FORUM FERMÉ
plus d'informations ici

Partagez | .
 

 Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
MessageSujet: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Lun 28 Oct - 20:43


Javier Silva Escobar


(dwight eisenhower)▽ si vous faites usage de la force il y a une chose à ne pas faire : perdre.
carte d'identité
Nom : Silva Escobar Prénom(s) : Javier Surnom :Javi ou Buho, mais peu de personnes le nomment ainsi. Âge : 20 ans Date et Lieu de Naissance : 11 Mai à Grenade (Andalousie)  Nationalité : Espagnole Pureté du sang : Sang-pur Année d'étude & Maison : 7ème Année & Poufsouffle  Orientation sexuelle : Hétérosexuel État civil : Célibataire

le sorcier en toi
Baguette : la baguette de Javier est en bois d’ébène, un bois aussi noir que ses yeux. Une baguette en bois noble se doit d'être solide, ce qui est le cas de celle de l'andalou. Dans ces vingt centimètres de bois se trouve une plume de phénix, assez puissante pour lancer tout type de sorts. Patronus : Le patronus de l'andalou prend la forme d'un Taureau. Lorsque Javier invoque cette entité c'est à son pays qu'il pense, il adore la terre qui l'a vu naître et fera tout pour y vivre de nouveau un jour. En effet, il est très patriote et aime l'histoire et la culture de sa terre natale.Épouvantard : L'épouventard de Javier se trouve être une cage. Et dans cette cage il se voit lui, lui en forme d'animal. C'est ainsi qu'il a peur de perdre sa liberté. Javier préférerait mourir plutôt que de ne plus être libre. Particularité : Animagus. Javier se transforme en un hibou grand duc. Options choisies & métier envisagé : Javier n'a abandonné aucune matière, les trouvant toutes aussi utiles les unes que les autres, la métamorphose bien devant les autres. En troisième année il choisit Soins aux créatures magiques et Divination Avez-vous déjà fait usage de la magie noire ? L'andalou n'a jamais touché à la magie noire, bien sûr il en a déjà entendu parler et a déjà vu des gens s'en servir. Mais c'est une chose qui n'attire pas le jeune homme et il ne préfère pas y toucher. Vaut mieux être prudent. Plutôt Ombre ou Ordre ? Pourquoi ? Ordre clairement. Même si Silva aimerait être en dehors de ces histoires, avec un père au ministère il est presque impossible d'être neutre. Certes, il dénigre les ''non-purs'' parce que l'une d'entre eux lui a brisé le cœur, mais cela n'excuse pas le fait de vouloir les détruire. Les visions de l'Ombre ne sont pas au goût de Javier et il se battra pour défendre les siens, qui sont l'Ordre et Poudlard. Que pensez-vous de l'attentat de Poudlard ? Selon Javier, il faut attraper les responsables de cet attentat et les traîner devant la justice, selon lui l’exécution serait plus douce que l'enfermement, mais serait bien plus radicale. Il a été frappé directement par ce crime. Une salve de flamme vint lui brûler une partie du dos. Rien de bien grave, mais une brûlure orne la moitié de son dos. L'espagnol ne veut pas les punir pour ce qu'ils lui ont fait, mais pour ce qu'ils ont fait aux autres et ce qu'ils auraient pu faire aux personne auxquelles Javier tient.   Le Chicaneur affirme que les mangemorts seraient de retour, quand le Ministère le nie farouchement. Qu'en pense votre personnage ? Le ministère nie, mais monsieur Silva, lui, le nie par obligation. Devant ses enfants il affirme et leur somme de faire toujours attention à qui ils s'adressent et ce qu'ils disent. Javier, lui, aimerait bien que tout ça ne soit qu'une vilaine blague, ou au pire, un sort d'illusion qui leur a été jeté à tous, mais ce n'est pas le cas. Dans sa tête c'est clair, les mangemorts sont bien de retour, sinon qui serait assez odieux pour s'en prendre à Poudlard et ses élèves ? Êtes-vous inquiet pour votre sécurité, celle de vos proches ? Javier pense que Poudlard reste un endroit sûr. Mais aucune muraille est impénétrable. Tout possède une faille, et Poudlard en a une. Mais oui, l'espagnol a tout de même peur pour ses proches, comme toujours, que se soit en période de ''guerre'' ou non.


