoire écrite par les victorieux tandis que nos ancêtres souffrent une deuxième mort. C'est assez... audacieux comme approche, cela dit. Nul doute que ça va t'attirer bien des foudres et peut-être quelques ennuis mais comme tu le dis, t'es un Lestrange, ça n'étonnera personne. »

Il allume sa cigarette et tu lui prends le zippo alors qu'il ose prononcer les mots "moldu" et "adorer" dans la même phrase. Tu lèves un sourcil amusé, jouant avec le briquet. Il n'a pas fini et de voir la passion s'élever en lui, t'échauffe le sang alors tu te décides à lui confier un secret à ton tour, choisissant de mettre de côté la mention de Bellatrix pour l'instant. Echange de bons procédés si l'on veut.

« Kill one man and you're a murderer. Kill millions and you are a conqueror., un sourire carnassier s'étire sur tes lèvres et tu t'arrêtes un instant pour porter la cigarette offerte à tes lèvres et l'allumer, la flamme illumine tes yeux d'un éclat dangereux, Kill all... and you are a God. »
God. Le mot claque dans l'air alors que tu refermes le zippo d'un mouvement sec du poignet avant de le rendre à ton cousin. Ton accent britannique couplé à ta voix naturellement rauque rend la citation presque lascive et un frisson de plaisir naît au creux de tes reins. Toi, le supposé cérébral de la famille, qui ne vit pourtant que pour les plaisirs simples de la vie. L'idée d'inscrire votre nom dans les étoiles est des plus tentantes.
Tu exhales enfin, mais le sourire malveillant, si semblable à celui qui animait la bouche de Bellatrix, demeure. D'un signe de la main, tu désignes ce mur, ce foutu mur qui ne devrait pas exister. « I've always hated that piece of shit. »

(c) AMIANTE


•••••••••••••••••••••••••••••

everyone has a past, remember this.

each one of us carries cemetaries.

beneath our skin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: Re: In memoriam ▽ Benjifer   Lun 10 Fév - 22:11


In memoriam


(Korn ) ▽ Your feelings I can't help but rape them. I'm sorry I don't feel the same. My heart inside is constantly hating.
Les conseils du cousins sont étonnants. Visiter des tombes anonymes et des endroits abandonnées ? L'idée te séduit. Mais difficile a faire en une semaine sans quitter Poudlard. T'as déjà traîne dans des cimetières la nuit, t'as même profané la mémoire de Dumbledore en allant près de sa tombe pour lancer la marque des ténèbres dans le ciel cet hivers.

L'idée de tous les tuer te charme aussi. Si seulement tu pouvais. Pour l'instant, tu sais que tu est encore bien trop jeune pour faire une chose pareille. Mais un jour, tu en est certain, il y aura un putain de génocide et tu serra derrière. Le monde magique a besoin d'une purge. Les moldus et leurs enfants soit disant sorciers ne devraient pas avoir le droit d'accéder à la magie. Ils ne sont que des animaux et ne valent pas mieux que des elfes de maison. Rabastan ne t'as peut être pas élevé, mais tes trois années à Durmstrang t'ont appris à respecter et comprendre ce point de vue raciste.

« I've always hated that piece of shit. » « Me too. I think I hate everyone. » Haïr tout le monde ? Plus ou moins. Disons que tu supportes des gens plus que d'autres. T'as pas envie de perdre ton temps à t'attacher aux gens. Être trahis très peu pour toi. Souffrir aussi ça ne t'intéresse pas. Tu te retournes vers Benjen pour l'oberserver un instant « And everyone hates me. But I don't care, I don't give a fuck about what they think. » C'est vrai que rien qu'avec ta dégaine, on comprends vite que tu te fiches bien de ce que les gens pensent de toi. Maquillage et ongles vernis, allures faussement féminines qui ont déjà induites en erreur plus d'un homme. Tout ça fait partie de toi. Cette putain de carapace qui dis haut et fort ne m'approchez pas. T'y tiens, t'as plus envie d'être considéré comme un moins que rien, comme un garçon effacé. « I'm stronger now. I want to show them that I can be a deatheater too, even if I'm just an half blood bastard and a Hufflepuff. »

Rongé par l'ambition, rongé par la rancune, rongé par la haine.« We will rise again. Stronger than before. » C'est ça finalement ton but dans la vie. Prouver que les Lestrange sont toujours une grande famille. Que les mangemorts sont toujours là, et que jamais vous ne cesserez de croire en la victoire. « I'm the antichrist, accorded to my mother. I'll kill them all one day. »
(c) AMIANTE


•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: In memoriam ▽ Benjifer   

Revenir en haut Aller en bas
 

In memoriam ▽ Benjifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ad Perpetuam Rei Memoriam [PV]
» 02.03/13.L.Crémaillère - Impro in memoriam
» Fragments de vie : Lupus Memoriam [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HRI • RPG :: Salle des Trophées-