le moldu derrière tout ça
Pseudo : RDD Âge : 20ans et presque toutes mes dents. Avatar : Alex Meraz Fréquence de connexion : En semaine tout les jours. Le week end aussi, mais je bosse et je pourrai moins venir vous embêter.  Comment as-tu connu le forum ? Sur Feicebouk ! Code : Code validé par Charles Copyright : J'ai tout pris sur tumblr. Je n'ai pas le nom des créateurs, mais j'avoue, je n'ai aucune gloire à tirer des ces magnifiques images.
Personnage : [x] Inventé, [ ] Scénario, [ ] Poste Vacant


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Lun 28 Oct - 20:43


il était une fois


(ernesto ''che'' guevara) ▽ je préfère mourir debout que de vivre à genoux.
I – Erase una vez. 
L'histoire commence en Espagne. En Andalousie plus précisément. Un couple de deux jeunes adultes, ayant une bonne situation et ne manquant d'absolument rien, s'étaient mariés il y a peu et il y a peu, la femme était tombée enceinte. C'était un petit garçon et, surprise, il venait avec une petite fille. Le couple attendait donc des jumeaux. Vous vous demandez sûrement pourquoi je vous raconte l'histoire de ce couple. Détrompez-vous, ce n'est pas l'histoire des amoureux que je vais vous raconter, mais bel et bien celle de leur enfant, du garçon. Le jour de l'accouchement vint. Ce fut long et pénible pour la jeune femme, premier accouchement et qui plus est de jumeaux, c'est forcement douloureux et très long. Mais la douleur s'efface lorsqu'elle put tenir ses deux bébés dans ses bras. Javier et Raquel. Deux beaux bébés aux cheveux d'ébène. Après avoir lu tout cela, une question vous viendra sûrement à l'esprit. Pourquoi vous conter tout cela ? Toute cette histoire vous est contée et vous le sera, car la famille Silva Escobar n'est pas une famille comme les autres. C'est en effet une famille de sorciers et ce depuis toujours, et les jeunes bambins n'échapperont pas à la règle.  

II – Y creceran como plantas.
La vie suivait son cours, tranquillement et paisiblement pour les andalous. La famille jonglait entre deux pays. En été, ils vivaient dans leur maison dans la région de Cordoba. Cette région d'Espagne était pleine de culture, culture qui n'était pas totalement moldus. C'est ce qui en faisait un endroit ... magique. Passons. Le reste de l'année, elle se trouvait dans un appartement, assez grand, dans un quartier de Londres. Monsieur Rivas travaillait au ministère de la magie et avait un poste plutôt haut placé, en étant tout de même loin d'être ministre. Tandis que madame Rivas, elle, travaillait dans une boutique de potion en tout genre qu'elle avait monté dans le chemin de traverse. Magasin qui marchait plutôt bien. La famille ne vivait pas dans le besoin. Les enfants, quant à eux, étaient scolarisés dans une école moldus pour les enfants de leur âge. Oh, ce n'était pour les protéger du monde magique que les parents faisaient ça, mais parce qu'ils n'avaient pas le choix. Les deux jeunes enfants ont toujours été bercés par les contes fabuleux et à la fois réels du monde magique et de Poudlard.
Aucun secret dans la famille Silva Escobar. 

III – La diferencia : ya se nota.
Les enfants grandissaient, impatients de rejoindre un jour Poudlard. En attendant, Raquel était une excellente élève, même dans les plus petites classes. Tandis que Javier était un élève distrait et plein de rêves. Des rêves de magies, de métamorphose et de Quidditch. Tout ça faisait briller les yeux du garçon lorsqu'il y pensait. Et malheureusement pour lui, sa génération n'entrerait à Poudlard qu'à l'âge de quatorze ans. Bien trop d'années à attendre pour lui. Ses parents n'avaient jamais rien caché à leurs enfants, mais en voyant l'obsession qu'avait leur garçon pour le monde magique, ils commencèrent à regretter un peu. Et s'il n'avait pas de pouvoir ? Ça le détruirait. En attendant de voir s'il entrerait à Poudlard, Javier chassait, comme tous les étés, les gnomes dans leur jardin en Espagne avec son père, en rêvant de chevaucher un jour un puissant et rapide éclair de feu.  

IV – Y este dia llego.
Raquel et Javier avaient déjà découverts des capacités magiques. Tout deux avaient fait léviter des objets sans trop le vouloir. Tout simplement. Alors, en vacances en Andalousie, les deux pré-adolescents avaient fêté leur quatorze ans il y a peu et c'est un beau genre de juillet, sous la chaleur andalouse, qu'ils reçurent leur lettre d'invitation à intégrer la prestigieuse école de Poudlard. Vous vous demandez sûrement pourquoi les deux jeunes sorciers iraient à Poudlard et non dans l'école de magie espagnole ? Si les dires sont exacts, l'école de magie Espagnole possède un niveau inférieur à celui de Poudlard. Tous les parents veulent le meilleur pour leurs enfants, Poudlard paraissait donc le choix le plus raisonnable et ''pratique'' pour y inscrire les nouveaux sorciers de la famille. Le fait aussi que les deux parents possèdent la nationalité Britannique, dû au mélange de leurs parents respectifs, il est tout à fait normal que les bambins aient cette double nationalité. Tout bêtement.  L'excitation pouvait se lire sur leurs regards. Leurs yeux brillaient de joie, surtout ceux de Javier, qui voyait enfin son monde arriver, son rêve arriver. Les affaires nécessaires furent rapidement achetées et l'été passa en volant et la rentrée était là. 
Arrivé à Poudlard, Javier n'en croyait pas ses yeux, tout le fascinait, le saule cogneur, le plafond magique, les escaliers qui n'en faisaient qu'à leur tête. Toutes ces choses remplies d'histoires, récentes ou non. Il y était enfin, enfin Javier se trouvait à Poudlard et il pourrait approcher la métamorphose qui le fascinait tant et le Quidditch qui le rendait complètement dingue. Si vous voyez sa chambre -que ce soit en Angleterre ou en Espagne- remplie de posters de joueurs du monde entier. Mais avant de commencer les cours il y avait une épreuve à passer : le choix peau. Raquel passa en première, honneur aux dames sûrement. Elle fut envoyée dans sa maison. Vint le tour de Javier, lorsque le choix peau alla se poser sur le sommet de son crâne il cria [i]''POUFSOUFFLE'' [i]sans même avoir pris contact avec la chevelure noire de l'adolescent. S'il se souvenait bien, à Poufsouffle on envoyait les gens qui n'avaient pas trop de maison leur correspondant, ceux qui étaient ni courageux, ni méchants et encore moins intelligents. Ce n'était tout simplement qu'un critère de plus pour décevoir ses parents, du moins Javier le voyait ainsi. L'enfant mystérieux et renfermé n'avait pas trop d'amis dans cette nouvelle vie, du moins ils étaient très rares. Très vite une chose l'intrigua. L'animagie. Alors que le professeur de Métamorphose en parla, il y eut un déclic dans la tête de Javier, il deviendrait Animagus. Pouvoir se transformer en un animal, c'est une chose tellement lointaine que, pour sa satisfaction personnelle, il comptait le devenir. Le chemin serait long et très difficile, plein de sacrifices, mais le jeune était quelqu'un de déterminé est têtu. 
C'est aussi en première année que l'andalou intégra l'équipe de Quidditch de Poufsouffle. Il n'était pas capitaine, loin de là, mais un très bon poursuiveur. C'est ainsi qu'une vocation naquit en lui. Il deviendrait Capitaine de l'équipe nationale de Quidditch d'Espagne.  

V – El tiempo pasa y pasa.
La vie continuait de défiler. Javier et Raquel continuaient leurs études à Poudlard, Raquel, elle, était une élève studieuse, bonne dans toutes les matières, tandis que son jumeau était fort que dans les matières qui l'intéressaient. Il était loin d'être mauvais en tout, il avait d'ailleurs des notes satisfaisantes, mais sa sœur était bien plus forte. Encore une fierté qu'elle offrira à ses parents.
Pendant tout ce temps Javier vécu une expérience traumatisante. Il tomba amoureux, amoureux d'une née-moldus qui lui brisera le cœur en le trompant. Cet événement fit naître dans l'esprit de l'espagnol une petite colère envers les sangs ''non purs''. Non pas qu'il ne les aimait pas, mais désormais, moins il voyait, mieux il se porterait. L'amour rend aveugle et fait souffrir, l'amour est la pire des magies noires. Cette colère, Javier la traduisait par un jeu excellent doublé d'une grande violence et rapidité au Quidditch. Ce qui lui valut le poste de Capitaine durant deux ans, sa cinquième et sixième année.
Avant de devenir capitaine des Poufsouffle, Javier réalisa l'un de ses rêves. Après de nombreux sacrifices au niveau social et physique, après d'innombrables nuits à parcourir les livres de la réserve en ayant la crainte de se faire attraper et d'être renvoyé, il devint animagus. Javier pouvait se transformer en un hibou grand duc. Ses deux rêves voyaient enfin le jour. Personne dans sa famille ne savait ce que Javier était, ni à Poudlard d'ailleurs, mis à part les autres Animagus. Il était non déclaré et vivait dans l'illégalité permanente. 

VI – Y ahora …
Aujourd'hui, Javier est en septième et dernière année à Poudlard. Il a toujours pour objectif de devenir joueur professionnel de Quidditch, mais en y réfléchissant bien, si le corps ne peut pas suivre, il souhaite poursuivre ses études pour devenir professeur de Métamorphose à l'Université de Magie d’Écosse. Depuis que l'andalou a eut le cœur brisé, il joue avec les femmes, les collectionnant de nuits en nuits. Mais ce n'est pas pour ça qu'il ne les respecte pas. Pour ce qui est du Quidditch, il postulera de nouveau pour le poste de Poursuiveur, mais une nouvelle fois pour le poste de capitaine. Et il compte bien rapporter la coupe à sa maison.    





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Lun 28 Oct - 20:51

asdfghjkl Alex Meraz ! Quel bon choix d'avatar!!
Non je n'aime pas Never Back Down 2 pssht... bon okay si.
Sinon, bienvenue et bonne chance pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Lun 28 Oct - 21:27

bienvenue, officiellement je ne peux qu'approuver le choix d'avatar également
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 07/04/2013
Parchemins écrits : 520
Statut : C'est compliqué
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Lun 28 Oct - 21:31

Je suis né à Granade, mon cousin s'apelle Javier et j'adore Alex, inutile de dire que tu as tout bon^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mar 29 Oct - 0:44

qu'il est beau ce javier  
en plus, 20 ans, espagnol et poufsouffle, c'est trop la perfection  
bienvenue et bon courage  
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 10/11/2012
Parchemins écrits : 1449
Statut : Heart under arrest
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mar 29 Oct - 0:48

Mais c'est que t'es mignon toi What a Face On devrait retirer l'interdiction de faire des persos gays :siffle:

Bienvenue sur le forum en tout cas, si t'as une question, n'hésite pas à contacter le staff

Bon courage pour ta fichette

•••••••••••••••••••••••••••••

Bite into me harder

Now I must admit that I have played a part in the way that things have gotten out of hand, but it's escalated almost to an art. I want to fix him but I don't think I can. I'm falling deep into a pit of vipers over me, over me and I can't break free. Secrets run deep when you're in a pit of vipers, slithering, whispering, feel the venom poisoning me.
©️ Silver Lungs & Simon Curtis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mar 29 Oct - 9:11

Bienvenue parmi nous, courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mar 29 Oct - 10:40

C'est affolant comme ce mec ressemble à un de mes potes, j'suis sur le cul Arrow
Bienvenue à toi, dans tous les cas !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 19/02/2013
Parchemins écrits : 469
Statut : × EN TRAIN DE TOMBER POUR DOLOHOV LA DEMONIAQUE
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mar 29 Oct - 11:06

Bienvenue, n'hésite pas en cas d'questions, même si tu sais déjà où nous trouver Arrow

•••••••••••••••••••••••••••••


you are my downfall, you're my muse
my worst distraction, my rhythm, my blues.
I pray — remember me. Through winter's fall and winter's gain, I'll keep your memory. The fire cannot burn you out, the cold shan't see you stilled. If you should ever think to doubt — My love, I will not yield.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mer 30 Oct - 11:12

    Merci à tous pour votre accueil ! ♥
    Et je sais que j'ai trop la classe ! *okjesors*
    Sinon, je pense et j'espère avoir fini ma présentation.
    Si il y a un quelconque problème je me dépêcherai de l'arranger.
    Encore merci à vous ! ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 06/02/2013
Parchemins écrits : 1066
Statut : » The City looks so pretty, do you wanna burn it with me ? (Lilith Ogden)
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mer 30 Oct - 11:31

Citation :
à Poufsouffle on envoyait les gens qui n'avaient pas trop de maison leur correspondant, ceux qui étaient ni courageux, ni méchants et encore moins intelligents.
MAIS GENRE NOOON ! On dénigre tellement Poufsouffle D: Lucifer, il est aussi ambitieux et lâche qu'un serpentard, aussi intelligent qu'un serdaigle et aussi sanguin qu'un gryffon è_é Poufsouffle, c'est une super maison où les gens sont loyaux et travailleurs ça lui correspond bien, il bosse comme un malade, deux fois plus que les autres Lestrange, pour prouver qu'il peut s'en sortir malgé son sang mêlé et son statut de bâtard è___é (bref, je m'arrête là XD j'adore Poufsouffle, comme maison, même si je suis une Verte en vrai.)

BREF, j'aime bien le début de ta fiche *-* nous faudra un lien, avec mes deux persos, aussi bien Lucifer que Zane :D surtout Zane, ils pourraient être amis tous les deux vu qu'ils on le même but dans la vie : devenir joueurs pro ♥️ Pour lulu, si t'es dans l'équipe et capitaine, c'est toi qui lui as fait passer les test d'attrapeur :D donc on pourra trouver un truc par rapport à ça Wink

Bon bienvenue de manière officielle même si on a déjà bien papoté sur la CB

•••••••••••••••••••••••••••••

we'll rise again.
There's not much left to love, too tired today to hate. I feel the empty, I feel the minute of decay. I'm on my way down now, I'd like to take you with me. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mer 30 Oct - 11:51


    Ah mais les Poufsouffles sont les meilleurs des meilleurs ! ♥
    Merci de ton accueil et on aura des liens à tout va, ne t'en fais pas ! xD
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 07/04/2013
Parchemins écrits : 520
Statut : C'est compliqué
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mer 30 Oct - 16:53

Oula tu nous a froissé le Lestrange  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mer 30 Oct - 20:00

Bienvenue parmi nous avec du retard What a Face
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 25/06/2013
Parchemins écrits : 65
Statut : OUR HANDS PART SO OFTEN, I FEEL MY FINGERS SLIP AWAY IN THE VERY MOMENT THEY TOUCH; betrothed to eleazar crouch.
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mer 30 Oct - 22:54

ouh, il est pas mal, ce petit poufsouffle. ( même maison ; je crois que c'est un signe. What a Face ) et grenaaade, cette ville est trop beeelle.
bienvenue avec un peu de retard et garde-moi un lien bien au chaud.

•••••••••••••••••••••••••••••


future refonte. personnage encore non-approuvé par le staff.
- bite that tattoo on your shoulder.
so baby pull me closer in the backseat of your Rover that I know you can't afford. Pull the sheets right off the corner of the mattress that you stole. We ain't ever getting older.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Mer 30 Oct - 22:59

    Merci à toi ! ♥ Et il n'est jamais trop tard xD.
    Un lien te sera gardé bien au chaud. ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar
HRIen depuis le : 19/02/2013
Parchemins écrits : 469
Statut : × EN TRAIN DE TOMBER POUR DOLOHOV LA DEMONIAQUE
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Jeu 31 Oct - 0:02

Alors, après discussion en ZA, plusieurs choses sont à reprendre avant que nous puissions procéder à la suite.

Premièrement, ton personnage est clairement attaché à son pays, aussi est-il étonnant de le voir à Poudlard plutôt que dans une école espagnole. Il faudrait expliquer pourquoi un peu plus en détail, ne serait-ce qu'en lui donnant une double nationalité pour plus de logique. Ensuite, si son père travaille au ministère, il est pratiquement impossible que ton personnage soit neutre, surtout pas quand les attaques sont directement à Poudlard et que partout, il y a du boucan. La neutralité n'est plus vraiment de mise, surtout pas avec quelqu'un impliqué dans les affaires du gouvernement magique dans la famille. Vient ensuite la fac irlandaise qui... n'existe pas. Nous avons placé une fac à Édimbourg, en Écosse et vu qu'il n'y a qu'une école magique dans le monde britannique ( Poudlard ) nous imaginons qu'avec moins d'élèves ( puisque tous ne poursuivent pas les études ) il puisse y avoir deux universités magiques ( et surtout pas en Irlande à vrai dire, pour des histoires de concurrence, de diplomatie et compagnie ).

Donc voilà, quelques petites choses à changer, par-ci, par-là.

•••••••••••••••••••••••••••••


you are my downfall, you're my muse
my worst distraction, my rhythm, my blues.
I pray — remember me. Through winter's fall and winter's gain, I'll keep your memory. The fire cannot burn you out, the cold shan't see you stilled. If you should ever think to doubt — My love, I will not yield.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Jeu 31 Oct - 9:00

    Et voici !
    J'ai fais les modifications demandées.
    J'espère que cela ira, pour ce qui est de l'université, sorry, c'est une erreur de ma part xD.
    Mais j'ai tout modifié, si jamais il y a encore un problème je changerait ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Jeu 31 Oct - 9:32

raaah motherfucker d'où je connais cette tête ?

bienvenue ici
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   Jeu 31 Oct - 11:46

Ca nous semble déjà plus logique, merci pour les modifications Wink
Nous validons donc, amuse-toi bien parmi nous I love you


Félicitation & bienvenue

“ Poufsouffle avait le goût du travail acharné
Tout ceux de sa maison y était destiné. „



Ton travail et ta détermination ont porté leurs fruits et te voilà désormais pleinement membre de HRI ; pour cela, nous te remercions et te félicitons, bienvenue dans la famille !
Tu peux dès à présent poster dans l'intégralité du forum, y compris le flood et les jeux.

TOUTEFOIS
Pour bien continuer ton aventure parmi nous, il te faudra créer un carnet de relation ( ICI ) et pourquoi pas un répertoire de RP ( ICI ) . Surtout n'oublie pas d'aller réserver ton avatar ( ICI ). Si ton personnage a des parents tirés de la saga, il te faudra aussi remplir un formulaire ( ICI ). Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff, ils sont là pour ça ! & Histoire de t'en sortir dans les bruits de couloir, n'hésite pas à consulter régulièrement la gazette qui se trouve ici ICI


Bonne chance à toi
Jeune Poufsouffle

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended   

Revenir en haut Aller en bas
 

Te deje media poesia, para ver lo que pondria ... ended

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» UN REY PARA LA PATAGONIA
» CARRERAS ET BRIGHTMAN......AMIGOS PARA SIEMPRE
» VIVA PORTUGAL MEDIA
» Siete factores para prevenir la enfermedad de Alzheimer.
» Si Vis Pacem, Para Bellum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HRI • RPG :: Présentations de nos anciens membres-